La Rédac' Masculin
Il y a 2 semaines

Qui est Anitta, la nouvelle Beyoncé brésilienne ?

Véritable bomba latina, Anitta est une chanteuse brésilienne mais aussi une femme d’affaires brillante.

Surnommée la Beyoncé brésilienne, elle veut faire découvrir le baile funk (la pop funk brésilienne) au monde entier. Et aujourd’hui, elle semble bien partie pour réussir.

Anitta, la Beyonce brésilienne et icone sexy du baile funk
Facebook Anitta

Anitta ou l’icone sexy et positive du baile funk

Anitta, de son vrai nom Larissa de Macedo Machado est une chanteuse (danseuse, mannequin, actrice, présentatrice) brésilienne originaire des favelas de Rio. Sa musique et ses clips sont le reflet de l’endroit d’où elle vient mais aussi de sa passion pour le “baile funk” dont elle veut donner une image positive pour vaincre les stéréotypes qui entachent cette musique populaire.

D’abord remarquée dans les favelas de Rio, elle est désormais une star internationale de la funk brésilienne et de plus en plus suivie sur les réseaux sociaux. Son sens du marketing n’est pas étranger à ce succès.

Aujourd’hui, elle est suivie par près de 50 millions de fans sur Instagram et donne même des conférences organisées par Harvard et le MIT sur les clés de son succès.

Anitta, nouvelle star de la musique brésilienne

Féministe et libre

Pour réussir, Anitta a travaillé seule et s’est inspirée de la vie et de la réalité dans les favelas car les gens chantent ce qu’ils vivent. Elle estime qu’il faut faire quelque chose de différent, montrer ce qui n’a pas encore été exploré.

Elle a donc commencé à chanter très jeune, dans les églises puis dans les fêtes de rue. A 17 ans, une vidéo sur YouTube la fait remarquer par un producteur. Elle se met alors à chanter dans les soirées de baile funk.

Elle aime toutes les musiques mais reste portée par le funk. Dans les soirées “baile funk“, tout le monde venait pour chanter et danser. C’est pourquoi elle a choisi d’exporter cette musique dans le monde entier et d’y être respectée pour que les Brésiliens comprennent que si c’est de l’art, il est très bien fait.

Anitta veut qu’en écoutant sa musique, on ait envie de bouger, de danser. Elle dit ne pas le faire pour la polémique ou pour faire de l’argent mais que c’est dans sa personnalité.

Me Gusta, le carton international avec Cardi B

Anitta dit avoir toujours aimé bouger son corps et que ce n’est pas parce qu’elle est une femme qu’elle ne peut pas être libre. Elle dit ne pas vouloir susciter la polémique mais que bouger fait partie de sa personnalité. Pour danser le funk, il suffit de lâcher prise, sans peur du jugement. Ce n’est pas un hasard si elle s’est alliée à une artiste comme Cardi B pour le titre Me Gusta…

On la présente aujourd’hui comme la Beyoncé brésilienne ou la nouvelle bomba latina du Brésil. Elle enchaîne les albums et les succès tout en étant le sujet d’une série documentaire sur Netflix. Elle est polyvalente et a su constituer un genre musical qui lui est propre avec une base de funk mais aussi de la musique latino, du R&B, de la pop, de la bossa nova…

Trilingue (elle parle portugais, espagnol, anglais), Anitta diffuse sa musique dans le monde entier, en collaborant avec des artistes comme Major Lazer, Iggy Azalea, Snoop Dogg, Swae Lee, Sean Paul, J. Balvin (plus de 500 millions de vues pour le clip de Downtown)… Un duo avec Aya Nakamura ferait même partie de ses projets.

Une femme d’affaires et le sens du marketing

Anitta assume sa féminité et sa bisexualité et souhaite incarner l’émancipation féminine. Femme d’affaires accomplie, elle gère tout elle-même et change très souvent d’apparence.

La jeune femme aurait déjà subi plusieurs interventions de chirurgie esthétique, mais qu’à cela ne tienne ! Aujourd’hui, le magazine Vogue l’a déjà classée parmi les 100 personnalités les plus influentes du monde et on voit mal comment ce succès pourrait s’arrêter du jour au lendemain.