La Rédac' Masculin
Il y a 3 semaines

Genderfluid : la mode doit-elle forcément être pour homme ou femme ?

Voilà une tendance qui ne cesse de faire parler mais qui est loin de faire l’unanimité : le genderfluid. On parle aussi de “no gender” ou non-binaire. Entendez par là une tendance qui ne s’adresse ni aux hommes, ni aux femmes. Ou plutôt à la fois aux hommes et aux femmes, aux homos aussi bien qu’aux hétéros ou aux trans, bref qui dépasse les genres.

Et si l’on décryptait cette mouvance de plus en plus incontournable en 2021 ?

Le genderfluid, une nouvelle tendance… vraiment ?

Il y a quelques semaines, on s’interrogeait sur Masculin sur la place du masculinisme dans la société en 2021. “C’est quoi être un homme aujourd’hui ?” Une question que vous êtes nombreux à vous poser, à l’image de l’ami Jérémy Kohlmann dans son podcast Garçon.

David Bowie vous salue

Car, oui, on a l’impression que l’on ne peut plus affirmer sa virilité sans passer pour un homme rétrograde, misogyne voire intolérant. Un cliché parmi tant d’autres. Comme ceux qui collent à la peau des personnes androgynes, les “grandes folles” aussi bien que les “garçons manqués”. Dans l’univers de la mode, pourtant, la frontière entre féminin et masculin semble très ténue. Et ce depuis bien avant les années 2020…

Star androgyne par excellence, David Bowie fascine toujours autant aujourd’hui, tant par sa musique que son style. Un homme qui se maquille ne serait-il donc plus un homme ? Même chose pour ceux qui utilisent des produits de beauté ou portent des jupes ? On a d’ailleurs parlé de cette pièce atypique du vestiaire masculin dès 2009 sur notre site !

Genderfluid ou androgyne : l'exemple de David Bowie

Les influenceurs relancent le phénomène

Plus près de nous, ce sont les grands couturiers et les défilés de mode qui n’ont eu de cesse de casser les genres, d’entretenir le flou entre féminin et masculin. Ainsi en 2016, les journalistes de 20 Minutes tentaient de décrypter la fashion week et parlaient de la nécessité éprouvée par certains de “sortir de la binarité fille/garçon“. Et en 2018, Vogue se demandait si la mode genderfluid… avait encore un avenir !

En ce début d’année 2021, c’est un documentaire de Zone Interdite, sur M6, qui a remis le sujet de la “non binarité” sur le devant de la scène. Alors, faut-il s’inquiéter de la tendance genderfluid actuelle ? Pourquoi faudrait-il en avoir peur ? Et d’abord, pourquoi ne faudrait-il pas s’en foutre tout simplement ?

C’est en tout cas le choix assumé fait par de plus en plus d’influenceurs, sur Instagram et YouTube. Oui, Fabian est né de sexe masculin, mais il aime se maquiller et se réapproprier les codes féminins classiques. Sa communauté le suit sans ciller, avec plus de 700 000 abonnés sur Instagram et 2 millions sur TikTok, et il est loin d’être un cas isolé sur la Toile !

Quand les marques de mode prônent la mixité

Il est amusant de noter que le genderfluid ne crée pas la polémique dans tous les domaines. Ainsi, en parfumerie, personne ne s’émeut (à juste titre !) de voir fleurir des parfums unisexes. Qui crierait au scandale devant une eau de toilette comme CK One de Calvin Klein, LE parfum mixte par définition ?

Verra-t-on un jour des hommes en robe ou en jupe ?

Au rayon mode, en revanche, cette mixité est plus complexe. Il y a quelques mois, c’est une robe pour homme proposée par Gucci qui a agité le web (entre autres). Bon, au-delà de la pièce en elle-même, on aurait le droit de s’interroger sur le style de celle-ci, mais ça, c’est une autre histoire…

Avant ça, on se souvient que Zara avait lancé un pantalon-jupe pour homme en 2014 dans un registre plus sobre et plus élégant. Mais là encore, l’accueil n’avait pas été que positif…

Robe homme Gucci
Robe homme Gucci en 2020

Tendance genderfluid - jupe pantalon Zara pour homme en 2014
Jupe pantalon Zara en 2014

Printemps lance sa rubrique mixte

Même sans être rétrograde, on comprend aisément pourquoi la robe ou jupe pour homme ne fait pas l’unanimité. Pourtant, le style genderfluid sait aussi être moins clivant. Après tout, les chemises dont on laisse le haut déboutonné ou les pantalons skinny ne sont-ils pas une appropriation par les hommes des habituels codes féminins ? Et une femme qui porte un blazer est-elle vraiment moins sensuelle qu’une autre en mini-jupe ?

Le look féminin-masculin, on en a déjà parlé sur Masculin, avec des propositions finalement très “classiques”. Et en cette année 2021, c’est le grand magasin Printemps qui surfe sur la tendance en ouvrant une rubrique de prêt-à-porter mixte. Et que les plus virils d’entre vous se rassurent : ici, pas de hauts à paillettes, de jupes unisexes ou de talons aiguilles.

L’enseigne a le “bon goût” de faire une proposition mixte cohérente, susceptible de plaire au plus grand nombre. Pour cela, Printemps a pioché dans les créations de labels reconnus comme Moschino ou Adidas (avec la collab Wales Bonner). Et pour les plus excentriques, il y a quand même de quoi faire du côté de chez Vivienne Westwood ou Off White, le label de Virgil Abloh !

Mode genderfluid - veste Adidas mixte
Veste à col amovible Adidas x Wales Bonner

Style genderfluid - Trench mixte Off White
Trench Graffitis Off White

Et le maquillage pour homme dans tout ça ?

Outre la mode, il y a un autre domaine qui invite à faire tomber les barrières entre hommes et femmes, c’est le maquillage. Encore un sujet dont on a déjà parlé au masculin sur le site.

Si les “non-binaires” les plus fervents iront jusqu’à oser les faux-cils, le mascara ou le rouge à lèvres, le maquillage pour homme peut aussi se montrer plus discret : une touche de fond de teint (une crème effet bonne mine ou soin matifiant, si vous préférez) ou du gloss peuvent vous aider à bichonner votre visage le matin sans donner l’impression de vous travestir.

Une fois de plus, les grandes marques pourraient aider à démocratiser la pratique. Sephora, par exemple, milite régulièrement pour le maquillage masculin, avec plus ou moins de bon goût. Maybelline, de son côté, a choisi un homme, Manny Gutierez, comme égérie dès 2017 ! Et sur les réseaux sociaux, Richaard fait partie des “make up artists” qui n’ont pas peur de proposer des tutos maquillage aux hommes !

Au final, il n’est absolument pas question de juger ici les appétences des uns ou des autres pour un style qui ne rentre pas dans les standards habituels. Qu’on le veuille ou non, la tendance genderfluid existe et elle n’a pas attendu 2021 pour ça ! La mode étant un éternel recommencement, on peut donc s’attendre à voir le style mixte ou androgyne disparaître et revenir sur le devant de la scène pendant encore au moins… une éternité !