Pure Heroine de Lorde : une vraie claque

Attention, risque d’addiction à la Pure Heroine de Lorde !

--- Le ---

Avec son album Pure Heroine, la jeune Lorde déboule en fanfare sur la scène musicale internationale. En tout cas, retenez bien son nom !

Pure Heroine de Lorde : une vraie claque
© Universal Music ©
La Rédac' Masculin
La Rédac' Masculin
Experts en optimisation masculine

Elle n’a que seize ans, mais elle a déjà une sacrée maturité de voix et une fraîcheur d’écriture très adolescente. Son tout récent album, Pure Heroine, lui permet de sortir des sentiers battus grâce à des titres originaux aux accompagnements épurés, et grâce aussi à sa voix jeune, fraîche et pure.

Un ovni venu de Nouvelle-Zélande

Ella Yelish-O’Connor, alias Lorde, vient d’une banlieue d’Auckland, plus célèbre pour ses joueurs de rugby que pour ses adolescentes surdouées. Elle y a pourtant baigné dans une atmosphère propice à son épanouissement musical.

Sa mère est une célèbre poétesse qui a su lui inculquer l’amour des mots et de leurs agencements, mais aussi contribuer à lui forger un solide bagage musical. De Neil Young à Otis Redding d’abord, de James Blake à Nick Drake ensuite, Ella a ainsi bénéficié d’une culture musicale dont elle tire un joli profit aujourd’hui.


Lorde

Un album fruit d’un travail long de plusieurs années

Pas de télé-crochet, pas de marketing tapageur, et pourtant l’univers créé par Lorde a trouvé un public. Son premier album, The Love Club EP, a occupé la première place des ventes d’albums en Nouvelle-Zélande, et ce malgré 60 000 téléchargements (légaux) gratuits.

Quant à son dernier album, il révèle de véritables pépites, dont, notamment, « Royals » qui est rapidement devenu numéro 1 des ventes de singles sans promo YouTube. L’ensemble est le fruit d’un travail conséquent, inscrit dans la durée : il a fallu trois années de travail à Lorde, en collaboration avec Universal, avant de sortir ce premier véritable opus.

Cette toute jeune chanteuse propose ici un album aux arrangements à la « Blues Funeral » de Mark Lanegan, l’alcool, la drogue et le mal de vivre en moins.




Thèmes connexes : musique 2013 pop music
A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES