En selle ! BMW R 18, le cruiser Motorrad se dévoile à travers un exemplaire unique

Pour beaucoup, motos BMW riment avec Trail ou Touring, dont les 1250 GS et 1250 RT sont sans doute les plus connues. Mais la gamme Motorrad est en réalité bien plus vaste, avec également des hypersportives (les RR) et plus récemment l’arrivée de Cruisers dont la R 18 qui avait suscité un vif intérêt lors de sa première apparition en 2019 sous forme de concept au Concours d’Elégance de la Villa d’Este. Depuis, sa ligne a sensiblement évolué pour aboutir à la version de série, disponible en concession depuis peu.

Premier contact avec la R 18 et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle en impose, en témoigne les regards et interrogations des passants croisés lors de notre essai.

Il faut dire qu’avec ses 2m40 de long et son envergure de près d’un mètre, la R 18 est loin du format ramassé d’un Café Racer. Toutes deux ont toutefois en commun, une hauteur de selle contenue. A peine 70 cm pour le cruiser BM qui pourra donc convenir à la plupart des gabarits.

Reste que ces 350 Kg sur la balance (dont plus de 110 Kg rien que pour le moteur !) imposent à l’humilité au moment de mettre en branle le « Big Boxer ». Une fois lancé, le centre de gravité bas fait son oeuvre et tend à faire oublier le poids. Sauf à basse vitesse et en ville où le gabarit XXL du cruiser BMW vient se rappeler à votre bon souvenir. Opter pour l’option Marche arrière, facturée 980€, pourra donc s’avérer une sage décision, n’en déplaise aux puristes.

Mais revenons au look de cette R 18. Proposée en quatre coloris (bleu, noir, , le modèle présenté ici se pare d’une peinture personnalisée.

Ce n’est pas sa seule particularité puisque la ligne d’origine avec ses imposants pots brillants en queue de carpe ont été ici remplacés par un échappement Jekill (2870€).

Tout aussi chromés mais plus compacts, ce dernier offre surtout la possibilité de profiter d’une sonorité plus présente dirons-nous. Rassurez-vous, un système de clapets (actionnable via un bouton poussoir sur le guidon) permet de rester discret et donc de ne pas se mettre à dos ses voisins.

Pour le reste, le minimalisme prime à l’image du tachygraphe. Un affichage numérique offre toutefois quelques informations supplémentaires, notamment le nombre de RPM du moteur.

Et quel moteur. Imposant, impossible de ne pas le remarquer. L’inscription 1800 cm³ donne le ton. Il s’agit là de la plus grosse cylindrée proposée sur une moto de la gamme BMW. Ce moteur flat-twin développe 91 ch pour un couple de 150 Nm. L’onctuosité de ce couple généreux, c’est sans doute ce qui caractérise le mieux cette R 18 assurant des relances franches mais prévisibles, du moins en mode Rain et Roll. Le dernier, Rock, étant plus brutal tant en terme d’accélération que de bruit. Mais c’est assurément lui le plus plaisant.

L’ABS intégral (double disque à l’avant et frein monodisque à l’arrière avec étriers fixes à quatre pistons) apporte une aide précieuse même si encore une fois, les lois de la gravité étant ce qu’elles sont, mieux vaut rester humble.

Cette superbe BMW R 18 (29900€), exemplaire unique rappelons-le, est à découvrir au sein de la concession BMS Motorrad Mantes-Buchelay, située dans les Yvelines (40 minutes environ de Paris via l’A13). Merci à eux, et plus particulièrement à Hélène pour sa disponibilité.

Un expérience Tour est par ailleurs organisé durant l’été. L’occasion de découvrir et essayer le Custom BM Motorrad (et ses déclinaisons) près de chez vous. Informations, dates et inscriptions sur le site BMW R 18 Expérience Tour.

Rédigé par Julien

Mettre en lumière les dernières nouveautés High-Tech et automobiles, tel est mon quotidien sur Masculin.

Réagir à cet article