Alfa Romeo Giulia : la nouvelle bombe italienne

Avec un moteur de plus de 500 chevaux et un prix estimé à plus de 30 000 euros, la nouvelle Alfa Romeo Giulia veut clairement jouer dans la cour des grandes.
5 juillet 2015 - #alfa romeo

Le renouveau d’Alfa Romeo passe par la Giulia

Le constructeur automobile Fiat Chrysler Automobiles (FCA) a dévoilé sa dernière-née, une Alfa Romeo baptisée Giulia, appelée à devenir l'un des produits-clé de sa conquête du marché haut de gamme. Il est à noter que cette voiture reprend le nom d'un modèle des années 1960, quand la Giulia avait remplacé… la Giulietta.

Alfa Romeo s'attaque aux constructeurs allemands

Un malus est appliqué en cas de cumul de sinistres responsables. Il entraîne une augmentation de la prime d’assurance, et ce, de manière automatique. Alors que certaines compagnies refusent d’assurer...Lire la suite

Conçue pour rivaliser avec les meilleurs bolides allemands, l'Alfa Romeo Giulia est le premier de huit nouveaux modèles annoncés il y a un an dans le cadre de la relance de cette marque italienne plus que centenaire, qui a bénéficié pour ce faire d'une enveloppe de 5 milliards d'euros.

La voiture a été présentée en grande pompe à la presse à Arese, en banlieue de Milan, lors d'un événement auquel a participé le ténor italien Andrea Bocelli. L'objectif de FCA est de plus que quintupler les ventes d'Alfa Romeo d'ici à 2018 à 400 000 unités.

Nouvelle Alfa Romeo Giulia

Du beau monde sous le capot

La Giulia est dotée d'un moteur de 6 cylindres à 510 chevaux et peut passer de zéro à 100 km/h en 3,9 secondes. Son design est présenté comme "distinctement italien".

La nouvelle vie d'Alfa Romeo

"La journée d'aujourd'hui représente la conclusion d'un long processus de développement auquel nous avons consacré ces dernières années les meilleurs énergies de l'entreprise", a souligné lors de la présentation le directeur général de FCA, Sergio Marchionne.

Selon lui, la relance d'Alfa Romeo a été rendue possible par la récente fusion de Fiat avec Chrysler, qui s'est traduite par la naissance l'an dernier de FCA, aujourd'hui septième constructeur mondial. Fiat seule n'aurait pas eu les ressources financières ni techniques, ni le réseau de distribution nécessaires, a-t-il expliqué.

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

La naissance de la Giulia intervient dans une période d'incertitudes pour FCA, dont les avances à son rival General Motors ont été rejetées une nouvelle fois début juin par la patronne de ce dernier, Mary Barra.