Qu’est-ce que la pyramide olfactive des parfums ?

Reconnaître les notes d'un parfum

On vous a déjà parlé des familles olfactives de parfums. Vous êtes donc maintenant capable de dire si vous préférez les fragrances boisées, aromatiques ou orientales par exemple. Mais si l’on se penche sur la composition même des parfums et sur leur « odeur », qu’en est-il ?

Car justement, un parfum n’a pas une odeur « fixe ». Entendez par là que celle-ci évolue entre le moment précis où vous le pulvérisez et ce qu’il dégage quelques heures plus tard. La pyramide olfactive distingue ainsi les notes de tête, de coeur et de fond, suivant la façon dont ce parfum naît, grandit, puis s’évapore… 

On va donc vous expliquer dans cet article comment définir précisément la pyramide olfactive d’un parfum ou d’une eau de toilette et comment reconnaître les différentes notes qui composent une fragrance.

La pyramide olfactive, c’est quoi ?

Lorsque l’on évoque un parfum, on entend fréquemment parler de la pyramide olfactive. Mais qu’est ce que les spécialistes veulent bien dire par là ? Concrètement, celle-ci permet de mieux comprendre la façon dont « vit » un parfum. En d’autres termes, une eau de toilette évolue dans le temps et ne laisse pas les mêmes traces à partir du moment où l’on se parfume et quelques heures après.

Suivant les ingrédients utilisés, certains effluves sont plus tenaces et d’autres moins, les plus résistants persistent et les plus éphémères s’évaporent. Ainsi, pour chaque parfum, on distingue 3 notes qui composent ce que l’on appelle la pyramide olfactive :

  • note de tête : de 0 à 2 heures ;
  • note de coeur : de 2 à 4 heures
  • note de fond : jusqu’à 24 heures après avoir mis son parfum.
Qu'est-ce que la pyramide olfactive pour un parfum ?

Tête – coeur – fond : les 3 notes de la parfumerie

Pour illustrer nos propos, nous pourrions rapprocher la pyramide olfactive et la parfumerie de la littérature. Ainsi, un parfum, c’est un peu comme un livre que l’on ouvre (note de tête), que l’on lit (note de coeur) et que l’on referme, en en gardant des souvenirs parfois impérissables (note de fond).

Si cette métaphore n’est pas assez explicite, nous allons maintenant détailler chacune des pages de l’ouvrage… pardon, chaque note de cette pyramide !

Note de tête : la plus impactante

Celle que l’on distingue en premier. Les éléments constitutifs sont plutôt éphémères et légers. L’odeur persistera du moment où l’on vaporise le parfum jusqu’à environ 2 heures après…

Ce sont les odeurs les plus perceptibles mais les plus volatiles. Elles sont généralement fraiches et vives et donnent la première impression olfactive. Ces notes dominantes indiquent souvent si le parfum peut nous plaire ou non lors d’un achat en magasin.

Certaines fragrances de Paco Rabanne (One Million) et Azzaro (Wanted) mettent par exemple le paquet pour nous en mettre plein la vue ou les narines dès les premiers instants !

Note de cœur : la plus persistante

Quand la note de tête commence à s’atténuer, la note de cœur prend sa place. Elle peut durer entre 2 et 4h suivant le composant utilisé. La note de cœur est moins intense mais tient plus longtemps.

Comme son nom l’indique, c’est cette note qui constitue le « cœur » du parfum et qui donne le thème principal de la fragrance.

Note de fond : la plus mémorable

C’est elle qui fait durer le parfum dans le temps, qui laisse des souvenirs de celui-ci. Les notes de tête et de cœur s’appuient sur cette note de fond qui peut durer jusqu’à 24 h, voire plusieurs jours pour certaines fragrances complexes. C’est vraiment l’harmonie (ou les contrastes) qui lie ces 3 notes qui va donner son caractère au jus.

Les ingrédients de la note de fond sont très tenaces et constituent l’attachement, la fidélité que l’on peut avoir à un parfum. Ce sont les traces d’une odeur que l’on retrouve sur une écharpe ou un col de manteau. Cette fameuse odeur que les femmes adorent humer en pensant à vous, messieurs !

Au-delà de cette pyramide olfactive, il est également important de noter que le type de peau de chacun d’entre nous implique une sensible ou parfois flagrante transformation du parfum.

Ainsi, il se « personnalise » en fonction de celui qui le porte. Et même si l’on peut reconnaître un parfum au premier coup de narine, une fragrance dégage rarement une odeur similaire sur deux personnes différentes. C’est aussi ce qui fait la magie de cet univers.

Pour aller plus loin :

Comment bien choisir un parfum pour homme ?
Pyramide olfactive : Comment reconnaître les notes de tête, de coeur et de fond d'un parfum ?

Réagir à cet article