3 étapes pour devenir végétarien

Devenir végétarien intéresse de plus en plus à notre époque. Et ça tombe bien car à l’occasion de la journée mondiale du végétarisme, nous avons décidé d’aborder la question sur Masculin. Le végétarisme séduit de plus en plus et cela pour plusieurs raisons : la cause animale, la santé, la conscience écologique, et bien d’autres arguments. Laissez de côté vos préjugés et ouvrez-vous à de nouvelles convictions. 

Avant toute chose, attention à ne pas confondre végétarisme, végétalisme et véganisme. Le végétarien, lui, décide de ne plus consommer de chair animale. Il existe différents niveaux de végétarisme, plus ou moins stricts (consommation autorisée de poisson, de produits laitiers ou d’oeufs par exemple). Tandis que le végétalien refuse de consommer tout produit issu de l’exploitation animale. Il s’agit d’un végétarisme plus strict, la consommation étant 100% végétale. Le vegan quant à lui élimine de sa vie tout produit issu d’un animal, qu’il s’agisse de son alimentation, ses vêtements, ses cosmétiques et ses produits ménagers. 

Mais alors comment être sûr de bien s’y prendre afin de manger équilibré et ne pas avoir de carences ? Voici 3 étapes à respecter pour débuter son chemin vers le végétarisme.

1.Définissez des étapes claires et simples à réaliser

Le chemin vers le végétarisme n’aura pas la même difficulté selon les personnes. Certains auront un déclic sans retour en arrière possible, tandis que d’autres auront besoin d’un cheminement plus long. Ces derniers décident par exemple de réduire les protéines animales petit à petit, comme commencer par arrêter la viande rouge, puis la viande blanche, pour finir avec le poisson s’ils le souhaitent. 

Souvent, il y a un passage par le flexitarisme. Il s’agit d’un régime alimentaire qui prône la consommation de viande et de poisson limitée.
Vous pouvez commencer à vous habituer en choisissant l’option végé lorsque vous allez au restaurant. De plus en plus de restaurants proposent des plats végétariens à la carte, ou alors n’hésitent pas à s’adapter pour vous en proposer.

2.Documentez vous sur l’alimentation végétale

Vous renseigner va non seulement vous éviter de faire des erreurs de débuter et ainsi d’écarter les carences, mais aussi pour apprendre à cuisiner autrement. Pas d’inquiétudes, vous pourrez manger “presque” comme tout le monde, la majorité des recettes traditionnelles ayant des alternatives végé. Votre garde-manger changera tout simplement de visage, adoptant plus de légumineuses, céréales, oléagineux.

3. N’oubliez pas de faire une prise de sang

Pour partir sur de bonnes basses et afin d’être certain de ne souffrir d’aucune carence, nous vous conseillons d’en parler à votre médecin et de faire une prise de sang. Un petit bilan pour savoir d’où l’on part ne peut pas faire de mal ! Comme ça si vous découvrez des petites anomalies, votre médecin pourra vous guider et ajuster le tout grâce à des compléments alimentaires.

Au début c’est un peu déroutant car vous allez devoir réapprendre à manger, mais vous allez vite adopter les bons réflexes et repérer ce qu’il vous faut pour une alimentation végétarienne équilibrée. En revanche, n’allez pas croire que devenir végétarien vous fera perdre du poids à coup sûr… Car même si les végétaux sont moins caloriques, il peut y avoir une prise de poids compensatoire, voire des troubles du comportement alimentaire.

Même si vous ne sautez pas le pas à 100%, nous espérons que cela vous aura ouvert les yeux sur les bienfaits du végétarisme, tant pour la planète que pour votre santé.

À lire aussi

Peut-on faire du sport quand on est végétarien ?
Régime flexitarien : et si vous appreniez à manger autrement ?
Du végétarien au menu !