La Rédac' Masculin
Il y a 1 mois

Voiture en panne : réparer soi-même

Tous les propriétaires de voitures le savent : posséder une auto, c’est avoir à débourser d’importantes sommes pour son entretien. En réalité, pas nécessairement ! Vous n’êtes pas obligé d’amener votre voiture chez le garagiste à chaque problème rencontré.

Réparer soi-même une voiture en panne à l’aide de pièces de rechange et d’outils adaptés peut vous permettre de faire d’importantes économies.

Focus sur ces opérations d’entretien que vous avez la possibilité d’effectuer chez vous.


Remplacer le filtre à air du moteur

Si le filtre à air de votre voiture est encrassé, cela peut endommager sérieusement votre moteur à long terme. Ce problème peut également engendrer une surconsommation de carburant. Le filtre à air a pour fonction d’empêcher les impuretés de l’air de s’infiltrer dans le moteur et de s’assurer que l’air qui y arrive soit en quantité suffisante et propre. Une filtration insatisfaisante entraîne une mauvaise combustion du carburant pouvant conduire à un dysfonctionnement du moteur. Pensez à remplacer le filtre à air du moteur de votre voiture lorsque vous constatez une fumée d’échappement noire et épaisse.

Il suffit de dévisser ou de déclipser les fixations du boîtier du filtre à air et de retirer l’ancienne pièce. Ensuite, tenez une lampe d’atelier derrière le filtre pour voir la quantité de lumière qui passe à travers. Si le filtre bloque 50 % de la lumière en plus, remplacez-le. C’est l’une des réparations les plus faciles que vous puissiez effectuer pour assurer le bon fonctionnement de votre voiture.

Maintenant qu’il existe des moyens plus sûrs et plus faciles de dépanner sa voiture avec des pièces d’occasion, vous pouvez réaliser davantage d’économies. En effet, il existe des sites spécialisés dans la vente de pièces détachées d’occasion en excellent état provenant des quatre coins d’Europe. Cela entre également dans le cadre de l’économie circulaire qui vous permet de contribuer à la réduction des déchets.

Par ailleurs, il n’est pas compliqué de trouver le code de la boîte de vitesse, le numéro d’origine de la pièce ou encore le code moteur de votre voiture. Vous pouvez renseigner ces numéros et codes lorsque vous recherchez les pièces dont vous avez besoin. Si vous trouvez une pièce avec le même numéro, vous pouvez vous assurer que celle-ci correspondra à votre voiture.

Et si vous n’avez pas commandé la bonne pièce, vous aurez la possibilité de la retourner et d’en commander une autre. Assurez-vous toutefois d’acheter vos pièces détachées d’occasion sur un site qui vous permet de retourner facilement les pièces qui ne répondent pas à vos besoins.

Remplacer des bougies d’allumage défectueuses

Si vous avez du mal à démarrer votre voiture ou si elle émet un bruit bizarre au ralenti, il se peut que vos bougies d’allumage soient défectueuses. Là encore, les réparations sont faciles à réaliser, une fois que vous savez comment procéder.

Tout d’abord, vous devez acheter un nouveau jeu de bougies d’allumage auprès d’un magasin ou d’un site de pièces détachées auto. Les bougies d’allumage sont relativement peu coûteuses, mais vous devez vous assurer qu’elles sont adaptées à votre voiture. Une fois que vous les avez, voici les étapes à suivre pour remplacer les anciennes bougies :

  • Ouvrez le capot
  • Enlever les câbles HT et autres obstacles qui peuvent entraver l’accès aux bougies d’allumage
  • Nettoyer les salissures autour des bougies d’allumage
  • Dévissez-les à l’aide d’une clé à douille de bougie et retirez-les
  • Utilisez une jauge circulaire de mesure d’écartement afin de vous assurer que les électrodes des bougies auront un écartement approprié. Vérifiez le manuel d’utilisation de votre voiture si nécessaire.
  • Mettez un peu de graisse à cuivre sur le filetage de chacune des nouvelles bougies et vissez-les. Vous devrez ensuite les serrer à l’aide d’une clé dynamométrique. N’oubliez pas de consulter le manuel pour vérifier le bon couple. Une fois les nouvelles bougies en place, vous devrez rebrancher les fils HT et remettre les autres éléments que vous avez retirés.

Remplacer une courroie d’entraînement

Si votre voiture grince au démarrage ou lorsque vous utilisez certains accessoires, il peut s’agir d’un problème de courroie de distribution.

Vous pouvez rapidement procéder à une inspection visuelle de la voiture et vérifier si les courroies sont fissurées, usées ou desserrées. Même si vous n’entendez pas de bruits, si la courroie est fissurée ou usée, il vaut mieux la remplacer. Si elle est desserrée, vous devrez la resserrer au lieu de la remplacer.

Une courroie d’entraînement est la courroie en caoutchouc qui relie et entoure les poulies du moteur de votre voiture et qui se trouve à l’avant du moteur. Ces courroies contrôlent généralement des accessoires tels que le système de refroidissement, la charge de la batterie, les essuie-glaces et la direction assistée.

Dans les voitures anciennes, vous pouvez trouver plusieurs courroies pour chaque système, mais les voitures plus récentes utilisent souvent une courroie appelée courroie serpentine, qui est une courroie unique qui passe en boucle dans tous les systèmes de votre voiture. Si elle commence à défaillir, vous entendrez un fort grincement.

Détachez les courroies des poulies en vous servant d’un cliquet. Inspectez-la afin de déceler tout dommage. Les fissures sur les nervures sont l’indication la plus courante d’une courroie qui arrive en fin de vie. Vérifiez le tendeur. Les poulies doivent pouvoir tourner librement. Le ressort doit présenter une tension appropriée et il ne doit y avoir aucune friction dans le pivot.

Il est simple d’installer un nouveau tendeur et de réinstaller la courroie, en maintenant le tendeur détendu d’une main pendant que vous enfilez la dernière poulie. Une fois la courroie en place, démarrez le moteur et laissez-le tourner au ralenti pendant une minute ou deux. Vérifiez la tension de la courroie en regardant le bras du tendeur. Serrez le nouveau tendeur avec une clé dynamométrique.

Changer la valve PCV peut vous éviter de vous retrouver avec… une voiture en panne !

La soupape de ventilation positive du carter (PCV) régule le flux des vapeurs inflammables du carter vers le moteur afin qu’elles puissent être brûlées en toute sécurité. La soupape est conçue pour se fermer en cas de retour de flamme du moteur afin d’éviter d’endommager ce dernier.

Au fil des kilomètres, la soupape PCV se remplit de carbone et le ressort lâche progressivement, ce qui met votre moteur en danger. Consultez le guide d’entretien de votre voiture pour connaître les intervalles de remplacement recommandés.

La plupart des soupapes PCV peuvent être remplacées simplement en retirant la soupape de l’œillet en caoutchouc et en la déconnectant du tuyau d’aspiration. Insérez ensuite la nouvelle soupape et réinstallez-la.

Et voila, réparer soi-même un voiture en panne est un vrai jeu d’enfant, n’est ce pas ?