La Rédac' Masculin
Il y a 11 ans

Il n’y a pas d’âge pour faire l’amour !

Qui a dit qu’on n’avait plus de relations sexuelles à partir d’un certain âge ? Pas les 1 001 personnes de 18 ans et plus interrogées dans le cadre d’un sondage mené par l’IFOP pour le laboratoire Lilly.

73 ans, l’âge « critique »
En effet, 83 % des personnes interrogées considèrent qu’il n’y a pas un âge à partir duquel on cesse définitivement d’avoir des rapports sexuels. Evidemment, cette proportion varie selon l’âge des personnes : un quart des moins de 25 ans pense le contraire, tandis que seuls 9 % des Français de 50 à 64 ans pensent que l’âge a des conséquences sur la sexualité. Et comme finalement, c’est l’avis des personnes les plus concernées qui peut sembler le plus crédible, il est intéressant de noter que 20 % des 65 ans et plus considèrent qu’il y a un âge à partir duquel on cesse d’avoir des rapports sexuels.
Concrètement, l’âge limite se situe à 73 ans, selon les résultats de cette enquête, avec un âge légèrement plus élevé chez les hommes (74 ans) que chez les femmes (72 ans).

Le désir, ce tabou
L’âge tend donc à faire diminuer le désir au sein d’un couple. C’est « scientifique ». Cette baisse du désir fait justement partie des plus grands tabous dans une vie de couple. C’est en tout cas ce qu’ont répondu 47 % des personnes interrogées, plaçant ce facteur loin devant la simulation de l’un des partenaires (17 %), les difficultés à atteindre l’orgasme (13 %), les problèmes d’érection (12 %) et l’éjaculation précoce (11 %). Une preuve supplémentaire que les Français ont envie de profiter à fond de leur sexualité et que la perte de désir, plus qu’un tabou, semble représenter une réelle angoisse.