Quels films voir au cinéma en juin 2022 ?

Alors que le rideau vient de tomber sur la 75e édition du Festival de Cannes (avec une Palme d’Or remise au Suédois Ruben Östlund pour son film Triangle of Sadness, Sans Filtre en VF), le nouveau mois qui s’ouvre s’annonce encore très riche cinématographiquement parlant.

Dans la foulée de Dr Strange 2 (2,8 millions d’entrées en 1 mois en France), Les Animaux Fantastiques 3 (2,7 millions) et Top Gun: Maverick (1,6 million en… une semaine !), ce mois de juin va faire la part belle aux films spectaculaires à gros budgets, parmi lesquels le nouveau Jurassic World, le spin-off centré sur Buzz l’Eclair ou encore le biopic consacré à Elvis Presley. Pour vous aider dans votre choix, voici donc l’agenda ciné des 5 prochaines semaines.

Les sorties cinéma du 1er juin 2022

On commence ce mois au cinéma avec deux sorties diamétralement opposées : une comédie signée Clovis Cornillac et un remake du Charlie de Stephen King. Parmi les films plus confidentiels, La Ruche s’annonce aussi comme l’un des plus « puissants » de ce mois de juin.

C’est magnifique !

Une comédie légère de et avec Clovis Cornillac, son troisième film en tant que réalisateur. Il campe ici Pierre, un quadra déboussolé qui découvre à la mort de ses parents qu’il a été adopté. C’est aussi à ce moment-là qu’il fait la rencontre d’Anna (Alice Pol), qui l’aide dans ses recherches.

Mais alors qu’il mène son enquête, un autre phénomène étrange vient le perturber : Pierre se décolore… Un twist surprenant qui devrait apporter un peu d’originalité à cette comédie.

Firestarter

Si vous aimez les romans de Stephen King, vous connaissez forcément le roman Charlie. Firestarter en est la nouvelle adaptation, 38 ans après le long-métrage de Mark L. Lester avec Drew Barrymore (alors âgée de 9 ans). Et si ce premier film a connu un échec critique et public, on espère que son descendant connaîtra une carrière plus glorieuse (rien n’est moin sûr).

Cette fois, c’est la jeune Ryan Kiera Armstrong qui endosse le rôle de la petite fille douée de pyrokinésie (qui peut donc déclencher le feu par la simple force de son esprit). Protégée par ses parents (Zac Efron et Sydney Lemmon), elle est aussi traquée par une mystérieuse agence fédérale, qui cherche à utiliser les pouvoirs de la fillette pour en faire une arme de destruction massive… Mais bien sûr, celle-ci n’a pas l’intention de se laisser faire.

Les autres sorties de la semaine :
La Ruche de Blerta Basholli, Compétition Officielle de Mariano Cohn et Gaston Duprat, Clara Sola de Nathalie Alvarez Mesen, Elizabeth, Regard(s) Singulier(s) de Roger Michell, Variety de Bette Gordon…

Les sorties cinéma du 8 juin 2022

Les dinosaures sont de retour ! La saga Jurassic World revient en effet (une dernière fois ?) au cinéma et devrait tout écraser sur son passage. Mais les plus curieux d’entre vous pourraient aussi avoir de bonnes raisons de s’intéresser au nouveau film d’horreur du cinéaste visionnaire Alex Garland.

Jurassic World: Le Monde d’après

Quand il n’y en a plus, il y en a encore ! Chris Pratt, Bryce Dallas Howard, Jeff Goldblum, Laura Dern et Sam Neill retrouvent les dinosaures qui ont contribué au ravage d’Isla Nubar 4 ans plus tôt. Alors que créatures préhistoriques et humains tentent de cohabiter, un élément va remettre en cause ce fragile équilibre.

Si l’intrigue s’annonce basique et prévisible, le spectacle devrait être au rendez-vous et c’est toujours avec le même plaisir que l’on entend retentir les notes de John Williams.

Men

Men devrait sortir dans un nombre de salles beaucoup plus restreint que Jurassic World 3, mais ne s’annonce pas moins palpitant. Il s’agit de la nouvelle oeuvre du réalisateur Alex Garland (à qui l’on doit l’excellent Ex Machina et le plus discutable Annihilation sur Netflix), présentée en Séance Spéciale à Cannes
dans la sélection de la Quinzaine des Réalisateurs.

On y fait la connaissance d’Harper, un homme qui décide de s’isoler dans la campagne britannique après avoir vécu un drame personnel. Mais les bois environnants semblent abriter une présence aussi mystérieuse qu’effrayante.

Les autres sorties de la semaine :
Champagne ! de Nicolas Vanier, Petite Fleur de Santiago Mitre, La chance sourit à madame Nikuko d’Ayumu Watanabe, La Maman et la Putain de Jean Eustache…

Les sorties cinéma du 15 juin 2022

La comédie française est à l’honneur cette semaine avec deux oeuvres différentes : la nouvelle réalisation de l’inclassable Quentin Dupieux et la quatrième collaboration à l’écran du couple Karole Rocher / Thomas Ngijol…

Incroyable mais vrai

Film après film, Quentin Dupieux prouve qu’il est un réalisateur inclassable : Steak, Rubber, Le Daim, Mandibules… autant de longs-métrages complètement décalés qui ont permis au cinéaste de se créer un univers « à part ». Un univers au sein duquel Alain Chabat semble lui aussi avoir trouvé sa place, puisqu’il est encore à l’affiche de ce Incroyable mais vrai.

Il y interprète… Alain (comme par hasard !) qui emménage avec sa femme Marie (Léa Drucker) dans un charmant pavillon. Mais un mystérieux conduit présent au sous-sol risque de bouleverser la vie du couple. Attention, ce film s’annonce encore complètement barré… et c’est justement ce qu’on aime !

Fratè

Décidément, le cinéma français aime poser ses caméras en Corse. Quelques mois après le Permis de construire déposé par Didier Bourdon et Eric Fraticelli, c’est Karole Rocher et sa fille Barbara Biancardini qui co-signent cette comédie portée par Thomas Ngijol et Samir Guesmi.

On pourrait croire à un simple choc des cultures, un énième film pour rire des clichés corses, mais ce Fratè pourrait être une agréable surprise. Alors, comment Dumè réussira-t-il à cohabiter avec son « nouveau » frère Lucien ?

Les autres sorties de la semaine :
Sweat de Magnus von Horn, Le chemin du bonheur de Nicolas Steil, Je t’aime, filme-moi d’Alexandre Messina, Boum Boum de Laurie Lassalle…

Les sorties cinéma du 22 juin 2022

Semaine très chargée au cinéma, avec les sorties simultanées du biopic de Baz Luhrmann dédié à Elvis Presley et du (presque) biopic animé de Buzz l’Eclair ! Deux films qui ciblent apparemment un public différent… mais qui pourraient bien mettre tout le monde d’accord au box-office.

Elvis

On a l’impression que tout a déjà été dit et redit au sujet d’Elvis Presley. Pourtant, les premiers retours faits par les journalistes et spectateurs ayant pu voir ce biopic du King (présenté hors compétition à Cannes) sont dithyrambiques.

Au-delà de la performance d’Austin Butler dans la peau du roi du rock’n’roll, le personnage de son manager Tom Parker (campé par Tom Hanks) et la relation entre les deux hommes devraient permettre de découvrir Elvis sous un nouveau jour. On fait confiance à Baz Luhrmann et à son sens de la mise en scène pour ça !

Buzz l’Eclair

On pourrait presque parler de biopic là aussi, si ce n’est qu’il s’agit d’un film d’animation et d’une évocation de la vie d’un… jouet ! Plus précisément, le nouveau long-métrage Disney Pixar est censé narrer la véritable histoire du Ranger de l’espace découvert dans Toy Story.

Après s’être écrasé sur une planète hostile bien loin de la Terre, Buzz va être amené à défier le terrible Zurg et son armée de robots impitoyables… Le spin-off sur le Ranger ne sera-t-il que le premier d’une longue série ? Tout dépend sans doute du succès qu’il rencontrera au box office cet été.

Les autres sorties de la semaine :
L’homme parfait de Xavier Durringer, El Buen Patron de Fernando León de Aranoa, Black Phone de Scott Derrickson, Les goûts et les couleurs de Michel Leclerc…

Les sorties cinéma du 29 juin 2022

On a commencé cet article en évoquant le Festival de Cannes, on le termine de la même manière, avec la sortie du très visuel Decision to Leave du réalisateur coréen Park Chan-Wook. A noter que c’est aussi ce 29 juin que sort le documentaire de Diam’s, lui aussi projeté pendant la quinzaine cannoise.

Irréductible

6 ans après Ma famille t’adore déjà, Jérôme Commandeur repasse derrière la caméra pour une comédie récompensée au dernier festival de l’Alpe d’Huez. Il est d’ailleurs aussi devant la caméra, dans la peau de Vincent Peltier, un simple employé aux « Eaux et forêts » de Limoges muté dans le… Groënland ! Sur place, il va devoir protéger une équipe de scientifiques de l’attaque d’ours polaires.

On avait vu dans Le Flambeau que Jérôme Commandeur aimait l’aventure, il devrait être servi ici ! Notons d’ailleurs qu’il est aussi accompagné d’un autre acteur présent dans la pastiche de Canal+ : Gérard Darmon, dans le rôle du ministre Roselyn Bacheron !

Decision to Leave

Le cinéma coréen est en pleine forme, merci pour lui ! Après les cartons internationaux de Parasite et de la série Squid Game, Park Chan-Wook (le réalisateur d’Old Boy et producteur de la série Snowpiercer) a décroché le  Prix de la mise en scène au récent Festival de Cannes.

Il faut dire que son nouveau film brille par son esthétique (la preuve dans la bande-annonce), mettant en scène un détective chevronné chargé d’enquêter sur la mort suspecte d’un homme au sommet d’une montagne : suicide ou assassinat ? Réponse (peut-être) à la fin du film !

Les autres sorties de la semaine :
Salam de Diam’s, Arthur, malédiction de Barthélémy Grossmann, La traversée de Varante Soudjian, En roue libre de Didier Barcelo, Mastemah de Didier D. Daarwin, L’équipier de Kieron J. Walsh…

Rédigé par Ludovic

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !

Réagir à cet article