La Rédac' Masculin
Il y a 2 semaines

Hikari : votre future petite amie sera… virtuelle !

Hikari, c’est peut-être le nom de votre prochaine petite amie. C’est en tout cas ainsi qu’a été baptisée la compagne virtuelle créée par la société japonaise Gatebox.

Elle prend soin de vous, est toujours de bonne humeur et sait même plaisanter ! Alors, Hikari peut-elle vraiment être la femme idéale ?

Qui est Hikari ?

Azuma Hikari, commercialisée sous le nom d’Iyashi Hanayome ou “épouse attentionnée” a été créée par la société japonaise Gatebox. Cette dernière avait déjà présenté Azuma en 2016, une jeune fille humanoïde aux allures de manga et dirigée par une IA qui faisait office d’assistante de maison. Mais Azuma Hikari va plus loin.

Contrairement aux fiancées dans le cloud apparues dès 2013, il s’agit ici d’une “véritable petite amie virtuelle“. Elle n’est pas conçue pour vous donner simplement la météo ou des informations sur le dernier film à l’affiche. Hikari va prendre soin de votre moral, vous faire des compliments, discuter avec vous…

Elle se présente dans un gros boîtier cylindrique transparent, a des cheveux bleus et vous parle d’une voix douce avec un grand sourire. Vous êtes accueilli par un “Bon retour à la maison, Maître !” Car oui, Hikari vous appellera Maître.

Elle a 20 ans (pour toute la vie), aime les oeufs au plat et si elle était réelle, mesurerait 158 cm. Elle change de tenue en fonction du moment de la journée et elle est toujours extrêmement bienveillante.

Comment ça marche ?

Hikari est dotée de deux micros pour une plus grande capacité d’écoute et de compréhension ; les capteurs de reconnaissance faciale ont été largement perfectionnés.

Par rapport à la première version Azuma, elle s’est allégée, a un design plus agréable, plus précis et plus complexe. Le prix a également baissé puisque la première version était disponible pour 2 400 dollars contre 1 200 aujourd’hui.

Au fil des échanges avec son propriétaire, la personnalité de Hikari va évoluer. Un peu comme les assistants de maison type Google Home ou Amazon Echo mais elle est beaucoup plus affective. Les caméras utilisant la reconnaissance faciale lui permettent de saluer les personnes par leur nom ou surnom. Hikari peut avoir une “vraie” conversation, répondre aux questions et surtout, elle adapte sa voix à ses mouvements corporels et à ses expressions !

Connectée en permanence à Internet, elle peut faire apparaitre toutes les informations qui vous intéressent. C’est ce que font les assistants de maison mais Hikari veut y ajouter une touche d’humain (en quelque sorte).

Votre femme virtuelle peut vous envoyer des messages sur votre téléphone portable pour vous dire qu’elle pense à vous ; vous demander ce que vous aimeriez manger (même si elle ne préparera pas le repas) ou simplement prendre de vos nouvelles.

Au Japon, une publicité montrait même Hikari en train de demander à son propriétaire de ne pas rentrer trop tard du travail afin qu’ils puissent fêter leurs trois mois de vie commune… Lorsque vous rentrez, elle prend de vos nouvelles, vous raconte sa journée, vous fait des compliments… Bref, elle se positionne comme la compagne modèle mais sans le contact physique.

Pour l’instant, Hikari n’est vendue qu’au Japon et ne parle que le Japonais. Et avec le confinement lié au coronavirus, le concept a semble-t-il suscité un engouement supplémentaire. Alors, qui sait si elle ne débarquera pas chez nous dans quelques années ?

Hikari est-elle l’avenir de la femme ?

Vous l’aurez compris, le concept se situe à mi-chemin entre le film Her et un épisode de Black Mirror ! Mais dans la réalité aussi bien que dans la fiction, tout n’est pas parfait !

Ainsi, l’image renvoyée par Hikari est plutôt caricaturale et risque de faire bondir les féministes. Elle incarne l’image de la gentille femme au foyer qui fait tout pour le bien-être de son mari. De plus, elle appelle son propriétaire “Maître”. On a donc un hologramme très mignon, aux allures de jeune fille fort peu vêtue, et qui est là pour répondre à tous les besoins de son propriétaire…

De plus, Hikari va peu à peu apprendre de nombreuses données personnelles sur son maître via les conversations intimes. Elle pourrait accéder aux informations médicales, aux pensées politiques, aux goûts dans n’importe quel domaine… Et bien évidemment, on ne sait pas comment ces données sont gérées.

Au Japon, ce produit semble plutôt bienvenu et de nouveaux personnages sont prévus. Mais pour l’instant, ils sont tous féminins, jeunes et coquins. Ce produit semble destiné à ceux qui veulent vivre avec un être idéal, qui souffrent de solitude, qui veulent se remettre d’une déception amoureuse ou tout simplement pour les hommes qui ont un ego surdimensionné. Pas vraiment l’image d’un vrai couple parfaitement épanoui, en somme…