Thierry
Il y a 6 mois

Coronavirus et voyage en avion : comment se protéger ?

Le coronavirus contraint le secteur du transport aérien à s’adapter.

Si on ne peut que vous recommander de rester chez vous, il est toujours possible de voyager.

Mais naturellement, certaines précautions s’imposent.


Oui, on peut voyager pendant le Covid-19

Formant une grande famille de virus, les coronavirus provoquent des affections allant d’un simple rhume à des pathologies respiratoires sévères. C’est justement dans ce dernier cas que s’inscrit le SARS-Cov 2 ou Covid-19, qui sévit dans presque tous les pays du monde depuis le début de l’année 2020.

Identifié vers fin décembre 2019 en Chine, le virus s’est rapidement répandu sur tous les continents et frappe de plein fouet tous les secteurs d’activité, notamment celui des transports aériens. Ce dernier semble logiquement plus exposé que les autres secteurs (la preuve, l’aéroport d’Orly a fermé pour la première fois de son histoire).

Il n’est néanmoins pas suspendu, car, comme l’ont compris toutes les compagnies, il suffit de garantir la sécurité sanitaire en mettant en application diverses dispositions et mesures recommandées pour limiter la propagation du virus.

Dès lors, pas de panique ! Vous pouvez bel et bien voyager. Toutefois, certaines restrictions sont imposées pour le bien de tous.

Mais il faut prendre connaissance des mesures et précautions sanitaires

Vu la complexité et le caractère évolutif des virus, aucune solution définitive n’est encore trouvée à ce jour au Covid-19. Cependant, tous les pays conjuguent leurs efforts, de commun accord avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS), pour barrer la route à cette pandémie.

En conséquence, quelques règles applicables sans condition ont été émises et s’imposent à tous, les voyageurs y compris :

  • lavage régulier des mains avec du savon ou une solution hydro-alcoolique.
  • éviter les contacts rapprochés.
  • proscrire la consommation de viande crue ou peu cuit
  • suivre constamment les informations et recommandations transmises par les autorités et s’y conforme
  • tousser ou éternuer dans son coude ou utiliser un mouchoir jetable.
  • porter un masque si possible.
  • signaler tout soupçon de symptôme et se faire consulter.
  • en provenance d’une zone à risque, s’auto-isoler pendant 14 jours.
  • éviter la foule.

Quelles solutions restent les mieux adaptées pour voyager ?

Dans ce contexte de mobilisation générale, et dans le but de préserver sa vie et son bien-être, l’idéal est de rester chez soi pendant le confinement. Mais si vous devez impérativement vous déplacer, mieux vaut accorder la priorité aux voyages privés.

En fonction de votre budget, la location de jet privé reste un excellent moyen pour s’éloigner de ce mal viral qui sévit en ce moment et fait des milliers de morts chaque semaine. L’option des voyages privés permet de moins s’exposer, et surtout d’éviter la foule et les contacts rapprochés. De nombreuses compagnies proposent également des voyages avec un effectif restreint.

Pour le transport de marchandises, le problème ne semble pas se poser. À en croire les spécialistes de la question, les coronavirus ne survivent pas longtemps à l’air sec et en milieu extérieur. Dès lors, pour les voyages qui durent plusieurs heures, les marchandises déplacées ne présentent presque pas de risque.

Toutefois, il vaut mieux procéder systématiquement au lavage des mains après avoir touché des bagages ou des marchandises.

Quels sont les éventuels symptômes du nouveau coronavirus Covid-19 ?

Déclarée pandémie par l’OMS le 11 mars 2020, la maladie à coronavirus SARS-Cov 2 touche déjà plus de 150 pays dans le monde, avec une estimation de plus de 200 000 cas recensés à l’heure où nous rédigeons cet article.

Pour le moment, les informations relatives aux symptômes font état d’une manifestation de rhume, de fièvre, de difficultés respiratoires (essoufflement) et de toux sèche. Par ailleurs, il est utile de préciser que les personnes présentant certaines pathologies chroniques peuvent développer des symptômes plus aigus.

Au début, en raison des activités menées par les premiers cas cliniques, c’était l’hypothèse d’une zoonose (maladie transmise par les animaux) qui était privilégiée. Mais à l’état actuel des connaissances sur la pandémie, la thèse de la transmission interhumaine est unanimement confirmée par les spécialistes. Généralement, le délai d’incubation du nouveau coronavirus est de 14 jours.

Actuellement, aucune solution définitive n’a encore été élaborée. Il faut toutefois noter que la communauté scientifique internationale fait de son mieux pour endiguer la propagation du virus Covid-19, aidée par une immuable volonté collective, et avec l’appui des gouvernements, des agents de santé et de volontaires.

 

 

 

Thierry

High-tech ? Lifestyle ? Famille ou Sexualité ? Toutes vos soifs d’informations et de connaissances peuvent être étanchées à la source de ma plume. Par Masculin.com, mon univers s’ouvre à vous !