Sex and the City 2 : trop, c’est trop !

--- Le ---

A l'instar du premier épisode, « Sex and the City 2 » dure 2h15. C'est long. Beaucoup trop long. Plus encore que dans le premier opus (qui pouvait

Sex and the City 2 : trop, c’est trop !
Filmsactu.com - Michèle Bori, © HBO Pictures ©
La Rédac' Masculin
La Rédac' Masculin
Experts en optimisation masculine

A l'instar du premier épisode, « Sex and the City 2 » dure 2h15. C'est long. Beaucoup trop long. Plus encore que dans le premier opus (qui pouvait s'apparenter à un enchainement de plusieurs épisodes, puisque les problématiques changeaient toutes les 25 minutes), cette suite souffre d'un manque de rythme flagrant ainsi que d'une carence en intrigues secondaires qui font que l'on a l'impression d'assister à un épisode de la série étalé sur plus de deux heures […].

« Y'en a marre de cette crise, allons chez les riches ! »
Pour les producteurs du film, on sent vraiment que « Sex and the City » est une vitrine pour caser un maximum de produits de luxe qui seront étalés dans la presse spécialisée en long en large et en travers. Mais pire que tout, ils sont parvenus à justifier l'ensemble en faisant de leur quatre héroïnes des nanties oisives au discours nauséeux. Un exemple ? Attablées autour d'un brunch dans un sublime restaurant new-yorkais (devant une table tellement chargée qu'elle pourrait sustenter un village africain), fringuées en Dior, Gucci, Channel et cie, les quatre amis discutent de leur éventuel départ aux Emirats Arabes Unis. « Y'en a marre de cette crise, allons chez les riches ! » dit l'une d'entre elle, sans second degré aucun. Une réplique qui fera certainement grincer des dents ceux qui ont eu un pincement au cœur en déboursant 10 euros pour voir le film […].

Une vraie Carrie-cature
Et sur 2h15 de film, 80 % de l'histoire sera accaparée par les aventures de Carrie, Charlotte, Samantha et Miranda étant souvent reléguées au statut de boniches juste bonnes à commenter ce qu'il se passe. Un choix vraiment regrettable, puisqu'on ne pourra s'empêcher de penser que les scènes les plus drôles sont à mettre au crédit de Samantha, et les plus touchantes à celui de Charlotte et Miranda. Bref, Carrie est au centre de tout, tout le temps, elle accapare la pellicule et nous donne donc l'occasion de dresser un petit bilan sur son personnage, devenu au fil du temps de plus en plus insupportable. Mais où est donc passée la Carrie des premières saisons de « Sex and the City » ? A 35 ans, elle est devenue une « femme de », qui a deux appartements, un placard de fringues de la taille d'un studio parisien et lorsqu'elle passe devant une boutique de haute couture, elle ne fait plus de complexes.
Ainsi, en sacrifiant totalement son (ses) personnage(s), « Sex and the City 2 » dégoûtera certainement les fans de la série. Et que dire des néophytes, qui seront certainement consternés par tant de guimauve et n'auront hélas donc pas l'envie de découvrir ce qu'est le « vrai » Sex and the City, à savoir la série. C'est bien dommage.

En salles depuis le 2 juin 2010
Note de la rédaction de Filmsactu.com : 6/20


Retrouvez l’actualité du ciné, des DVD et séries TV sur www.filmsactu.com

Thèmes connexes :
A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES