Cœur brisé : peut-on se prémunir contre les peines de cœur ?

Si l’on vous dit qu’une rupture brutale ou tout autre choc émotionnel tel un décès ou l’annonce d’une maladie peut vous causer des troubles cardiaques graves, vous nous croyez ? Et bien c’est ce que l’on va vous démontrer. Mais pas de panique, il semblerait qu’il y ait peu de chance d’en mourir !

Qu’est-ce que le syndrome du coeur brisé ?

Le syndrome du cœur brisé, également appelé « cardiomyopathie de stress » ou « takotsubo », est un trouble temporaire du muscle cardiaque qui peut se produire suite à un stress émotionnel intense, comme la perte d’un être cher ou une rupture amoureuse.

Une étude de l'Université du Texas a révélé que les personnes heureuses étaient perçues comme étant plus attirantes et plus séduisantes. Mais pourquoi donc les gens heureux semblent-ils avoir un tel ...Lire la suite

Il se caractérise par une douleur thoracique, une faiblesse et des troubles du rythme cardiaque, qui peuvent être similaires à ceux d’une crise cardiaque. Le cœur peut également prendre la forme d’un takotsubo (un pot japonais utilisé pour pêcher les calmars) dans l’imagerie cardiaque, d’où le nom de la maladie.

Le syndrome du cœur brisé correspond à la libération massive et brutale d’adrénaline et d’hormones du stress qui va littéralement bloquer la moitié inférieure de la chambre principale de pompage du cœur. En contrepartie, la partie supérieure de la chambre devra produire beaucoup plus d’énergie pour faire fonctionner le cœur.

L’adrénaline est une substance hormonale qui doit en principe stimuler l’organisme, le rendre plus fort ou plus rapide. Dans le cas d’espèce, elle annihile ou paralyse le cœur, l’empêchant de fonctionner. L’accumulation de stress va déclencher une libération importante des hormones de stress, empêchant au cœur de se contracter normalement. En gros, les émotions trop fortes vont submerger votre cœur au point de donner l’impression qu’il va exploser.

Le syndrome du cœur brisé est généralement considéré comme un trouble temporaire et réversible, mais il peut être dangereux dans certains cas. Il peut causer des lésions temporaires au muscle cardiaque et des troubles du rythme cardiaque, qui peuvent augmenter le risque de crise cardiaque. Dans de rares cas, il peut également causer des complications graves, comme l’insuffisance cardiaque aiguë ou le décès.

Les femmes ménopausées seraient principalement touchées (90 %), la question est de savoir pourquoi les hommes seraient épargnés. Ils seraient soupçonnés de décéder plus rapidement du syndrome, moins entraînés au stress et à la violence des émotions.

Le coeur brisé, ce n’est pas une crise cardiaque

D’après les recherches effectuées à ce jour, les victimes du syndrome survivent toutes alors même que ses symptômes correspondent à une crise cardiaque. Ce diagnostic peut entraîner un traitement inadapté. Il semblerait qu’au Royaume-Uni, 2 % des 300 000 crises cardiaques annuelles correspondraient au syndrome dit du cœur brisé. Le nombre exact de personnes qui en meurent avant d’arriver à l’hôpital est inconnu.

Il est encore impossible d’identifier clairement les symptômes. Les médecins s’appuient sur certains constats. Une crise cardiaque correspond à une artère coronaire bloquée, alors qu’un syndrome du cœur brisé n’empêche pas un fonctionnement optimal des artères.

Il est important de consulter un médecin immédiatement si vous présentez des symptômes de syndrome du cœur brisé, tels que des douleurs thoraciques, des étourdissements ou des troubles du rythme cardiaque. Le traitement peut inclure des médicaments pour soulager les symptômes et prévenir les complications. Pris immédiatement, le syndrome du coeur brisé est réversible.

Surmonter une rupture ou gagner le jackpot, c’est pareil

D’après les recherches du Docteur Alexander Lyon, du Royal Brompton, hôpital spécialisé dans le traitement des maladies cardiaques et autres affections des poumons, il est tout à fait possible de mourir suite à un choc, qu’il s’agisse d’une peur ou d’une émotion douloureuse(perte d’un être cher) ou d’un bonheur inattendu (gains au jeu).

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

Donc oui, à contrario, le takotsubo peut aussi survenir en cas de joie intense, on parle alors de « syndrome du cœur joyeux », une variante du cœur brisé. Mais le syndrome du cœur joyeux est un terme utilisé de manière informelle et non officielle et reste encore peu étudié.