LeDiet : le « nouveau » régime tendance

Y a pas que le Dukan dans la vie !

Vieille de 25 ans, la méthode LeDiet, développée par le professeur Apfelbaum et le docteur Benchetrit dans le cadre de l'hôpital Bichat, fait des adeptes. Cinq millions de personnes, dans huit pays, l'ont ainsi déjà testée. Fort de ce succès, le docteur Benchetrit a lancé début février un site Internet, Ledietmed.fr, permettant à chacun de réaliser un test personnalisé et gratuit sur ses habitudes alimentaires. Objectif : démocratiser cette méthode, jusqu'ici surtout pratiquée dans les hôpitaux. Retour sur cette méthode qui pourrait séduire de nombreux Français dès cet été.


Comment marche LeDiet ?
LeDiet est fondé sur l'analyse des comportements alimentaires de l'individu. Combien de repas par jour prend-il ? Est-il un gourmand et grignote-t-il ? Préfère-t-il les aliments sucrés ou salés ?

En fonction des réponses apportées au questionnaire élaboré par les spécialistes, sur tous les repas de la journée (petit-déjeuner, déjeuner, colation et dîner), la personne recevra un bilan précis sur les habitudes alimentaires qu'il doit changer, celles qu'il doit conserver ou adapter, les nouvelles qu'il doit adopter ou encore celles qu'il doit supprimer.

Les nutritionnistes-coach lui fourniront ensuite un régime adapté à sa personnalité, à ses goûts et à son rythme de vie, le but étant de ne pas créer de frustrations mais de trouver un équilibre alimentaire et nutritionnel.
Des résultats obtenus sur plusieurs semaines
D'après le docteur Benchetrit, sa méthode doit permettre de perdre de 2 à 10 kilos en 1 à 3 semaines, selon les profils. Il s'agit de la « phase rapide ». Une phase dite « totale » doit permettre d'éliminer 5 kilos supplémentaires et de « bien consolider le régime ». La « phase définitive » a été créée pour « atteindre en douceur l'objectif de poids ».

« Après cela, votre organisme aura définitivement intégré l'équilibre alimentaire, et vous ne reprendrez plus jamais de poids », promet le docteur, dans son ouvrage La Méthode Benchetrit (éditions Solar).

Initialement mise au point pour les personnes diabétiques ou présentant de l'hypertension, la méthode LeDiet a réussi à séduire 5 millions de personnes, ne souffrant pas de ces pathologies, dans huit pays. Jusque dans les années 2000, la méthode était surtout prescrite dans les hôpitaux. Puis, dans la première décennie du XXIème siècle, les médecins s'y sont mis à leur tour. Il a fallu attendre 2006 pour que le Dietmed débarque sur la Toile.
Un site pour alerter les patients
D'après le docteur Benchetrit, quelque 22 millions de personnes en France souhaiteraient perdre du poids. Pour les accompagner dans ce combat quotidien, il a développé un nouveau site Internet, Ledietmed.fr. Ce portail lancé en février 2011 offre des services gratuits (bilan nutritionnel, conseils, lettre pour le médecin) au grand public. « Avant, en cours, ou après la perte de poids, Ledietmed alerte le patient au moment où le recours au médecin devient nécessaire ; rompant ainsi avec les dangers des méthodes amaigrissantes, récemment révélés », explique-t-il.
Attention à l’effet « yoyo »
En effet, l'Agence de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a dévoilé, en novembre 2010, que la plupart des régimes alimentaires étaient dangereux pour la santé, notamment pour les os, le cœur ou encore les reins.

Pis encore, les méthodes minceur proposées sur le marché contribueraient au développement de l'effet « yoyo », ce retour de boomerang durant lequel le sujet aurait tendance à reprendre du poids, voire à devenir en surpoids. Si LeDiet a toutes les cartes en mains pour devenir la méthode minceur à la mode, Jean-Michel Cohen, le nutritionniste bien connu, n’hésite pas à le décrire comme une « méthode propre ». Selon lui, ce régime ne peut pas faire de mal au public, mais présente comme principale lacune de ne pas inclure d'aspect communautaire, vrai moteur de motivation, comme il l’a expliqué à nos confrères de l’agence Relaxnews.
Pas un vrai coaching minceur
« Pour moi, LeDiet n'est pas un véritable coaching minceur, incontournable de nos jours pour encourager les personnes désireuses de perdre du poids à persévérer dans l'effort », explique Jean-Michel Cohen, contacté par Relaxnews.

« C'est une méthode "propre", dans le sens où elle ne peut pas causer de mal aux personnes qui l'essaient », ajoute-t-il. « Le seul problème est dans le déclaratif alimentaire. »
En effet, la méthode LeDiet repose sur un logiciel informatique, à partir duquel l'internaute renseigne ses habitudes alimentaires. « Dans ce type de méthode, il est très difficile d'être extrêmement précis », remarque-t-il. « Et pour que la méthode soit totalement efficace, il faudrait l'être », concède le nutritionniste.
LeDiet, une méthode déjà dépassée ?
Jean-Michel Cohen regrette aussi le manque d'accompagnement. « Pour aider à perdre du poids, rien ne vaut l'aide d'une personne. LeDiet, qui a été développé il y a déjà 30 ans, a pris du retard. Il doit développer les communautés Internet, pour que les gens se retrouvent et communiquent. Cela motive et encourage », affirme-t-il.

Interrogé sur le manque d'activité sportive de cette méthode minceur, Jean-Michel Cohen s'étonne. « L'activité sportive est importante. Non pas parce qu'elle fait perdre du poids, mais surtout parce qu'elle aide à ne pas en reprendre », explique le spécialiste.
Et de conclure : « Je ne déconseille pas LeDiet. D'ailleurs, plus il y aura de méthodes minceur, plus les gens trouveront celle qui leur correspond le mieux. Il faut surtout être vigilant sur ce qui est mis sur le marché et potentiellement dangereux pour le public. »

Pour en savoir plus :
Consultez le site dédié à la méthode LeDiet

Partager