Répétition minutes : ces montres sont aussi belles à regarder… qu’à écouter !

Certaines montres se distinguent par la beauté de leur cadran, la minutie avec laquelle il a été travaillé. D’autres, en revanche, ne séduisent pas seulement le regard… mais aussi l’ouïe !

Dans le petit monde des grandes complications horlogères, la répétition minutes est très recherchée par certains amateurs. Témoignant d’un réel savoir-faire de la part de la maison qui l’a mise au point, celle-ci s’invite sur quelques-unes des plus belles montres de luxe du moment.

Vous n'y avez peut-être jamais fait attention jusqu'à présent, mais vous pouvez aller vérifier : toutes les montres des publicités et boutiques horlogères (ou presque) sont arrêtées sur un même horai...Lire la suite

Qu’est-ce que la répétition minutes en horlogerie ?

Comme son nom l’indique plus ou moins, la répétition minutes est une complication horlogère raffinée et complexe qui permet à une montre de sonner l’heure de manière audible.

Il faut généralement activer un bouton poussoir ou un levier pour que la montre émette une série de carillons distincts indiquant les heures, les quarts d’heure et les minutes. Cette fonction, héritée des siècles passés où l’éclairage était rare, permettait de connaître l’heure dans l’obscurité. Aujourd’hui, elle est perçue comme un véritable chef-d’œuvre d’ingénierie, illustrant le savoir-faire artisanal et technique des horlogers.

Moins visuelle que le tourbillon par exemple, cette complication demeure très prisée par les collectionneurs pour sa complexité mécanique et son élégance sonore.

Breitling Aerospace Evo : la plus abordable

On l’a dit, la répétition minutes est une complication que l’on retrouve généralement sur des montres de luxe ou de haute horlogerie. Autant dire des modèles qui ne sont pas accessibles à toutes les bourses. Chez Breitling, toutefois, cette fameuse sonnerie s’invite sur des garde-temps vendus à moins de 5000 euros (oui, cela représente tout de même un certain budget).

Depuis plusieurs années déjà, l’Aerospace permet de connaître l’heure sans même regarder son cadran, simplement en écoutant les tonalités émises par la montre. Les puristes diront qu’il ne s’agit pas d’une « vraie » répétition minutes, dans la mesure où il s’agit d’une montre à quartz. Toutefois, cette toolwatch Breitling est un vrai bijou de précision et de technologie.

Cette version Aerospace Evo se dote d’un boîtier en titane de 43 mm de diamètre, son affichage combiné avec deux aiguilles et un écran LCD et ses diverses fonctions parmi lesquelles un chronomètre, un compte à rebours, un second fuseau horaire, une alarme et donc sa répétition minutes. Le tout animé par le Calibre 79 SuperQuartz de Breitling, auquel la pile offre une autonomie de 3-4 ans.

Montre répétition minutes Breitling Aerospace EVO

ArtyA Chorus : une cathédrale au poignet

Cette année, ArtyA a démontré que la répétition minutes pouvaient s’inviter sur des modèles très différents. A l’opposé de la Skeleton Répétition Minutes et son design sophistiqué très moderne, la Chorus mise au point par la manufacture genevoise brille par son élégance plus classique voire rétro.

Présentée comme une évolution de la 3 Gongs Minute Repeater, Regulator (la pièce la plus complexe développée par ArtyA), cette nouvelle venue en reprend le boîtier caractéristique rectangulaire, mais surmonté par un verre saphir courbé (pour des dimensions de 44,2 x 42,3 mm). Ces lignes ont été inspirées par les maisons pensées pour vivre au fond de l’océan, la forme permettant de maximise le son de la répétition minutes.

Ici, la complication s’anime grâce à un mouvement manufacture composé de 317 éléments. Avec sa sonnerie sur gongs traditionnels « Saint Pierre », ArtyA promet la sonorité d’une cathédrale au poignet. Et visuellement, le tour d’heure squeletté qui surplombe le tourbillon en lévitation sur le cadran offre une profondeur fascinante à l’ensemble.

Avec un prix fixé à 377 000 euros, cette montre Chorus étoffe la gamme Complications, tout en restant fidèle à l’esprit novateur du fondateur de la marque, Yvan Arpa.

Montre répétition minutes ArtyA Chorus

Blancpain Villeret : écouter l’heure au lieu de la lire

Si l’on associe automatiquement ou presque la maison Blancpain à son iconique Fifty Fathoms, sa collection Villeret est une parfaite démonstration d’élégance et de minimalisme. Elle tire son nom du village qui a vu naître la manufacture en 1735, à l’initiative de Jehan-Jacques Blancpain.

Au premier regard, le look de la Villeret Répétition Minutes semble l’ancrer dans une certaine tradition, avec son boîtier en or blanc de 40 mm, son cadran blanc opalin et ses chiffres romains. Mais grâce à son Calibre 35 automatique, Blancpain propose d’écouter l’heure plutôt que de la lire. C’est simple et sobre, mais l’ensemble témoigne du savoir-faire ancestral de la marque suisse.

Ce n’est pas un hasard si ce chef d’oeuvre de précision et de raffinement est proposé à 220 150 euros.

Montre Blancpain Villeret Répétition Minutes

Chopard L.U.C Full Strike : la pureté sonore

C’est en 2016 que Chopard a levé le voile pour la première fois sur sa L.U.C Full Strike : première montre à répétition minutes de la maison, elle venait célébrer les 20 ans de Chopard Manufacture. Offrant « un son pur comme le cristal », elle sonne les heures, quarts et minutes sur des timbres en saphir.

Au fil du temps, cette montre est devenue un incontournable de la maison Chopard, une référence très prisée des collectionneurs. Régulièrement réinterprétée, à l’image des éditions limitées Sound of Eternity en or éthique, acier trempé, platine et saphir, elle a encore eu droit à une nouvelle interprétation de toute beauté à Watches & Wonders 2024.

Cette fois, la Full Strike se décline dans un boîtier en titane céramique anthracite de 42,5 mm de diamètre. Limitée à 20 exemplaires, cette montre est la première de la collection à arborer un cadran vert-de-gris. Et bien sûr, on retrouve toujours le prestigieux Poinçon de Genève et le calibre L.U.C 08.01-L pour donner vie à cette symphonie horlogère.

Montre répétition minutes Chopard L.U.C Full Strike

Armin Strom Minute Repeater Resonance : une première mondiale

Si Armin Strom a fondé la marque qui porte son nom en 1984, ce n’est qu’en 2009 que la petite entreprise individuelle à succès s’est muée en société indépendante avec sa manufacture intégrée, à l’initiative de Serge Michel et du maître horloger Claude Greisler.

En 15 ans, les deux amis d’enfance ont donné naissance à pas moins de 17 calibres différents et un certain nombre de montres exceptionnelles. Parmi elles, la Mirrored Force Resonance (dont la solution brevetée d’embrayage à résonance permet d’améliorer la précision chronométrique) née en 2016 a établi de nouveaux standards et marqué l’histoire de la marque. On peut dire que c’est grâce à cette innovation qu’a pu voir le jour la Minute Repeater Resonance en 2019.

Aujourd’hui encore, cette première montre-bracelet à carillon et résonance au monde n’a rien perdu de son pouvoir d’attraction avec son boîtier en titane de 47,7 mm, son cadran en verre saphir fumé presque invisible et son sublime mouvement à remontage manuel doté de 96h de réserve de marche. Ou plutôt ses deux mouvements indépendants empilés à la verticale, qui permettent de donner vie à deux complications, la résonance et la répétition minutes, dans une conception inspirée par le carillon de la tour de l’horloge, à Berne. Produite à 10 exemplaires seulement, cette montre est vendue au prix de 380 000 CHF.

Montre Armin Strom Minute Repeater Resonance

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

On pourrait étoffer cette liste avec d’autres garde-temps issus des plus prestigieuses maisons horlogères. De la Reverso de Jaeger-LeCoultre à la Tour de l’île de Vacheron Constantin à la Grandmaster Chime de Patek Philippe, la répétition minutes est au coeur des plus belles montres de la planète. Enfin, on a aussi un faible pour la Credor Grande Sonnerie, qui prouve que Seiko a aussi son mot à dire dans le monde de la haute horlogerie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *