La folie des sushis

Devenez un expert en gastronomie japonaise

Depuis plusieurs années maintenant, les sushis envahissent nos assiettes : makis, sushis, sashimis, yakitori, nigiri… Tout homme qui se respecte se doit de connaître un minimum cet art délicat de la gastronomie japonaise. Et même si l’on ne vous transformera pas en maître sushi deuxième dan en une leçon, suivez nos conseils pour préparer vous-même vos sushis : après tout, pourquoi ne pas ajouter une corde à votre arc ? Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas si compliqué à préparer, c’est bon, sain, et ça fait toujours son petit effet !


Le vocabulaire de base : dico français/sushi
Avant toute chose, et contrairement à ce que l’on pourrait croire, le terme « sushi » ne désigne pas un produit en particulier mais plusieurs plats. La traditionnelle boulette de riz recouverte d’une fine lamelle de poisson s’appelle le nagiri. Le maki est composé de riz roulé et entouré d'une feuille d'algue appelée nori. En son centre, on trouve des ingrédients tels que poisson, caviar, concombre, avocat, omelette, poulet, et même foie gras ! On en prépare également à la feuille de soja, ou enroulé de poisson cru. Le sashimi, quant à lui, est une fine tranche de poisson cru.
Un petit accompagnement ?
Pour accompagner les sushis, on trouve également de la sauce soja, sucrée ou salée, du gingembre frais et du wasabi, une pâte verte très forte. En entrée, on vous proposera souvent une soupe miso, un bouillon clair où flottent légumes, tofu (fromage au lait de soja) et feuilles d’algues.

Les makis à faire chez soi, c’est pratique, économique et surtout, ça en jette ! Voici une petite recette toute simple pour préparer de délicieux makis :
–    préparez votre riz spécial sushi avec du vinaigre de riz ;
–    détrempez une feuille d’algue, faites une ligne épaisse avec votre riz en son centre, puis ajoutez les ingrédients coupés en petites lamelles (concombre, avocat, saumon…) ;
–    roulez la feuille, puis coupez-là en rondelles.

Pour les nagiris, faites une boulette de riz puis aplatissez-la ; placez ensuite une tranche de poisson finement coupée dessus.

Et voilà, vous voilà prêt pour goûter aux plaisirs de la cuisine japonaise. Alors, bon appétit bien sûr ! Ou plutôt « itadakimasu », comme on dit là-bas !

Partager