Auto-entrepreneur : créer simplement sa micro-entreprise

Un nouveau statut pour concrétiser ses idées

Vous êtes un homme plein d’initiatives ? Depuis le 1er janvier 2009, vous pouvez rapidement et simplement créer votre micro-entreprise. Le nouveau régime d’auto-entrepreneur vous facilite grandement la tâche : démarches administratives simplifiées, avantages sociaux et fiscalité allégée… vous n’avez jamais été aussi près de concrétiser vos idées.

La création d’entreprise n’est pas une activité de tout repos. Mais pour les hommes aux idées congelées par trop de paperasse, une mini-révolution est en marche : le régime d’auto-entrepreneur, mis en place le 1er janvier 2009.

Tous les hommes sont des entrepreneurs
Ce nouveau dispositif est avant tout une rampe d’accès  à l’entreprise pour toutes les catégories socioprofessionnelles. Salariés, retraités, fonctionnaires, chômeurs, étudiants : tout le monde peut créer son activité en quelques jours.

Domaines d’activités et conditions d’exercice
Le profil du candidat ? Toute personne souhaitant exercer une activité commerciale, artisanale ou libérale. Si vous vous lancez sous le statut d’auto-entrepreneur, sachez que votre chiffre d’affaires annuel devra être compris entre 32 000 Euros (services) et 80 000 Euros (achats/ventes).  Pour créer votre micro-entreprise, déclarez simplement votre activité au Centre de Formalités des Entreprises (CFE).


Administratifs
Dans la majorité des cas, vous êtes dispensé d’immatriculation au registre de référence de votre secteur d’activité. Votre entreprise a un numéro SIREN. Vous pouvez bénéficier d’un régime micro-social simplifié (chiffre d’affaires limité).

Fiscaux
Vous êtes exonérés de la TVA. De plus, au-dessous d’un certain seuil de revenu annuel, vous pouvez opter pour le « versement libératoire » de votre impôt sur le revenu. Grâce à ce dispositif, vous versez une partie de vos bénéfices (de 1 à 2,2 %) en choisissant la périodicité : par mois ou par trimestre. En choisissant ce mode de paiement, vous êtes exonérés de la taxe professionnelle pendant deux ans.

Régime social gagnant/gagnant ?
Votre activité vous ouvre les droits à l’assurance maladie et à la retraite. Le montant de vos cotisations ? 12 à 21,3 % de votre chiffre d’affaires, selon votre domaine d’activité. Un avantage considérable pour votre comptabilité : si vous n’encaissez rien, vous ne réglez aucune cotisation. Vous n’êtes pas un as de la comptabilité ? Le régime d’auto-entrepreneur vous aide en allégeant cet aspect de la gestion d’entreprise (ex : simple tenue d’un journal de recettes).

Pour en savoir plus :
– Plus d’informations sur le régime d’auto-entrepreneur sur ce site :
cliquez ici            

Partager