La Rédac' Masculin
Il y a 1 semaine

Poupée russe : la série fatalement vivante à voir sur Netflix !

Poupée russe (Russian Doll en VO) est une série américaine diffusée sur Netflix depuis février 2019. A ce jour, elle se compose d’une saison de 8 épisodes. L’une de ses créatrices, Natasha Lyonne en est l’actrice principale.

Mais surtout, Poupée Russe est l’une des meilleures séries actuelles à défaut d’être la plus connue. Vous en doutez encore ? On vous explique pourquoi vous devriez binge watcher au plus vite ces 8 premiers épisodes !

Pourquoi on aime Poupée Russe ?

A l’évocation de Poupée Russe, vous pourriez penser au film de Cédric Klapisch (la suite de l’Auberge Espagnole). Mais rien à voir : ici, il est question de la série Netflix née en février 2019, à peu près en même temps que The Umbrella Academy et Love, Death + Robots.

De quoi ça parle ?

Poupée Russe raconte l’histoire de Nadia, fêtarde, adepte de l’alcool et des psychotropes, qui va voir son destin perturbé le jour de ses 36 ans. Alors qu’elle quitte sa fête d’anniversaire organisée par son amie Maxine, elle se fait renversée par une voiture et meurt.

L’histoire pourrait s’arrêter là, mais la vie en a décidé autrement ! Elle se retrouve alors de nouveau dans les toilettes de son amie à revivre sa soirée d’anniversaire. Coincée dans une boucle spacio-temporelle, elle va revivre cette situation encore et encore (comme le jour de la marmotte de Bill Murray dans Un Jour sans Fin). Nadia commence alors son enquête pour tenter de sortir de cette boucle infernale.

Un casting sur mesure

Poupée Russe est l’œuvre de Natasha Lyonne, Amy Pohler et Leslye Headland. Les trois femmes ont choisi leurs acteurs avec soin, et le résultat est détonnant !

L’actrice principale n’est autre que Natasha Lyonne en personne ; connue également pour son rôle de Nicky Nichols dans Orange is the new black, elle interprète avec brio et justesse le personnage de Nadia.

A ces côtés, on retrouve notamment Greta Lee, Yul Vasquez, Elisabeth Ashley et Charlie Barnett qui, à tour de rôle, tempèrent, engrainent, et portent l’héroïne.

Natasha Lyonne (Nadia Vulvokov)

Greta Lee (Maxine)

Yul Vazquez (John Reyes)

Elizabeth Ashley (Ruth Brenner)

Charlie Barnett (Alan Zaveri)

Un univers positivement glauque

Si, d’apparence, l’ambiance générale de la série est assez sombre, l’humour est omniprésent ! Le caractère bien trempé et l’insolence de l’héroïne donnent le sourire et l’on s’attache dès le départ à cette célibataire déjantée !

La musique, que l’on retrouve à chacune de ses “renaissances”, est signée Harry Nilsson. Un mauvais choix aurait pu rendre sa redondance lassante voir agaçante, mais “Gotta get up” nous met en joie dès les premières notes ! Ce signal annonce une nouvelle aventure et de nouveaux éléments de l’histoire attendus avec impatience !

La boucle temporelle utilisée dans une série pourrait faire peur à première vue. Si le concept fonctionne à merveille dans un film, on pourrait appréhender l’idée dans le cadre d’une série… Or, c’est bien cette mort sans fin qui nous tient en haleine !

La saison 1 dans le détail

Attention, spoilers !

On l’a dit : Nadia ne cesse de mourir et de reprendre vie lors de sa soirée d’anniversaire.

Dans les 8 épisodes de la saison 1, elle commence donc son enquête pour tenter de sortir de cercle interminable. La jeune femme tente de raconter ce qui lui arrive à son entourage, mais n’obtient bien évidemment pas de réponse à ses questions. Elle se voit qualifiée de folle, et finit même par se demander si elle ne l’est pas réellement ! Cette idée est insoutenable pour elle et la plonge dans une angoisse profonde.

Sa propre mère souffrait de troubles psychologiques ; voir l’histoire se répéter la terrifie. L’histoire plafonne légèrement jusqu’à la rencontre d’Allan dans un ascenseur ! Ce jeune homme vit la même chose que Nadia ! Il meurt et réapparaît au même endroit et la même heure. Cette rencontre apporte du pep’s à la série et lui donne de nouvelles perspectives.

Dans la deuxième moitié de la saison 1, l’histoire avance et se noircit quelque peu ; les invités de la soirée d’anniversaire disparaissent au rythme des morts de cette dernière. Nadia et son nouveau compagnon de mésaventures décident de s’associer dans leur quête de vérité.

On se prend alors d’affection pour ce nouveau personnage aux antipodes de notre héroïne. Homme psychorigide enfermé dans une vie bien rangée et des plus organisée, Allan et Nadia vont finalement se trouver des centres d’intérêts communs.

Si la fin de saison peut ressembler à une fin de série, on reste impatient de découvrir la suite ! Netflix a en effet officialisé la saison 2 de Poupée Russe. Il ne reste qu’à attendre sa diffusion prochaine, après un tournage perturbé par le coronavirus !

A lire absolument :
Les 20 meilleures séries Netflix en 2020