Petrone, le rétro remis au goût du jour !

Le domaine des sous-vêtements masculins est comme on pourrait le dire une niche. Les propositions ne sont pas légions et bien souvent nous arrivons à tourner un peu sur les mêmes produits.

Pourtant, certaines marques arrivent à tirer leur épingle du jeu et à nous faire aimer de nouveau des grands classiques. Il est parfois bon de se replonger dans le passé lorsque l’avenir n’arrive pas à faire des propositions cohérentes et un peu recherchées.

C’est en cela que Pétrone a totalement réussit son pari. Cette jeune enseigne a réussi à faire revivre les dessous de nos grands-pères et les réadapter à notre époque. Un design soigné et bien maîtrisé. J’ai eu l’opportunité de tester deux de leurs produits, un boxer et une paire de chaussettes. Le choix n’a pas été évident car les couleurs peuvent paraître simples et traditionnelles pour les boxers, mais au final, il est dur de se décider. Même dilemme pour les chaussettes.

Je vous laisse le soin de bien lire mon retour de test et de ne surtout pas hésiter à vous faire votre propre opinion en passant commande sur leur site.

Le boxer à l’ancienne

Etant moi-même plus un adepte des briefs et des slips, il ne faut pas le cacher, le produit ne partait pas gagnant. Le fait de devoir tester une forme qui ne me paraît pas forcément adaptée pour moi n’était pas non plus la chose la plus convaincante.

En accord avec la marque, j’ai donc décidé de m’essayer à leur boxer à l’ancienne. Ma première crainte était que les jambes soient trop longues pour moi. 1m74, je ne peux pas me permettre d’avoir des bermudas en guise de sous-vêtement. Pour la couleur, j’ai longuement hésité entre le vert et le bordeaux. N’étant pas réellement un adepte du rouge, mais ayant un fort esprit de contradiction, je suis donc parti sur ce modèle.

Belle surprise à l’ouverture du paquet. Le boxer a une belle tenue et un toucher très agréable. La teinte est d’un beau bordeaux profond et la longueur des jambes est parfaite. Un excellent début pour Pétrone. Restait donc à passer l’étape du porter. Sur ce sujet, le maintien est très important pour moi et j’avais un peu l’appréhension de ne pas supporter ce manque de soutien. Encore une fois, je fus fort surpris. Le boxer est très agréable à porter et le coton allié au micromodal, un tissus haut de gamme et écologique, a une douceur que j’ai toujours eu beaucoup de mal à trouver dans les autres marques.

Je ne me suis pas simplement contenté de mon opinion. Si bien entendu je n’ai pas fait essayer au porter la pièce, j’ai demandé à quelques influenceurs hommes et des amis de me donner leur avis. Si le design varie entre l’indifférence et l’adhésion totale, le toucher quant à lui remporte haut la main tous les suffrages. La question du prix n’a pas été un trop gros obstacle car le rapport qualité/prix justement est tout à fait à l’avantage du client. Vous optez pour un produit de belle manufacture qui aura une belle durée de vie et facile d’entretien. Vous serez d’accord avec moi, on ne peut en demander plus à un boxer.

Les chaussettes tricotées en France

Je suis comme on peut le dire, un addict des chaussettes. Je n’ai vraiment pas peur de mettre de la couleur sur mes pieds et d’exposer des motifs assez improbables sur ces derniers. Le fait que la part que j’ai choisie soit tricotée en France a beaucoup joué dans ma décision. Le made in France est une chose qui me tient à cœur et il est important de proposer et surtout de prouver qu’il est possible de produire et d’acheter français s’en pour autant se ruiner.

Le modèle que j’ai voulu tester pour vous m’a tout de suite attiré l’œil lors de ma visite sur le e-shop. J’avais déjà dans la tête la tenue parfaite pour les mettre en valeur et surtout j’étais très impatient de pouvoir les porter. Le vert à la fois flash et tendre associé à des carreaux beiges qui donnent une luminosité à la paire forment une belle association qui doit être vue de tous. En dehors de la teinte, je souhaitais trouver un confort et une sorte d’enveloppe de bien-être pour mes pieds de la paire de la pièce. Lorsque l’on porte des chaussures de ville toute la journée, on veut que ses chaussettes soient comme une couche protectrice de notre peau. Elles doivent protéger de la morsure du cuir.

Belle découverte et très content de pouvoir constater que toutes les conditions étaient remplies. La couleur était fidèle au site et le toucher était plus qu’agréable. Un très bon départ ! Le test du porter fut lui aussi concluant et le lavage pareil. Les chaussettes ne se sont pas déformées ou n’ont pas boulochées au premier passage en machine. Une qualité qui justifie le prix. Rien à redire sur tous ces points. Et encore une fois, le panel de consommateur a eu un avis unanime sur le toucher. Le choix de motif m’a laissé beaucoup plus dubitatif que pour le boxer. Je n’ai hélas pas retrouvé mon enthousiasme lors de l’ouverture du paquet. Après, les goûts et les couleurs sont différents chez tout le monde.

Nous en arrivons au look que j’ai tenté pour mettre en valeur mes chaussettes. Rien de bien extravagant, je vous rassure. Mais une manière de porter le tout pour que nos chères petites couvreuses de pieds ne restent pas en retrait. Tout d’abord, munissez-vous de derbies marron clair ou camel. Le vert et le beige se marient bien avec cette couleur. Le jean sera brut et surtout remonté en ourlet jusqu’à la cheville, sinon, comment voir votre acquisition. Pour le haut, nous partirons sur un pull jaune moutarde et un blouson en cuir marron. Il faut rester dans des teintes natures et du même camaïeu pour que le vert de la chaussette ressorte beaucoup plus. Petit conseil look pour les fans de motifs sur leurs chaussettes.

La marque Pétrone est en bonne voie pour réussir son pari. Une belle découverte que nous avons plaisir à partager avec vous. Le modèle de boxer moderne doit subir un lifting au niveau du design. Nous allons attendre et suivre cela avec beaucoup d’attention.

Voir le site de Petrone

Partager
Nicolas Orlando

Après 3 ans dans le relooking et le stylisme photo, j'ai couché sur papier tous mes conseils et astuces acquis dans ces différents domaines. Passionné de mode, j'essaie de guider les hommes dans leurs choix mode en respectant une seule conduite : la mode vient de la rue.