La Rédac' Masculin
Il y a 8 mois

Fashion week de Paris : 5 choses à retenir des défilés homme printemps-été 2020

Alors que la fashion week de Paris présentant les collections hommes des saisons automne-hiver 2020-2021 vient de s’achever, nous avons choisi de coller un peu plus au “vrai” calendrier en vous proposant (enfin !) un décryptage des défilés homme printemps-été 2020 vus à Paris en juin 2019.

Maintenant que le soufflet est retombé et que l’on a pu prendre le temps de l’analyser, cette fashion week a laissé derrière elle cinq éléments marquants. Et cela ne se limite pas aux vêtements !

1 – Des lieux spectaculaires pour cette fashion week de Paris

Lanvin à la piscine

Le choix des lieux pour chaque défilé a été exceptionnellement judicieux cette année. On peut dire que les créateurs n’ont pas manqué d’imagination pour faire passer leurs messages (et accessoirement présenter leurs vêtements !).

Ainsi, la piscine Pailleron, spacieux et somptueux édifice signé par le célèbre Lucien Pollet et tout juste rénové, a permis de mettre en valeur la collection homme printemps-été de Lanvin intitulée Plein soleil. Il a su offrir un cadre idéal pour la présentation des nouvelles collections de haute couture et de prêt-à-porter de la maison.

Hermès dans la cour (des grands)

Du côté de la célèbre maison Hermès, c’est dans la cour du Mobilier National que les hommes ont pu défiler. Le tout, dans une ambiance décontractée, cosy et urbaine.

La directrice artistique des collections hommes de la marque, Véronique Nichanian, a d’ailleurs souhaité insister sur le caractère libéré et détendu que doit adopter, selon elle, l’homme d’aujourd’hui. Soit un esprit serein et solide à la fois. Poétique, n’est-ce pas ?

2 – Des décors surprenants et représentatifs des différentes maisons

De nombreuses marques ont misé sur le décor pour promouvoir leur collection pour cette saison printemps-été 2020. Entre invitation au voyage ou au dépaysement, et atmosphère originale et créative, il y en avait pour tous les goûts.

Dior et Jacquemus se distinguent

Pour la maison Dior, l’aspect architectural, signature de la marque, était bien au rendez-vous lors du défilé. Rien n’a été laissé au hasard, de même que les couleurs et les contrastes. Idem pour la Jacquemus, dont le défilé, mixte, a eu lieu en Provence, au cœur d’un paysage au cachet authentique et très poétique.

3 – Des défilés qui traduisent une vraie philosophie

Un défilé Dior en collaboration avec Rimowa

C’est avec beaucoup de tact, de créativité et de douceur que Kim Jones, directeur artistique des collections homme Dior, a imaginé une collection printemps-été 2020 aux couleurs délavées et aux accessoires inédits, en collaboration avec la maison allemande Rimowa.

Celle-ci mettait notamment en scène une collection capsule de sacs à dos, de minaudière, d’un bagage à main, d’un champagne case et d’une valise. Chacun était orné de rainures en aluminium, signature incontestée de la célèbre maison de bagagerie basée à Cologne.

Kim Jones s’est donc largement inspiré de cette philosophie lors de son défilé. Sa volonté : conserver ce rapport au temps d’une époque révolue, en l’ajustant avec les collections futures. Permettre une évolution des collections tout en conservant l’empreinte historique de la maison. Le côté architectural, si cher a Christian Dior, a également été repris pour des formes toute en légèreté et structurées à la fois.

Le streetwear à la Hermès

On va évoquer une nouvelle fois ici le défilé Hermès, qui a été l’un de nos coups de coeur de cette Fashion Week homme de Paris. Sur les anciens jardins de la manufacture des Gobelins, l’ambiance était à la bonne humeur, à la légèreté et à la superposition de couleurs lumineuses et gaies. Véronique Nichanian s’est d’ailleurs exprimée en évoquant « le streetwear à la Hermès, qui raconte un homme un peu casual chic, un peu pop ».

La période estivale 2020 sera donc pour la maison « un été tout en légèreté, avec des vêtements pouvant être portés aussi bien en vacance qu’en ville ».

De l’audace chez Balmain

Pour Balmain, les collections hommes du printemps-été 2020 ont été réalisées sur le thème de l’affirmation de soi, sur le fait d’avoir sa propre vision, ses propres choix, et de les assumer. La collection met donc en valeur une certaine audace avec beaucoup de broderies et de paillettes comme à son habitude.

Mais Olivier Rousteing tenait aussi beaucoup à mettre en valeur l’aspect traditionnel de la maison, que « les vêtements de Balmain s’appuient sur une architecture solide, une attention particulière accordée à la coupe depuis le temps de M. Pierre Balmain ».

4 – Des mises en scène originales et bien pensées

La maison Balmain ne s’est pas seulement démarqué par la philosophie qu’elle a souhaité transmettre lors de son défilé homme au Jardin des plantes, elle s’est aussi différenciée des autres maisons de couture en élargissant son public. Il n’y avait donc pas seulement des VIP venus assister à cette somptueuse présentation de collection, mais des personnes du grand public. Le tout, accompagné d’un concert parfaitement bien préparé et réalisé. Bref, une véritable merveille.

5 – L’heure du renouveau pour certaines maisons

Certaines maisons ont connu, ces dernières années, des changements au sein de leur pôle de direction artistique. Il fallait donc que ces nouveaux créateurs s’imprègnent du savoir-faire et de l’histoire de la maison, pour pouvoir ensuite s’approprier les différents sens, les différentes techniques de la marque, et lui ajouter quelques touches personnelles et contemporaines, selon les tendances actuelles. Ce dosage est assez délicat à réaliser.

La nouvelle sensualité de Jil Sander

Beaucoup de maisons de haute couture ont toutefois réussi ce challenge pour cette fashion week. C’est le cas de Lucie et Luck Meier, qui ont repris la célèbre griffe Jil Sander en 2017, et qui ont su retravailler le style, en conservant bien entendu l’esprit de la maison, mais en y ajoutant quelques notes de sensualité et de poésie. Une véritable réussite !

Chaque année, les différentes maisons de haute couture ou de prêt-à-porter usent de leur esprit créatif, original et traditionnel à la fois, pour toujours plus surprendre leurs spectateurs.

Leurs collections évoluent et s’adaptent selon les tendances et l’évolution du monde et des manières de voir ce même monde. Plus qu’un art, la mode est comme une conviction, un message à faire passer pour regarder le monde en face et voir le bon côté des choses. Certains directeurs artistiques sont même engagés dans des combats environnementaux ou humanitaires. D’ailleurs, sur ce point, on a déjà hâte de découvrir les défilés printemps-été 2021 en juin prochain… Vivement la prochaine Fashion Week !