Comment raser complètement sa barbe ?

Raser complètement sa barbe

En terme de pilosité faciale, deux clans s’affrontent : les barbus et les imberbes ou les glabres. Bref, les hommes qui se rasent. Mais comment faire lorsque l’on veut passer du premier au second ? Comment raser proprement sa barbe et retrouver une peau aussi lisse et douce que celle d’un bébé ?

Même si la réponse peut sembler simple, bien se raser demande un certain coup de main. Voici donc les conseils de base à appliquer pour arborer un visage impeccable et sans poils !

Préparez soigneusement votre peau au rasage

Le rasage agresse la peau. Et c’est encore plus vrai lorsque ladite peau n’a pas l’habitude de voir une lame de trop près !

Aussi, afin de limiter les risques de coupures et les rougeurs, il est préférable de se raser lorsque la peau est chaude, ce qui lui confère une meilleure élasticité. On conseille de se raser de préférence après avoir pris une douche et avoir nettoyé votre visage afin de le débarrasser des impuretés. Ainsi, la lame de votre rasoir glissera tout en douceur sur votre épiderme.

Si vous disposez de suffisamment de temps pour vous préparer, n’hésitez pas à appliquer une serviette chaude durant 2 à 3 minutes sur votre visage avant le rasage pour une préparation optimale de la peau. Ce rituel (comme chez le barbier !) n’est pas forcément à suivre à chaque fois mais, pour un premier rasage, faites en sorte de prendre le temps nécessaire. Sinon, vous risquez de vous couper et de vite vouloir retrouver votre barbe !

L’art et la manière de (bien) raser la barbe

S’il vaut mieux se raser après la douche, il est aussi préférable de se raser le matin, avant d’avoir pris son petit-déjeuner. Pour quelle raison ? Tout simplement car le débit du flux sanguin augmente dès que l’on consomme de la nourriture et augmente les risques de saignements lors du passage du rasoir. Se raser à jeun permet de limiter ce genre d’inconvénient.

Utiliser le bon rasoir

Une fois que le moment est choisi, il convient de parler de la technique de rasage. Si vous aviez une barbe fournie auparavant, un premier « défrichage » à la tondeuse peut s’avérer indispensable : selon la longueur de votre toison, plusieurs passages pourront être effectués, d’abord à 10 mm par exemple, puis à 3 ou moins (tout dépend de l’appareil utilisé).

Puis, pour un résultat plus net, il faudra vous tourner vers un vrai rasoir : électrique (comme le premier 6 lames de Panasonic) ou manuel. Les puristes pourront même apprécier de retrouver les joies du rasage à l’ancienne, avec un coupe-chou.

Raser sa barbe avec un coupe-choux

Adopter le bon geste

Là encore, puisque vous n’avez pas l’habitude, vous n’aurez pas forcément la main sure la première fois. Prenez donc votre temps. Commencer par appliquer une crème ou une mousse de rasage, avant le passage de la lame.

Ensuite, gardez à l’esprit qu’il faut toujours se raser dans le sens de la pousse du poil afin d’éviter la formation de poils incarnés pouvant provoquer l’apparition de boutons inesthétiques et douloureux.

Commencez le rasage par la zone des pattes en dirigeant votre rasoir vers votre bouche. Rasez ensuite votre moustache puis finissez en faisant glisser votre lame du menton vers le cou.

L’importance de soigner sa peau après le rasage

Lorsque l’on passe du statut de barbu à celui d’homme rasé, on peut avoir l’impression d’avoir « le visage en feu » (on parle d’ailleurs de feu du rasoir) : irritations, rougeurs et même boutons peuvent survenir après ce rasage.

Certains se contentent de se passer de l’eau sur le visage, mais cela peut être une fausse bonne idée, l’eau ayant parfois tendance à dessécher la peau (oui, c’est paradoxal). Dans ce cas, mieux vaut utiliser un vrai soin après-rasage, de préférence un baume hydratant, et pas un after-shave à l’ancienne… Les bonnes marques ne manquent pas : Horace, Bulldog Skincare, Natura Siberica ou même Nivea Men

Enfin, pour ceux qui n’ont pas envie de se passer de la crème sur le visage, la pierre d’Alun peut être la solution. La touche finale pour retrouver une peau si douce que tout le monde voudra l’embrasser (enfin presque !).