Histoire du Parfum

1970 : naissance des parfums pour homme

 
Dunhill for Men (1934)

Avant l’apparition des eaux de toilette masculine, les hommes qui voulaient se parfumer n’avaient guère d’autres choix que de choisir l’eau de Cologne de Madame.
Il faudra attendre les années 30, pour qu’apparaissent les eaux de toilette masculine : les premières fragrances tournaient autour du vétiver et de la lavande…  En 1934, Il semblerait que les deux premières eaux de toilette soient, « Pour un Homme » de Caron et « Dunhill for Men » de Dunhill.

Mais ce n’est qu’à partir des années 70 que les parfums masculins se délient du fameux rituel du rasage. L’homme des années 70 ne se parfume plus qu’après le rasage, mais quand bon lui semble.
Les mouvements féministes, gays, hippies, punk… etc. mettent en lumière des styles de vie plus contrastés qu’auparavant et notamment au travers des vêtements. On reconnait dorénavant dans la rue, l’anonyme d’antan et on peut mieux l’identifier comme appartenant à telle ou telle communauté.
Comme pour les vêtements, le parfum aide à distinguer les personnes : ceux qui portent une fragrance autour de la lavande, ne délivrent pas le même message que ceux qui laissent dans leur sillage, une odeur de patchouli.

Les eaux de toilette existent alors, mais il apparait aussi sur le marché de véritables parfums masculins. C’est le moment important de la « désunion » du parfum et du rasage qui étaient très souvent associés.Le parfum dans les années 80 reflète les événements de l’époque : le fameux « culte » du corps mais aussi le début de la « guerre » qui nait entre les femmes et les hommes à travers leur volonté de réussite sociale et une certaine accession au pouvoir.
Qui gagnera ? Qui sera le plus « puissant » ?

Antaeus de Chanel (1981)

Puissant :  le parfum, lui, l’est assurément. On pourrait également dire tenace et parfois même, entêtant. Ceci tant chez les femmes (« Poison » de Dior) que chez les hommes (« Antaeus » de Chanel). Reflets de la société de l’époque ?

  
Kenzo pour Homme (199

Puis arrive les années 90… une période plus harmonieuse, un certain retour à des notes plus proches de la nature, des végétaux… et aussi de l’océan, par exemple le parfum de Kenzo « Kenzo pour Homme » qui est précurseur au niveau des notes marines.

CK One de Calvin Klein (1994)

Même s’il existait auparavant, le parfum unisexe de Calvin Klein « CK One » génère une véritable révolution. On s’échange, on se prête son parfum…
Aujourd’hui, le  parfum pour homme a véritablement évolué, continue son évolution et n’a pas encore fini.
Pourquoi ne pas rêver d’un parfum dans quelques années qui change en fonction des humeurs de celui ou celle qui le porte ?

Le parfum permet à l’homme d’aujourd’hui d’afficher ses émotions, son humeur… L’homme parait moins obnubilé par la réussite sociale et son choix de carrière, car ses habitudes et surtout ses attentes ne sont plus celles d’hier, il accepte son intimité, défend sa personnalité :

"Aujourd’hui l’homme s’affirme dans l’intime"

Partager
Tags: odeur