London Collections Men : le meilleur des défilés 2016

Que retenir des défilés de mode homme à Londres ?

Avant Milan et Paris, les plus grands noms de la mode masculine avaient rendez-vous à Londres pour une mini Fashion-Week de 4 jours. Burberry, Alexander McQueen, Tom Ford ou encore Jimmy Choo y ont ainsi présenté leurs collections de prêt-à-porter homme pour la saison printemps-été 2016 aux côtés des principales maisons londoniennes, telles que Richard James, Gieves & Hawkes ou Hardy Amies.

Topman Design ouvre le bal

C'est avec le défilé Topman Design, ligne homme premium du groupe Topshop, que s'est ouvert cette Fashion Week de Londres. Après un certain hommage aux années 70 dans les dernières collections, l’homme Topman se tourne définitivement pour l’été 2016 vers les années 80.

L’esprit rock reste présent avec notamment plusieurs propositions de blousons en cuir mais est très vite oublié par un vocabulaire stylistique mélangeant le sportswear, la rue et la subculture. Les blousons se parent d’écussons et patches en tous genres, le pantalon se porte très ample. On ose le rose pastel tout comme les rayures se retrouvant sur des ensembles pyjamas.

Même le bas de jogging et le short sont réinterprétés, s’associant à des parkas à enfiler et des capes imperméables. A noter : le slogan "Let’s riot" se glissant sur de nombreux modèles rappelant que l'esprit rebelle n'est jamais bien loin…

Sarah Burton, directrice artistique d’Alexander McQueen, a le talent de nous transporter dans des histoires à la fois mystiques et féeriques pour chaque collection. L’homme de 2016 sera à la fois marin et gentleman.

Les tailleurs de style victorien attirent le regard avec des vestes-redingotes parfaitement coupées avec pantalons près du corps ou la version bermudas finement plissés. Les motifs d’ancres, de boussoles, de sirènes, de monstres des mers s’impriment finement sur les ensembles. Les rayures marines sont totalement retravaillées de façon décalée en argent et noir sur des costumes du soir.

A noter : l’aspect "dark" toujours présent chez McQueen à travers des ensembles noirs comme ces manteaux longs composés d’œillets métalliques.

Devenu l’un des créateurs phares de la fashion week de Londres, Jonathan Anderson continue de surprendre et de dévoiler chaque saison un vestiaire inattendu. Le nouvel homme sera vêtu de pantalons-bermudas mi-mollets plutôt amples et à larges revers et se permettra de jouer avec différents tops et blousons subtilement travaillés.

On remarque le plissé d’un pull fin de style Miyake, un manteau beige sans manches porté comme une robe, une chemise blanche sans col ou une autre ceinturée d’une fine corde. Le gilet à grosse maille se porte ultra court, de même que le sweat matelassé. Des traits de peinture s’ajoutent sur les ensembles en denim, à moins que cela soit une plume ou un carré argent sur un tee-shirt. Une allure nonchalante, subtile, osée.

A noter : les chaussures à talons aux tonalités rouge cerise, tendance disco.

Craig Green se distingue par son vocabulaire reconnaissable, travaillant à la fois l’ensemble de travail et la tenue d'art martial mêlant pantalon ample et veste kimono. Pour l’été 2016, le créateur choisit des tonalités vives – bleu indigo, vert, orange, rouge – lui permettant sans doute de démontrer le travail de liens, sangles, attaches qui nouent le corps, tout en réussissant à garder le tout fluide.

A noter : les pulls troués sur les seins d’où jaillissent des bandes de tissus ou encore les grands panneaux recouvrant le corps et ouverts juste au niveau des yeux et du nombril. Une vision forte pour ce finaliste du Prix LVMH 2015 qui fait de plus en plus parler de lui.

La griffe américaine Tommy Hilfiger a également dévoilé ses collections printemps-été 2016 de costumes et de sous-vêtements à Londres. C'était la toute première fois que le styliste américain participait aux défilés masculins London Collections: Men. Pour ce faire, il a organisé une présentation très stylée dans son showroom londonien.

Une collection capsule sportive en avant-première

Tommy Hilfiger a profité de cette occasion pour présenter en avant-première sa collection capsule sportive "TH Flex", comprenant notamment des costumes, des chemises et des manteaux en tissus ultra-performants pour "les citadins actifs". Des mannequins de vitrines prenaient la pose, raquette de tennis à la main, pour souligner l'adaptabilité de ces pièces.

Ambiance île déserte pour les costumes Tommy Hilfiger

De son côté, la collection de costumes était présentée sur fond de plantes tropicales pour une ambiance île déserte. Mais c'est dans des vestiaires que la collection de sous-vêtements a pris vie, avec en prime de vrais mannequins en chair et en muscles. Cette ambiance sportive devait aussi rappeler le nouvel ambassadeur de la marque, la star des courts de tennis Rafael Nadal.

"J'ai fièrement soutenu London Collections: Men depuis sa première saison, et je me réjouis de participer à une présentation exclusive de nos collections printemps-été 2016 dans notre showroom de Brompton Road", a commenté Tommy Hilfiger.

Surprise à Londres, puisque Burberry Prorsum a offert un apercu de sa précollection feminine printemps-été 2016 pendant les défilés masculins de la semaine London Collections: Men.

Les pièces féminines comptent parmi elles des trenchs, des manteaux, des robes, avec une préférence pour les empiècements de dentelle et les silhouettes à découpes rehaussées d'audacieuses coutures graphiques.

De la dentelle aussi chez les hommes

Ce goût de la dentelle se retrouve jusque sur les pièces de la collection masculine, où les chemises en crochet s'associent à des cravates en crochet et à des pantalons de sport en cachemire. Blazers élégants et trenchs emblématiques complètent le look pour créer un vestiaire d’homme d’affaires résolument moderne.

Une élégance de dandy, une dimension de légèreté qui se traduisent par des mocassins à franges, des pinces à cravates rétro et des sacoches vernies. Bien que très sophistiquée, la palette de couleurs se fait tout aussi légère : une base de neutres, de crèmes et de gris, rehaussée de jaunes moutarde, de verts olive et de prunes légèrement passés. Complexe, le jeu des textures vient renforcer l’aspect luxueux.

Partager