La Rédac' Masculin
Il y a 5 jours

BMW iX : le futur SUV électrique de référence ?

Dévoilé à la fin de l’année 2020, le BMW iX est un nouveau SUV 100 % électrique. Avec 500 ch, plus de 600 km d’autonomie et un grand luxe à bord, il s’annonce comme le principal rival de la Tesla Model X dès la fin 2021. Et comme le meilleur SUV électrique de l’année ?

Nouveau SUV électrique BMW iX 2021

Le BMW iX, un nouveau tournant pour la marque allemande

On avait déjà eu un aperçu du nouveau SUV électrique de BMW avec le concept Vision iNext présenté au Salon de Los Angeles en 2018. Depuis, le modèle a évolué et le véhicule qui s’apprête à débarquer sur nos routes pourrait marquer un vrai tournant pour le constructeur bavarois.

À l’intérieur comme à l’extérieur, ce SUV 100 % électrique n’a plus grand-chose à voir avec les autres modèles de la marque. Les précédents membres de la famille électrique “i” de BMW, les i3 et i8, avaient déjà marqué les esprits chacun à leur façon. Nul doute que le prochain iX voudra casser les codes à son tour.

On sait déjà qu’il affiche 500 ch, 600 km d’autonomie et qu’il devrait arriver en concessions dès la fin de l’année 2021. Mais pour le reste, que nous réserve ce nouveau SUV BMW ?

Un gros SUV très haut de gamme

On ne connait pas encore les dimensions précises mais le BMW iX serait aussi long qu’un X5 (soit 4,90 m) et aussi haut qu’un X6 (soit 1,80 m) avec des roues de 20 à 22 pouces.

Les lignes sont particulièrement fluides et sobres avec des poignées de portes à peine marquées. À l’avant, on retrouve la calandre à l’imposant double-haricot mais munie de nombreux capteurs pour la conduite autonome ainsi que de larges prises d’air. Le logo abrite une trappe pour remplir le réservoir de lave-glace à l’avant.

À l’arrière, le SUV bavarois cache une caméra de recul rétractable. On retrouve aussi des optiques affinées qui s’étirent sur la largeur du hayon. Et pour un look encore plus agressif, il y a le pack sport avec des prises d’air supplémentaires et davantage d’éléments noirs.

BMW iX pack Sport

Un luxe jamais vu ou presque dans une BMW

En prenant place à bord de l’iX, il est difficile de se croire dans une BMW. En effet, tout est différent par rapport aux modèles actuellement sur le marché. On trouve du cuir tanné aux extraits de feuilles d’olivier pour les sièges intégrant des appuie-têtes, du bois certifié FSC et du cristal. Un double écran incurvé occupe les deux tiers de la planche de bord.

Derrière le volant hexagonal, BMW a installé un écran de 12,3 pouces pour les compteurs numériques, accolé à un autre écran de 14,9 pouces qui abrite tout le système d’infodivertissement.

Le sélecteur de vitesses est une petite molette en cristal poli. Un matériau d’ailleurs très présent dans tout l’habitacle puisqu’il est utilisé pour les commandes de réglages des sièges, le volume de la radio…

Enfin, le concept Shy Tech entend placer les occupants au centre de l’habitacle avec une technologie qui se fait oublier lorsqu’elle n’est pas utile.

Intérieur de la BMW iX

Plus de 500 chevaux électriques et 600 km d’autonomie

Avec une large utilisation du carbone et de l’aluminium, ce gros SUV aurait un poids contenu (là encore, on attendra les données chiffrées précises). Le BMW iX sera équipé de deux moteurs électriques pour une puissance supérieure à 500 chevaux et d’une transmission intégrale. Le 0 à 100 km/h pourrait être abattu en moins de 5 secondes. Le tout pour une autonomie qui devrait dépasser les 600 km grâce à une performante batterie de plus de 100 kWh. Ce serait nettement plus que l’Audi e-Tron et ses 446 km ou que la Tesla Model X à 561 km d’autonomie.

Une recharge de 10 à 80 % ne prendrait “que” 40 minutes via la charge rapide et 10 minutes de branchement permettraient d’offrir 120 km d’autonomie. Un système de récupération d’énergie réglable individuellement, associé à la suspension pneumatique adaptative sur les deux essieux, permet d’augmenter un peu plus cette autonomie et de modifier le comportement du SUV. Le conducteur pourra choisir entre un comportement dynamique, confortable ou “One Pedal Feeling”, où la voiture freine quand on relâche l’accélérateur.

Il ne reste plus qu’à attendre les détails et le prix… qui sera sans doute très élevé !