Les hommes et les fuites urinaires

Un sujet encore tabou…

L'incontinence ne concerne pas seulement les hommes d’un certain âge… C'est aussi un problème masculin qui touche les plus jeunes, et il est temps d'en parler ! Selon une étude récente sur le sujet*, les hommes pensent que c'est un gros handicap dans leur vie sociale, et que cela remet en cause leur virilité…


Goutte à goutte
L'incontinence masculine se traduit de différentes façons.

–    La plus répandue est celle de la fuite en goutte à goutte : sentiment de ne pas bien vider sa vessie et de devoir même « pousser » pour bien uriner. C'est souvent dû à une augmentation de la taille de la prostate.

–    Besoin impérieux : il se manifeste par la nécessité de se lever plusieurs fois par nuit pour uriner. Cette incontinence est liée à un dysfonctionnement de la vessie.

–    Enfin, l'incontinence que les femmes connaissent aussi, celle liée à l'effort. Soulever un meuble, éclater de rire ou éternuer devient alors angoissant : un jet d'urine arrive presque automatiquement. C'est une des conséquences de l'ablation de tout ou partie de la prostate. Ces troubles sont le plus souvent temporaires.

*Etude Tena / Ifop réalisée en avril 2010 sur un échantillon représentatif de la population française de 1003 personnes âgées de 18 ans et plus

Pas d’inquiétude, il existe plusieurs façons de remédier à ces problèmes d'incontinence masculine.
La rééducation périnéale, avec un kinésithérapeute, est la solution la plus simple pour les formes légères.
Si les fuites persistent, votre médecin vous proposera d'autres solutions. Des médicaments peuvent agir quand il s'agit de besoin impérieux, une chirurgie est même envisageable avec la pose d'un sphincter artificiel.
L’important, c’est le confort
Enfin, des protections spécialement adaptées à la morphologie masculine existent et apportent aussi un certain confort pour la vie de tous les jours.
Il y a donc des solutions pour chaque problème ! C'est plus ou moins facile et agréable mais n’hésitez pas à demande de l’aide.

Quoi qu'il en soit, il faut absolument en parler, car les idées reçues sont nombreuses et tenaces…
En effet, 73 % des Français pensent qu'il y a un lien entre la virilité et l'incontinence, et 65 % estiment que les performances sexuelles sont moins bonnes.
Garder une bonne estime de soi
Qu’on se le dise : on peut avoir une sexualité tout à fait épanouie avec des problèmes de « tuyauterie ». En revanche, une mauvaise prise en charge du problème peut entraîner une dégradation de l’estime de soi et un malaise, qui n'est jamais bon pour la vie intime…

Partager