WR
Il y a 9 ans

Peugeot SR1, le roadster rugissant

Le véritable renouveau de la marque

Présenté au Salon de Genève, le concept-car Peugeot SR1 marque un tournant à 360° pour la marque au lion. Plus qu’un prototype, le roadster illustre les futures lignes directrices du constructeur automobile qui sont, à l’instar du nouveau logo, on ne peut plus contrastées.


Tout en puissance…

Dès le premier regard, l’allure générale de la Peugeot SR1 interpelle par son design efficace et ses 4,82 mètres de long, bien loin du style auquel nous a habitués la marque ces dernières années. Long capot massif, arrière court et ramassé, ailes sportives, et centre de gravité plutôt bas : le roadster fait décidément très « sportif ».
Et pour cause : il n’affiche pas moins de 313 chevaux, 4 roues motrices directrices et passe de 0 à 100 km/h en 4,7 secondes…

Très nouveau aussi, les phares avant et arrière ont été revisités et se fondent dans les lignes du concept-car.

Dans la même idée, les rétroviseurs extérieurs, réduits à leur plus simple expression, s’intègrent à l’allure générale avec leur forme allongée et font écho aux entrées d’air sur le haut du capot. Discrétion assurée.

Quant à la grille d’aération placée à l’avant, elle n’est pas sans rappeler l’esprit Aston Martin… Une référence qui marque le désir de positionnement de Peugeot ?

Ce qui frappe quand on découvre l’intérieur du Peugeot SR1, c’est l’audace du style et la technologie embarquée. Les commandes sont désormais centralisées et associées à un écran tactile, les sièges arborent un design épuré, la décapotable accueillant 2 ou 3 passagers, selon le besoin.

L’habillage de l’habitacle est à la fois futuriste et rétro : Peugeot a allié matériaux classiques – tels que le cuir ou le bois – et novateurs – comme le nickel et le chrome – le tout dans la sobriété et la classe.

Autre petite révolution : le toit, qui utilise une technologie empruntée au nautisme, donne l’impression qu’il est rigide et accentue l’allure « coupé » du roadster.
De l’écolo sous le capot
La technologie HYbrid4, que l’on devrait retrouver sur la 3008 dès 2011, permet à Peugeot d’allier plaisir de conduite et écologie en affichant à peine 119 g/km de CO2. Le mode électrique, activé en ville, permet au véhicule de passer en mode « zéro émission véhicule » (ZEV).


Un concept… qui restera concept
Malheureusement messieurs, ne vous attendez pas à voir ce superbe roadster un jour sur nos routes. Ce dream-car est destiné à rester à l’état conceptuel. Sorte de vitrine de la marque Peugeot, cette voiture aurait pourtant certainement eu beaucoup de succès…

Newsletter Masculin.com

L'actualité et nos derniers conseils

 

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Success
Error