[ESSAI AUTO] Volkswagen Touareg : Tomorrowland dans une autre dimension

Le nouveau Touareg à l’assaut des 21 virages de l’Alpe d’Huez

Peu après le salon de l'auto de Genève, j'ai mis le cap sur les sommets alpins pour une escapade neige à bord du dernier Touareg de Volkswagen. Vitrine technologique de la marque, cette troisième génération du nom promet de nous transporter dans une nouvelle ère, une dimension toute particulière, à mi-chemin entre aventure et luxe.

Musclé dehors, accueillant dedans

Globalement musclé, le premier contact avec l'Allemand se fait sans le moindre rapport de force. Nous quittons donc le XVème arrondissement de Paris, pour nous engouffrer au cœur d'une dense circulation. Malgré sa taille, le dodu garçon qui transpire le luxe sait mettre à l'aise.  

Accueillie dans de confortables sièges en cuir aux multiples réglages – et même capables de masser en option –, je découvre un poste de conduite entièrement numérique baptisé Innovision Cockpit. Le mélange de bois, d'aluminium et de chrome réveillent l'habitacle du Touareg, à cet instant baigné par les rayons du soleil que laisse pénétrer un toit panoramique vitré.

Sans réellement voir le temps défiler je constate malgré tout que l'astre s'éloigne au fur et à mesure que je quitte Paris. Rapidement, les températures alors quasi printanières s'abaissent.
Quelques alertes retentissent sur l'écran central de 15 pouces, tandis que, docilement, et presque de façon autonome, le plus gros SUV du constructeur poursuit son trajet en prenant soin de scruter  avec toujours un peu plus d'attention son environnement : NightVision, assistant d'intersection, Traffic Jam assist, assistant aux manœuvres avec remorque, park assist, caméra… Bref, que des aides à la conduite qui m'ont permis de vivre la route en toute quiétude durant ces premiers 600 km.

Quand le Touareg grimpe l'Alpe d'Huez sous la neige

Mais justement, plus les kilomètres défilent, plus le paysage change, plus les virages se resserrent et plus les flocons se densifient…

Maniable avec ses 4 roues directrices, prévoyant et équipé, notre Parisien vêtu d'un costume hivernal sur-mesure apprécie progressivement, là, dans la neige fraîche, ses grosses chaussures de montagnard qui retiennent les 2 tonnes aux 21 virages reliant Bourg d'Oisans à l'Alpe d'Huez.

Mode neige enclenché, sans même patiner, notre Touareg se lance dans une épique traversée de la station iséroise, stalactites au pare-choc. Elégant malgré son imposante musculature, le "garçon" fait son effet. En dépit de ses presque 5m de long et 2m de large, le grand SUV Volkswagen séduit bon nombre de festivaliers, venus ici pour la première fois au cœur du Tomorrowland Winter 2019.

Massif et dynamique à la fois, c'est probablement l'avant du véhicule qui attire immédiatement  les regards. En effet, la calandre cerclée de chrome impose naturellement le véhicule sur la route. Cependant, son côté exclusif fera que l'on retiendra à coup sûr son passage.

Après quelques jours passés dans la blanche neige qui saupoudrait le festival de musique électronique, je me suis essayée à des glisses improbables en déconnectant des ESP… indéconnectables !

Retour au chaud, à Paris

Il est maintenant temps de redescendre les 21 virages, encore une fois blanchis par les derniers flocons de l'hiver. Doucement et chaudement (volant et siège) installée de mon joli VW, je regagne le département de la Savoie avant de d'apercevoir la Tour Eiffel en étape finale.

Agréable, le 3l V6 TDI de 286ch asservi à la boite auto 8 rapports Tiptronic, reste coupleux et offre des consommations plus que raisonnables. Attention, retenez toutefois que si un plein vous permet de parcourir environ 1200km sur autoroute, le réservoir de l'engin offre une contenance de 90l !

Souvent qualifié de Porsche Cayenne du pauvre, le Volkswagen Touareg est tout de même proposé à près de 90 000 euros dans sa finition Carat Exclusive. Mais à ce prix, vos trajets prendrons avec certitude une autre dimension !

Grand frère du Tiguan, le Volkswagen Touareg semble plus taillé pour l'aventure que pour la ville. J'ai voulu le vérifier en prenant la direction des Alpes.
Grand frère du Tiguan, le Volkswagen Touareg semble plus taillé pour l'aventure que pour la ville. J'ai voulu le vérifier en prenant la direction des Alpes.
Grand frère du Tiguan, le Volkswagen Touareg semble plus taillé pour l'aventure que pour la ville. J'ai voulu le vérifier en prenant la direction des Alpes.
Grand frère du Tiguan, le Volkswagen Touareg semble plus taillé pour l'aventure que pour la ville. J'ai voulu le vérifier en prenant la direction des Alpes.
Grand frère du Tiguan, le Volkswagen Touareg semble plus taillé pour l'aventure que pour la ville. J'ai voulu le vérifier en prenant la direction des Alpes.
Grand frère du Tiguan, le Volkswagen Touareg semble plus taillé pour l'aventure que pour la ville. J'ai voulu le vérifier en prenant la direction des Alpes.
Grand frère du Tiguan, le Volkswagen Touareg semble plus taillé pour l'aventure que pour la ville. J'ai voulu le vérifier en prenant la direction des Alpes.
Grand frère du Tiguan, le Volkswagen Touareg semble plus taillé pour l'aventure que pour la ville. J'ai voulu le vérifier en prenant la direction des Alpes.
Grand frère du Tiguan, le Volkswagen Touareg semble plus taillé pour l'aventure que pour la ville. J'ai voulu le vérifier en prenant la direction des Alpes.
Grand frère du Tiguan, le Volkswagen Touareg semble plus taillé pour l'aventure que pour la ville. J'ai voulu le vérifier en prenant la direction des Alpes.
Grand frère du Tiguan, le Volkswagen Touareg semble plus taillé pour l'aventure que pour la ville. J'ai voulu le vérifier en prenant la direction des Alpes.
Grand frère du Tiguan, le Volkswagen Touareg semble plus taillé pour l'aventure que pour la ville. J'ai voulu le vérifier en prenant la direction des Alpes.
Partager
Perrine

Aussi sensible à la mélodie d'une harpe qu'à celle d'un moteur, j'aime tout autant cultiver l'art cinématographique que l'art du talon-pointe. Je prendrai du plaisir à vous retrouver tout au long de mes écrits et quelquefois même sur des pistes... Qu'elles soient de ski ou de bitume !