Les troubles de l’érection : symptômes, causes, traitements

La dysfonction érectile n’est pas une fatalité. Il faut en comprendre les causes, symptômes et traitements afin de savoir quelle conduite tenir.

Encore appelée dysfonction érectile, les troubles de l’érection sont des maux auxquels sont confrontés de nombreux hommes. Logiquement, si vous en souffrez, cela a des conséquences sur votre vie personnelle, mais également sur celle de votre partenaire, et de votre couple en général. Les raisons à la base de ce dysfonctionnement de l’appareil génital masculin sont diverses. De même, il s’agit d’un sujet tabou, que de nombreux hommes ont du mal à aborder, aussi bien avec leur partenaire, qu’avec un médecin spécialiste. Les troubles de l’érection sont de fait le genre de maux qui affectent la vision que vous avez de vous-même en tant qu’homme, et qui pourrait vous faire avoir une mauvaise estime de vous. Or, il suffit d’être bien informé, afin d’appréhender la dysfonction érectile dans sa globalité, pour en identifier, les symptômes, les causes, et les solutions idoines pour y faire efficacement face.

De fait, bien que les causes de la dysfonction érectile soient nombreuses, il est possible d’y remédier. Bien évidemment en amont, il faudrait déterminer l’origine des troubles. S’il est vrai que les troubles érectiles peuvent avoir des origines mentales, et organiques, il ne faut pas occulter messieurs, l’existence d’autres facteurs de risque, qui favorisent le développement de ce mal. Avant tout, il importe de savoir que la communication entre votre partenaire et vous, est la première solution pour venir à bout des troubles de l’érection, lorsque vous les découvrez, et qu’ils s’avèrent être répétitifs. C’est suite à une bonne communication au sein de votre couple, que vous pouvez maintenant envisager de recourir à un médecin, afin de faire l’état des lieux de la situation, et identifier maintenant la conduite à adopter. Mais pour ne pas en venir à de telles approches, il serait bien déjà de développer les bonnes habitudes, afin que les causes qui peuvent être prévenues le soient.

Alors, la dysfonction érectile qu’est-ce que c’est concrètement ? Quels en sont les symptômes ? Existe-t-il des profils d’hommes qui y sont particulièrement exposés ? Comment la prévenir ? Comment la traiter ? Voilà autant d’interrogations qui constitueront l’ossature de ce sujet. Focus !

Les troubles de l’érection, qu’est-ce que c’est ?

Pour comprendre les troubles de l’érection, il faudrait déjà savoir ce que c’est que l’érection elle-même. On parle d’érection lorsque suite à une stimulation, les muscles de la base du pénis se relâchent pour laisser le sang affluer dans les corps caverneux du pénis ; lesquels sont des cylindres qui parcourent la verge, dans le sens de sa longueur. Ils sont formés d’une coque souple, mais particulièrement résistante, qui leur permet de se redresser et de redevenir rigide. C’est cet afflux de sang au niveau de la verge qui la rend rigide : c’est l’érection.

Vous aurez compris que l’érection devient effective, suite à tout un processus faisant intervenir le sang, et les corps caverneux. Cependant, il peut arriver que ce processus ne se déclenche pas, ou subisse des dysfonctionnements, au point où l’érection de vient absente. Les causes qui peuvent affecter ce procédé sont diverses. On parlera alors de troubles de l’érection, qui en d’autres termes est une absence ou une diminution de la qualité de l’érection sur la durée. Lorsque vous souffrez de troubles de l’érection, soit vous aurez du mal à avoir une érection, soit elle ne pourra pas durer. Logiquement, cela affecte la qualité des rapports sexuels, qui deviennent de moins en moins satisfaisants, aussi bien pour vous que pour votre partenaire.

Cependant, il importe que vous ayez à l’idée que la dysfonction érectile n’empêche en rien que vous puissiez ressentir du désir, ou que vous puissiez éjaculer. De même, on ne parlera de troubles de l’érection que lorsque vous n’arrivez plus à bander ou à ne pas le faire correctement depuis plus de 3 mois, ou lorsque ce mal se remarque à chacun de vos rapports sexuels. Cette précision importe dans la mesure où elle permet de distinguer les pannes momentanées de la verge, des réels troubles de l’érection.

Quels sont les personnes les plus susceptibles d’en souffrir ?

Les spécialistes distinguent en règle générale trois catégories de patients susceptibles de souffrir de troubles de l’érection.

  • La catégorie la plus importante dans 85% des cas, est celle qui regroupe les hommes de plus de 50 ans. Les personnes ayant au minimum cet âge sont plus enclines aux facteurs de risques cardiovasculaires tels que le diabète, le cholestérol, l’hypertension artérielle, le tabac, et l’alcool. Ce sont tous des facteurs qui favorisent grandement les troubles de l’érection.
  • La seconde catégorie représentant 10% des cas, regroupe les hommes de 30 à 35 ans ;
  • La troisième quant à elle représente 5% des cas, et rassemble les jeunes de 17 à 20 ans. Ce profil d’homme a souvent des rapports sexuels dans des conditions peu propices, qui ne favorisent pas une bonne mise en marche de leur verge. Ils s’inquiètent alors de souffrir de dysfonction érectile.

Mais de manière plus concrète, les chiffres sont plus saisissants. De fait, les troubles de l’érection peuvent subvenir à tout âge. Mais la fréquence est beaucoup plus élevée à partir de 50 ans. De manière plus concrète, on estime que plus de 3 millions d’hommes en France auraient un problème de dysfonction érectile. Sur cet effectif, 1 à 9% des personnes concernées par les troubles de rigidité de la verge ont entre 18 et 39 ans, 30% ont entre 40 et 59 ans, 40% de 60 à 69 ans. Au-delà de 70 ans, on compte entre 50 et 75% de personnes. Les fumeurs, les personnes qui consomment régulièrement des stupéfiants, de l’alcool, et celle en surpoids sont plus enclines à souffrir de dysfonction érectile.

Par ailleurs, il est important de préciser que la dysfonction érectile n’est pas toujours systématique. Elle peut se manifester lorsque vous vous trouvez en présence d’une partenaire bien précise. Il arrive que lorsque vous êtres sur le point d’entretenir des rapports sexuels avec une partenaire précise, vous remarquerez que votre engin aura du mal à se mettre en action. Par contre, en présence d’une ou d’autres partenaires, votre verge se montre très réactive et performante sur la durée. Dans le premier cas, on parlera de dysfonction « ciblée ». La question des causes de la dysfonction érectile se pose donc en toute logique.

Les causes des troubles de l’érection

Il existe de multiples origines pour les dysfonctionnements érectiles. Elles se déclinent en des catégories diverses, selon le cas.

Origine vasculaire et hormonale

Toute pathologie pouvant avoir un effet sur les artères, pourrait aussi affecter la qualité de l’érection. Dans cette logique, de nombreux spécialistes s’accordent sur le fait que l’épaississement et le durcissement des artères, scientifiquement connu sous l’appellation d’athérosclérose, est la première cause des troubles de l’érection. A ce mal, s’ajoutent d’autres facteurs de risques comme le tabac, le diabète, l’hypertension artérielle, les dyslipidémies. Ce sont ces maux qui d’un point de vue vasculaire, peuvent être à la base de vos dysfonctionnements érectiles messieurs.

Sous un autre angle, c’est le défaut de testostérone ; pouvant entrainer le manque ou l’absence d’envie, et une réduction de la masse musculaire, qui pourrait être à la base de la dysfonction érectile. On parle dans ce cas de déficit androgénique lié à l’âge (DALA). Ce défaut de testostérone est aussi à la base des pertes de densité osseuse, des sauts d’humeur, d’un manque d’énergie, autant de facteurs qui favorisent la survenue de la dysfonction érectile.

Origine neurologique

Les affections neurologiques font aussi partie des causes des dysfonctionnements de la verge. Elles affectent le bon fonctionnement de votre appareil reproducteur, autant qu’elles vous empêchent d’avoir une vie sexuelle stable, et satisfaisante. Au nombre des affections neurologiques les plus fréquentes, et dont l’influence sur la qualité de l’érection est grande, figurent :

  • La sclérose en plaque ;
  • L’affectation des nerfs érecteurs suite à une intervention chirurgicale par exemple ;
  • Atteinte des nerfs suite à une consommation excessive d’alcool ;
  • Atteint des nerfs en liaison avec le diabète.

Origine médicamenteuse

La consommation de certains médicaments peut être à la base des troubles de rigidité du pénis. Ce sont des médicaments qui ont la réputation d’affecter le fonctionnement de votre membre, surtout lorsqu’ils sont consommés dans le cadre du traitement du diabète, de l’anxiété, des crises d’épilepsie ; des ulcères gastriques, de l’hypertension.

Les causes physiques

Elles font aussi partie des raisons pour lesquelles vous pourriez souffrir de dysfonctionnements érectiles. Il s’agit notamment :

  • Des anomalies affectant les vaisseaux sanguins ;
  • Des plaques d’athérome ;
  • Du surpoids ;
  • De l’obésité ;
  • De ‘insuffisance rénale.

Les causes psychologiques

Encore appelées causes psychogènes, les causes psychologiques à la base de la dysfonction érectile peuvent être subjectives. Pour certains professionnels, ces causes se déclinent en deux à savoir les causes individuelles, et les causes relationnelles.

Le stress, l’anxiété, la dépression, les phobies, la peur de ne pas être performant, sont des maux qui caractérisent les causes individuelles. Quant à elles, les causes relationnelles rassemblent les conséquences psychologiques d’éventuels conflits dans votre vie de couple, les ruptures, la culpabilité liée à une éventuelle vie hors du couple, une relation amoureuse conflictuelle, un accident, le décès de votre partenaire, ou l’agressivité de cette dernière.

Comment prévenir les troubles de l’érection ?

Les troubles de l’érection sont des aux réversibles. C’est qu’ils ne sont pas une fatalité, et que vous pouvez bien vous en remettre lorsque vous tenez compte de certaines habitudes. D’entrée de jeu, il serait bien de ne pas dramatiser. De fait, dans la plupart des cas, il est possible de trouver une solution pour venir de la dysfonction érectile. Le fait de vous apitoyer sur votre sort ne fera qu’aggraver la situation. Il ne faut donc pas céder à l’anxiété, et vous ressaisir le plus tôle possible, afin de trouver les bonnes solutions.

Par ailleurs, il est indispensable d’avoir une bonne hygiène de vie pour prévenir les troubles de l’érection. Une bonne hygiène de vie passe inévitablement par une bonne alimentation, saine, et équilibrée. Afin de prévenir la dysfonction érectile, vous devez éviter les aliments trop gras, trop sucrés, et trop salés. De même, vous devez avoir une activité physique fréquente, et réduire au mieux votre consommation d’alcool. L’abus de l’alcool peut vous empêcher durant plusieurs heures d’affilée, d’avoir une érection. Si vous êtes accro à l’alcool, alors vos nerfs pourraient être affectés. Les troubles de l’érection s’installeront facilement dans ce cas, et seront même persistants.

Si vous êtes adepte du tabac, vous devez penser à arrêter. Ainsi, vous pourrez facilement venir à bout des problèmes d’érection. Lorsque vous êtes en surpoids, une mesure de prévention des troubles de l’érection est de chercher à perdre du poids. Les consultations chez un spécialiste sont aussi des mesures visant à prévenir les troubles de l’érection, tout comme le sommeil adéquat.

La conduite à tenir dans votre couple en cas de troubles de l’érection

Comme évoqué plus haut, les troubles de l’érection ont des conséquences sur le fonctionnement habituel du couple. En tant qu’homme, vous aurez peut-être une faible estime de vous-même, ne vous sentant plus viril et à votre place d’homme. De son côté, votre partenaire elle peut s’imaginer qu’elle n’est plus désirable. Dans l’un ou l’autre des cas, la communication reste la solution la plus efficace dont vous disposez avant tout, pour la dysfonction érectile ne détruise pas votre couple.

En tant qu’homme, vous devez :

  • Avoir à l’idée que les troubles érectiles ayant des causes psychologiques se remarquent dans 20% des cas, contre 80% pour les causes médicales. Il est donc nécessaire de vous rendre en consultation.
  • Eviter le silence : cela suppose sue vous devez admettre l’existence d’une raison à votre problème, et y faire face. Cela suppose de bannir l’évitement, et d’affronter la réalité. Ainsi, vous aurez plus de chances de venir à bout de ce mal. Idéalement, parlez-en à votre partenaire. Dans certains couples, la consultation d’un médecin est souvent à l’initiative de la femme, soucieuse de la stabilité de la vie sexuelle de son couple.
  • Eviter d’être complexé : les troubles érectiles sont des situations qui se présentent bien souvent à de nombreux hommes. Lorsque vous en êtes affecté, vous n’avez pas à en rougir, ni à vous morfondre.

En outre, il serait tout à votre avantage d’avoir le soutien de votre partenaire, lorsque vous devez faire face à vos problèmes d’érection. Dans cette logique, vous vous sentirez plus à même de faire face à votre mal, si votre appréhende la situation sans vous juger, et ne vous en tient pas pour responsable. Mieux, lorsqu’elle admet que la dysfonction érectile est une réalité inhérente au fonctionnement de l’appareil génital mâle à partir d’un certain âge, vous en serez davantage moins stressé et angoissé. Cela suppose qu’elle vous apporte tout son soutien, et reste à l’écoute. Ici encore, c’est la qualité de la communication qui vous permettra d’avoir tous les deux cette prise de hauteur par rapport à la situation, pour mieux l’affronter ensuite. Un brin d’ironie et d’humour autour détendra l’atmosphère du coup, et permettra d’appréhender la situation avec moins de stress et plus de sérénité.

Quels sont les traitements qui permettent de guérir les troubles érectiles ?

N’importe quel traitement pour guérir de la dysfonction érectile doit être fait à l’initiative d’un médecin. Cela suppose en amont d’aller en consultation. C’est le lieu de préciser l’importance pour vous de pouvoir faire la différence entre une panne ponctuelle de votre membre viril, et une dysfonction érectile effective. Vous devez savoir que tous les hommes sont sujets à des pannes occasionnelles, surtout lorsqu’ils sont stressés, fatigués ou angoissés. A partir d’un certain âge, l’érection peut prendre du temps à se réaliser, et ce n’est rien de dramatique. Vous pouvez consulter un médecin si vos troubles érectiles persistent depuis plus de trois mois, et s’ils sont à la base de souffrance aussi bien physique que psychologique.

La dysfonction érectile est un problème qu’il ne vous sera peut-être pas facile d’aborder avec votre médecin. Certains médecins le comprennent facilement, et savent l’approche à adopter afin que vous puissiez vous exprimer en toute liberté et sans complexe. S’ils ne sont pas aptes à vous traiter, ils vous orienteront vers un confrère. Dans tous les cas, vous n’aurez pas vraiment de souci à vous faire. Le médecin ne jugera pas votre virilité sur ce petit mal, bien au contraire.

Maintenant, à la question de savoir si vous devez vous rendre seul ou avec votre conjointe chez le médecin, cela va de soi. A la première consultation, vous pouvez aller seul. Pour les consultations à suivre, votre partenaire devrait vous accompagner, et vous apporter son soutien. Cela facilitera pour vous le processus. Sa présence et son implication sont essentielles au bon aboutissement du traitement.

Pour ce qui est du traitement à proprement parler, il faut dire que c’est le traitement par voie orale qui est souvent envisagé dans un premier temps. Il consiste en la prescription par le médecin de certains produits tels que le sildénafil, le vardenafil, et la tadalafil. Ce sont des produits à forte propension de molécules comme le bois bandé, le Chronoerect, et BioCatalyst B12. Il s’agit de molécules qui facilitent l’érection, à la faveur de leur intervention sur le relâchement des muscles lisses des corps caverneux, et l’effet inclusif d’augmentation du flux sanguin artériel, précurseur de l’érection. Ces produits sont considérés comme des aides à l’érection. Ils ne sont efficaces qu’après des préliminaires et caresses, susceptibles de déclencher l’érection en temps normal.

Comme la plupart des traitements, ceux-ci ont parfois des contre-indications et des interactions avec d’autres médicaments. Par exemple, ces molécules ne vont pas de pair avec la consommation de jus de pamplemousse et d’autres médicaments utilisés ponctuellement pour le traitement d’autres maux. Vous devez avoir pour cela l’avis de votre médecin traitant ou de votre pharmacien.

Il est également à noter que ces médicaments contre les troubles de l’érection peuvent s’utiliser à court ou long terme. Dans le premier cas, les patients concernés sont ceux qui ont connu une longue période sans activité sexuelle, et qui pour cela ont quelque peu perdu confiance en eux. Si vous êtes resté longtemps sans rapport sexuel après une rupture amoureuse par exemple, ces produits vous seront utiles jusqu’à la rencontre d’une nouvelle partenaire, et d’une nouvelle vie sexuelle. Dans le second cas, l’utilisation de ces molécules d’aide à l’érection peut être effective en considérant votre âge. De même, ils peuvent être utilisés sur le long terme s’il vous a été diagnostiqué une pathologie vasculaire avérée.

Le traitement hormonal est aussi une possibilité pour vous débarrasser des troubles de l’érection. Ce type de traitement est envisageable au cas où il est diagnostiqué une baisse de testostérone en plus de signes cliniques comme l’augmentation de la graisse abdominale, et la fatigue, à l’issu d’un bilan biologique. Le retour à la hausse du taux de testostérone contribuera à vous faire retrouver l’envie sexuel. De même, c’est un moyen pour augmenter votre force musculaire. Il faut cependant préciser qu’il s’agit d’un traitement temporaire, qui doit se faire sous surveillance.

Une autre option de traitement, est celle réalisée localement. On parle de traitement par voie locale ; un traitement consistant à faire des injections dans les corps caverneux du pénis. Il s’agit d’injections de substances qui ont le don de provoquer rapidement l’érection, ceci même en absence de stimulations. Ces substances ne sont délivrées que sur ordonnance médicale.

Le dernier mode de traitement des troubles de l’érection que votre médecin pourrait vous prescrire après consultation, est la pose de prothèse pénienne. Elle se fait par chirurgie palliatrice, et sur des patients qui ont fait l’expérience des traitements médicaux, sans succès. Vous devez être informé des modalités de ce mode opératoire, notamment en ce qui concerne le choix de l’implant, mais aussi pour ce qui est des risques que comporte l’opération. Il faut noter qu’en l’occurrence, il n’y a pas de limite d’âge pour la pose de prothèse. Cependant, le traitement de la dysfonction érectile par pose de prothèse de recueillir votre accord, l’avis de votre partenaire, et d’une équipe de médecin compétant.

Il existe différents types de prothèse : prothèses semi rigides, prothèses gonflables 2 pièces ou 3 pièces. Dans 90 à 98% des cas, le traitement par pose de prothèse est efficace ; et vous apportera satisfaction.

Les troubles de l’érection sont des maux qui peuvent affecter votre vie sexuelle. Les causes à la base de sa survenue sont de diverses natures, partagées entre des raisons physiques, psychologiques, neurologiques, ou médicamenteuses. Dans tous les cas, vous devez savoir que la dysfonction érectile n’est pas une fatalité, et peut se régler en un court espace de temps. Il suffit de bénéficier du soutien de votre partenaire, et de vous rendre en consultation à temps.

Produits Amazon contre les troubles de l’érection

Partager
Thierry

High-tech ? Lifestyle ? Famille ou Sexualité ? Toutes vos soifs d’informations et de connaissances peuvent être étanchées à la source de ma plume. Par Masculin.com, mon univers s’ouvre à vous !