Malus 2024 : Tout ce que vous devez savoir pour votre prochain achat voiture en 6 points clés

malus 2024

On s’y attendait, le malus écologique passe un nouveau palier en 2024. Le gouvernement a décidé de mettre le paquet pour décourager l’achat de voitures qui polluent trop et encourager la transition vers des véhicules plus propres.

A partir du 1er janvier 2024, en gros, si votre future voiture émet beaucoup de CO2, attendez-vous à payer une rondelette somme en plus. Et quand on dit « rondelette », on parle de montants pouvant atteindre très vite les 60 000 euros pour les plus gros émetteurs. Ouch !

Passion, innovation et performance sont quelques-uns des mots qui décrivent le mieux la prestigieuse marque italienne Lamborghini. Depuis sa création en 1963, Lamborghini a repoussé les limites du de...Lire la suite

1. Bye Bye les « gros pollueurs » ! 🚗💨

Depuis quelques années, le gouvernement français met l’accent sur la réduction des émissions de CO2. L’objectif ? Lutter contre le réchauffement climatique et rendre nos villes plus respirables.

Ce qui change : Si vous rêvez d’une voiture puissante et gourmande en carburant, préparez-vous à mettre la main au portefeuille. Les véhicules émettant beaucoup de CO2 seront lourdement taxés, avec des montants pouvant atteindre 60 000 euros pour les plus polluants. Autrement dit, vous aimez la puissance ? Très bien, mais cela a un coût pour la planète… et pour votre portefeuille !

malus 2024 non a la pollution

2. Les hybrides dans le viseur 🎯

Les véhicules hybrides étaient autrefois considérés comme la solution idéale pour combiner performance et écologie.

Ce qui change : Le gouvernement a décidé de revoir cette perception. Si votre hybride rechargeable a une faible autonomie en mode électrique, vous pourriez être surpris par le montant du malus. En gros, le message est clair : « Si vous voulez bénéficier d’avantages, assurez-vous que votre hybride soit vraiment écolo ! »

3. Le poids, ça compte ! ⚖️

Jusqu’à présent, le poids des véhicules n’était pas vraiment un sujet de préoccupation en matière de taxation.

Ce qui change : Désormais, si votre voiture dépasse 1,6 tonne, elle sera également soumise à un malus. Et attention, les hybrides ne seront pas épargnés à partir de 2025. Par contre, les voitures électriques ne seront pas impactées par le malus au poids.

4. Les véhicules d’occasion ne sont pas oubliés 🔄

Jusqu’alors, importer une voiture d’occasion de l’étranger était une astuce pour échapper au malus.

Ce qui change : Cette époque est révolue. Le malus s’appliquera également à ces véhicules, mais avec une réduction de 5% par an jusqu’à 20 ans d’ancienneté. Après ça, elle sera enfin libre de malus.

malus 2024 occasion

5. Des seuils de malus plus sévères 📉

Les seuils d’émissions déclenchant le malus étaient autrefois plus cléments.

Ce qui change : Ces seuils sont revus à la baisse. Par exemple, une voiture émettant 123g de CO2 par km devait payer 50€ auparavant. En 2024, pour cette même émission, il faudra débourser 170€.

6. Quelques bonnes nouvelles au milieu de tout ça 🌱

Avec toutes ces nouvelles règles, on pourrait penser qu’il n’y a que des mauvaises nouvelles venant de ce malus 2024.

Ce qui change : Heureusement, ce n’est pas le cas. Les voitures mises en circulation avant 2014 seront exemptées de malus. De plus, certains véhicules, comme les pick-ups, pourraient bénéficier d’une révision fiscale. Un peu d’air frais dans ce paysage en mutation.

En bref… Réfléchissez sérieusement votre achat 🤔

Avec l’introduction du nouveau barème de malus écologique en 2024, les acheteurs de voitures neuves en France pourraient voir le coût total de leur véhicule augmenter considérablement.

Il est clair que l’État français ne souhaite plus voir de voitures polluantes sur ses routes. Le message était déjà clair en 2023 mais en 2024 le premier venu ne pourra plus se payer une voiture dite « plaisir », même affichée à prix abordable au catalogue de son constructeur.

Le malus sera même « déplafonné », ce qui signifie que l’État n’empêchera pas le montant des taxes d’être supérieur à 50% du prix du véhicule, comme c’est le cas actuellement.

Il va sans dire que si vous envisagez l’achat d’une voiture sportive, il vaut mieux prévoir de la faire immatriculer d’ici la fin de l’année 2023.

Grille du malus écologique 2024

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

ÉmissionsMalus 2024
118 g/km50 €
119 g/km75 €
120 g/km100 €
121 g/km125 €
122 g/km150 €
123 g/km170 €
124 g/km190 €
125 g/km210 €
126 g/km230 €
127 g/km240 €
128 g/km260 €
129 g/km280 €
130 g/km310 €
131 g/km330 €
132 g/km360 €
133 g/km400 €
134 g/km450 €
135 g/km540 €
136 g/km650 €
137 g/km740 €
138 g/km818 €
139 g/km898 €
140 g/km983 €
141 g/km1074 €
142 g/km1172 €
143 g/km1276 €
144 g/km1386 €
145 g/km1504 €
146 g/km1629 €
147 g/km1761 €
148 g/km1901 €
149 g/km2049 €
150 g/km2205 €
151 g/km2370 €
152 g/km2544 €
153 g/km2726 €
154 g/km2918 €
155 g/km3119 €
156 g/km3331 €
157 g/km3552 €
158 g/km3784 €
159 g/km4026 €
160 g/km4279 €
161 g/km4543 €
162 g/km4818 €
163 g/km5105 €
164 g/km5404 €
165 g/km5715 €
166 g/km6126 €
167 g/km6357 €
168 g/km7248 €
169 g/km7959 €
170 g/km8770 €
171 g/km9681 €
172 g/km10692 €
173 g/km11803 €
174 g/km13014 €
175 g/km14325 €
176 g/km15736 €
177 g/km17247 €
178 g/km18858 €
179 g/km20569 €
180 g/km22380 €
181 g/km24281 €
182 g/km26302 €
183 g/km28413 €
184 g/km30624 €
185 g/km32935 €
186 g/km35346 €
187 g/km37857 €
188 g/km40468 €
189 g/km43179 €
190 g/km45990 €
191 g/km48901 €
192 g/km51912 €
193 g/km55023 €
194 g/km60000 €

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *