Ces 7 choses que vous devez savoir au sujet de la mythique Moonwatch d’Omega

La Speedmaster d’Omega fait partie des montres les plus emblématiques du 20e siècle. Principalement parce qu’elle a accompagné les premiers pas de l’Homme sur la Lune…

Si l’exploit lui a valu le surnom de Moonwatch, la Speedmaster sait aussi se montrer à l’aise sur la terre ferme, ayant parfaitement su traverser les époques depuis son lancement en 1957.

Les marques horlogères puisent régulièrement leur inspiration dans leurs archives pour réinterpréter des montres iconiques. On voit ainsi régulièrement réapparaître des modèles nés dans le...Lire la suite

Pour lui rendre l’hommage qu’elle mérite, nous avons donc voulu retracer l’histoire fascinante de cette montre légendaire, depuis ses origines jusqu’à son héritage contemporain et un certain partenariat avec Swatch..

1. Les origines de la montre Omega Speedmaster

Bien avant de partir à la conquête de l’espace, la montre Speedmaster est apparue chez Omega en 1957. Elle doit son nom à l’échelle tachymétrique qui parcourt sa lunette et permet de mesurer des vitesses. Ce chronographe est sorti parallèlement à deux autres modèles répondant aux mêmes soucis de style et de technicité : l’antimagnétique Railmaster et l’étanche Seamaster.

Détail cadran Omega Speedmaster Professional

Conçue pour répondre aux besoins des professionnels et des passionnés de sports mécaniques, la Speedmaster a rapidement acquis une réputation d’excellence en termes de précision et de robustesse. Son cadran distinctif, sa lunette avec la fameuse échelle tachymétrique, ses aiguilles lumineuses contribuent à faire de ce chronographe un modèle lisible et très racé.

2. Les liens avec la NASA

A la fin des années 1950, les Etats-Unis et l’URSS se lancent dans la course à l’espace. Immédiatement, la NASA met en quête d’une montre fiable pour ses astronautes, un modèle capable de répondre aux exigences particulières de la vie dans l’espace : grandes variations de températures, humidité, pression, vide…

Parmi les marques testées, Omega s’est distinguée en étant la seule à réussir l’ensemble des tests. En 1962, la Speedmaster semble en mesure de résister à toutes ces conditions extrêmes et trois ans plus tard, en 1965, elle devient la montre officielle de la NASA, obtenant le titre prestigieux de « Qualified NASA Flight Equipment ».

3. Les premiers pas sur la Lune

Mission Apollo 11

Le 21 juillet 1969, la Speedmaster d’Omega a gravé son nom dans l’histoire en accompagnant les astronautes de la mission Apollo 11 lors de leur atterrissage sur la Lune.

Buzz Aldrin portait fièrement sa Speedmaster lorsque Neil Armstrong a posé le premier pied sur la surface lunaire. Ce dernier avait quant à lui été contraint de laisser son exemplaire à bord du module spatial, en raison d’une panne de l’ordinateur de bord. L’histoire raconte que la montre de Buzz Aldrin a été volée quelques années plus tard tandis que celle de Neil Armstrong est précieusement conservée par la Nasa.

Quoi qu’il en soit, cet événement historique a consacré la montre comme la « First Watch Worn on the Moon ». La fiabilité et la précision de la Speedmaster ont été essentielles pour chronométrer les différentes phases de la mission, et elle est ainsi devenue un symbole de l’exploit humain. Rappelons néanmoins qu’Omega n’est pas la seule marque à avoir envoyé une montre sur la Lune, puisque Bulova a aussi eu droit à ces honneurs quelques années plus tard.

Omega Speedmaster Moonwatch, the first watch worn on the moon

4. L’héritage post-lunaire

Après son exploit lunaire, celle qui peut désormais officiellement être surnommée Moonwatch a continué à jouer un rôle essentiel dans les missions spatiales suivantes.

Elle a été portée lors des missions Apollo 13 (jouant un rôle prépondérant dans le sauvetage des astronautes, alors que leurs instruments de bord étaient en panne), Apollo 15, Apollo 17 ainsi que lors de nombreux vols spatiaux ultérieurs.

Sa résistance aux conditions extrêmes, sa capacité à fonctionner sans encombre dans le vide spatial et sa précision inégalée en ont fait un instrument de confiance pour les astronautes. C’est bien cette longévité qui permettent aujourd’hui encore d’associer automatiquement (ou presque) le nom d’Omega à l’exploration spatiale.

5. Les évolutions de la Speedmaster Moonwatch

Au fil des décennies, la Speedmaster a su évoluer tout en préservant son héritage. Si le modèle « historique » était animé du calibre 321, Omega a introduit de nouvelles fonctionnalités et améliorations techniques pour répondre aux exigences des explorateurs modernes.

Ainsi, en 1968, la montre a subi une mise à jour majeure avec l’introduction du calibre 861, offrant une meilleure précision et une résistance accrue aux chocs. En 1996, le calibre 1861 a été introduit, reprenant les caractéristiques du calibre précédent tout en incluant des améliorations techniques. Utilisé jusqu’en 2021, il a été remplacé par le calibre 3861 à échappement coaxial.

Depuis l’exploit de 1969, Omega a également lancé plusieurs éditions spéciales de la Speedmaster Moonwatch, rendant hommage à son héritage et célébrant des événements importants de l’exploration spatiale.

Parmi elles, on peut citer les montres « anniversaire », dévoilées tous les 5 ans. Mais la plus célèbre est sans doute la « Silver Snoopy Award » rendant hommage à la reconnaissance décernée par la NASA à Omega pour son rôle dans le sauvetage de la mission Apollo 13. Dévoilée fin 2020 dans une nouvelle série non limitée, la Speedmaster Snoopy nécessite d’être sur une longue liste d’attente d’environ 2 ans avant de pouvoir l’exhiber au poignet.

Montre Omega Snoopy 2020

6. L’engouement et la collectionnite

La popularité de la Moonwatch a dépassé le cercle des passionnés d’horlogerie et des professionnels de l’espace. Devenue un symbole d’aventure, de précision et de style intemporel, elle a aussi conquis de nombreux amateurs d’horlogerie et de montres de luxe, séduits par son design emblématique, sa polyvalence et son histoire prestigieuse. Et donc, de façon plus terre-à-terre, par la probabilité de voir sa cote flamber au fil du temps.

La « collectionnite » est devenue une passion pour certains, cherchant à posséder différentes éditions spéciales, variantes et modèles vintage de la Speedmaster Moonwatch. Il n’est pas rare de voir des modèles anniversaires (qu’il soit de 1994 ou de 2019) se revendre pour des sommes comprises entre 50 000 et 100 000 euros… voire plus !

7. La Speedmaster Moonwatch aujourd’hui

Aujourd’hui, la Speedmaster figure toujours au catalogue Omega et fait (évidemment !) partie des meilleures ventes de la marque, au côté de la Seamaster adorée par James Bond !

Fidèle à son design d’origine, avec son boîtier en acier inoxydable, son cadran noir, ses index lumineux et ses trois compteurs, la Moonwatch est désormais équipée d’un mouvement Co-Axial et se décline en divers coloris, son cadran passant du blanc au vert ou à l’or Moonshine.

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

Et si Omega continue d’entretenir une relation très étroite avec la NASA, c’est un partenariat d’un autre genre qui lui a permis de remettre en lumière son modèle culte en 2022 : le lancement de la MoonSwatch, en collaboration avec Swatch ! Même si elle n’est pas du goût des puristes, cette montre haute en couleur (et en fruit parfois !) a le mérite d’entretenir le mythe de la « vraie » Moonwatch.

Omega x Swatch MoonSwatch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *