7 days ago

Essai Kia Ceed SW Hybride Rechargeable : sobriété affirmée

Disponible en France depuis Septembre 2020, la Kia Ceed SW Hybride Rechargeable fait partie de la nouvelle offensive du constructeur Coréen sur le marché des véhicules propres, aux côtés d’autres modèles hybrides ou électriques. Avec une autonomie annoncée à 50 Km et un prix plancher pour la catégorie, que vaut notre break Kia ?

Des proportions équilibrées

Basé sur la compacte du même nom, le break Ceed est à l’essai cette semaine en finition Active, l’entrée de gamme, dans un joli colori rouge rubis.

La face avant laisse peu de doute sur la paternité du modèle, c’est une Kia, avec tous les gimmicks actuels du constructeur, une petite calandre plissée et de longs phares en amande. S’il manque de présence, notre Ceed SW se fond bien dans le paysage et ne présente pas de faute de goût.

Kia Ceed SW Hybride Rechargeable

L’arrière offre paradoxalement plus de personnalité que la face avant et notre break semble dynamique. Mention spécialement au porte à faux arrière qui malgré sa longueur, est bien moins salissant que celui de la Leon ST que nous avions essayé, rouge elle aussi. La comparaison s’arrête la, car même si elles sont de dimensions identiques, 60 ch et 100 Nm de couple les séparent en faveur de l’espagnole.

Kia Ceed SW Hybride Rechargeable

L’ensemble reste homogène, et vue de trois quart arrière, on peut même entrapercevoir un soupçon de sportivité avec le grand becquet peint et les – fausses – sorties d’échapement. A l’arrière, seul un discret badge “ECO Plug-in” différencie notre modèle de ses sœurs thermiques.

Un habitacle simple et sobre

Conçue en Allemagne, la Ceed SW propose un habitacle sobre et consensuel qui, s’il ne se démarque pas par son originalité, offre une disposition cohérente des commandes.

Les plastiques du haut de la planche de bord sont moussés dans notre finition Active d’entrée de gamme, et les autres proposent un assemblage de qualité, Kia a fait un vrai effort sur les finitions de son break compact.

L’accès à bord se fait sans clé, tout comme le démarrage; la sellerie en tissu est confortable, et le siège conducteur est réglable manuellement, tout comme le volant 3 branches. Ce dernier permet de contrôler, le système d’infodivertissement et les aides à la conduite (régulateur et limiteur de vitesse), ainsi que le petit écran numérique central, présent entre les deux compteurs à aiguille traditionnels. L’ensemble est lisible et l’écran permet d’afficher l’essentiel.

Sur la console centrale, l’écran d’infodivertissement de 10″ dispose de touches tactiles de raccourcis et affiche une réactivité tout à fait satisfaisante, il est compatible Apple CarPlay et Android Auto. La climatisation automatique propose toujours des boutons, et c’est finalement mieux comme ça.

Vous disposez à l’avant de 2 ports USB, une prise allume cigares et la recharge par induction pour un smartphone, y compris de grande taille. Entre les sièges passagers, le levier de la boite DCT6 prend place, il est plutôt agréable à manier, entouré par les boutons de sélection des modes de conduite (Electrique, Hybride ou Auto) et du mode Sport. Le frein de parking est électrique et Kia propose l’auto-hold sur son modèle, pour ne plus avoir à garder le pied sur le frein aux feux rouges.

Beaucoup de rangement dans l’habitacle, avec de grandes contre portes, 2 portes gobelets au milieu et plein de petit emplacements qui peuvent se fermer entre les sièges avant.

A l’arrière, la place est suffisante pour 2 adultes pour un voyage confortable, le passager central devra composer avec une assise et un dossier moins agréables. Seuls 2 aérateurs centraux sont disponibles, et le reste de la dotation est un peu chiche : part de post USB ou de prise allume cigare, et des rangements franchement petits dans les portes, dommage pour un break familial.

Le volume du coffre tombe de 625 à 437 litres par rapport à une version thermique, la batterie prenant place sous le plancher, mais il conserve de belles dimensions et une longueur de chargement importante, avec un seuil bas.

Une conduite apaisée et apaisante

Contrairement à de nombreux constructeurs européens, Kia ne propose qu’une seule motorisation hybride rechargeable sous le capot de sa Ceed SW, composée d’un moteur essence atmosphérique 1,6l de 105 ch et d’un bloc électrique de 60 ch, alimenté par une batterie lithium-polymère (LiPo) de 8,9 kWh. Il développe une puissance combinée de 141 ch pour un couple combiné de 265 Nm.

Le tout est piloté par une transmission à double embrayage à six rapports (DCT6) avec palettes au volant qui ne vous serviront au final que très peu.

Au volant, notre Ceed est douce et apaisante, à défaut d’être performante. Avec près de 11s en mode sport pour le 0 à 100 km/h, ce n’est pas un foudre de guerre, mais ce n’est absolument pas sa vocation.

Ce break est avant tout là pour vous transporter confortablement et en silence d’un point A à un point B, avec 4 ou 5 adultes à bord, bagages compris, et il le fait à merveille. Sur route ou autoroute, ses 265 Nm de couple ne sont pas de trop pour les relances, mais au delà du chrono, elle se montre agréable à mener et ne semble pas sous-motorisée, seuls quelques bruits d’air au dessus de 130 km/h viennent perturber l’habitacle.

Le confort est bon et les suspensions offrent un compromis intéressant – elles ont été raffermies pour supporter le poids des batteries – y compris à rythme soutenu.

A l’aise en agglomération malgré ses dimensions de break, on préfèrera néanmoins évoluer avec la douceur du moteur électrique. Ici encore, ses 60 ch et 170 Nm de couple n’en font pas la reine des feux rouges, mais il suffisent amplement pour se fondre dans la circulation en silence et comble de bonheur, la consistance de la pédale de frein est “normale”, contrairement à de nombreuses hybrides.

Moins de 6l sur autoroute !

Vous le savez, c’est en ville, et surtout en tout électrique, que les hybrides rechargeables sont à leur aise, par opposition à l’autoroute, ou c’est souvent le moteur thermique seul qui doit tracter l’ensemble de la voiture. Et c’est justement là que réside la force de notre Kia Ceed SW : un appétit de moineau en toutes circonstances, malgré ses 1,5t sur la balance.

Kia n’a pas prévu de mode “B”, ni aucune autre possibilité de régler le freinage régénératif, mais la Ceed bénéficie néanmoins d’un système de récupération d’énergie qui se déclenche à chaque freinage du conducteur.

En tout électrique, la Kia Ceed SW Hybride Rechargeable promet une une autonomie WLTP city de 57 km avec sa petite batterie de 8,9 kWh qui se charge en seulement 4h sur une prise domestique.

Lors de nos deux essais distincts en mode “eco”, avec des parcours mixte en ville et en extra urbain, nous avons atteint 54 km puis 58 km avec une température autour des 15°, c’est vraiment très bien, et on est quasiment au niveau de l’homologation WLTP, il est même probablement possible de faire mieux en pratiquant vraiment l’éco-conduite.

Sur nos 600 km d’essai, dont une bonne moitié sur autoroute, notre consommation moyenne s’est établie à 4,5 litres aux 100 km, c’est l’hybride rechargeable la plus efficiente que nous ayons essayé jusqu’à présent. Sur autoroute, comptez entre 5,5 et 5,8l/100km à vitesse stabilisée et autour des 5 litres batterie “vide” sur nationale, l’électrique étant toujours présent pour aider aux relances.

Le réservoir de carburant est plutôt petit, avec seulement 37l, mais avec sa consommation de moineau, notre Kia vous offre une autonomie moyenne d’environ 600 km sur autoroute, c’est bien suffisant.

En cumulant une excellente autonomie en tout électrique et une consommation faible sur route et autoroute, la Kia Ceed SW Hybride Rechargeable réunit le meilleur des deux mondes et propose une alternative intéressante au diesel.

Notre avis sur la Kia Ceed SW Hybride Rechargeable

Proposée à partir de 36 590 € en finition Active (notre modèle d’essai), cette Kia Ceed SW Hybride Rechargeable propose l’essentiel pour un break du quotidien, facile à vivre, agréable et surtout particulièrement efficient avec une consommation de carburant ou électrique maitrisée.

Pour 41 290 €, vous accédez à la finition Premium qui rajoute entre autres de nombreuses aides à la conduite, la sellerie cuir avec sièges avant chauffants et ventilés, le toit ouvrant, le hayon électrique, l’instrulentation digitale et les radars avant; un équipement haut de gamme qui transforme cette Ceed SW en un petit break luxueux.

En face, la concurrence se fait rare, hormis une Renault Mégane E-TECH Plug-in Hybride, certes plus puissante avec ses 160 ch, mais proposée à partir de 39 500 € en finition Intens, soit près de 3000€ d’écart à équipement équivalent; sa concurrente la plus sérieuse reste la Seat Leon Sportstourer e-HYBRID, qui offre pour 37 520€ une prestation plus musclée avec ses 204 ch et 350 Nm de couple et un intérieur plus moderne, au détriment de l’efficience et des consommations.

Finalement, hormis le petit déficit d’image dont peut souffrir la Kia Ceed SW, le constructeur Coréen propose un véhicule cohérent et totalement en accord avec les usages actuel, sans trop plomber le budget, surtout qu’il peut bénéficier jusqu’à cet été du bonus écologique de 2000€, ou encore pour les professionnels, de l’absence de TVS pendant 3 ans; et toujours chez Kia, une garantie 7 ans ou 150 000 km.

Newsletter Masculin.com

L'actualité et nos derniers conseils

 

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Success
Error

 

 

 

Vincent

Sur Masculin, je vous parle de rhum, et parfois d'autres spiritueux que l'on déguste ensemble. Je vous parle aussi de voitures avec des essais réguliers !