Le jour où j’ai compris comment éviter de me disputer avec ma femme

C’était il y a 5 ans, un de ces jours de juillet qui donne envie de passer toute la journée dehors à fumer des cigares, la COVID n’existait pas et je me mariais avec ma Mathilde, dans la campagne du Val-de-Marne.

La vie était belle au château de Santeny et entre deux verres de whisky, Marc et Abdel s’acharnent sur mon sort et les changements qu’allait apporter ce mariage dans ma vie : fini les sorties en semaine, fini les week-ends entre potes et bienvenue à la vie de papa, aux tâches quotidiennes et à la monotonie du mec marié… bref, les cloches avaient sonné d’après leurs dires !

Bon, ils ont peut-être légèrement forcé le trait, mais il y avait aussi un peu de vrai dans cette histoire. Même si on continuait à nous voir pour nos fameuses parties de Poker ou pour aller boire une bière d’afterwork au Brewberry, on était loin de l’effervescence de nos 20 ans.

Pas que cela m’embêtait, après tout j’aime passer du temps avec ma femme et j’avais vu juste, elle s’améliore chaque jour un peu plus. Mais avec le temps qui passe, la dynamique des beaux jours commence à changer légèrement… j’aurais dû écouter ma mère.

Parce que oui, elle avait raison du haut de sa sagesse de maman, en me disant le jour de mon mariage : « si tu veux réussir, surprends la ; fais le travail quand c’est nécessaire et sois là pour elle, même quand c’est chiant« . Une vraie philosophe, ma mère.

Alors quand on a commencé à enchainer dispute après dispute, j’ai repensé à ces belles paroles maternelles et j’ai compris.

Le problème… c’était moi !

C’est que je faisais partie de ces hommes qui aiment bien se détendre un peu en rentrant du boulot. Je ne suis pas un très bon cuisinier, je n’aime pas faire la vaisselle et l’aspirateur c’est vraiment pénible… Il faut passer entre tous les petits recoins et que je le fasse ou non, je me fais engueuler de toute façon.

Alors je laissais traîner, j’encaissais les remontrances et j’avais encore moins envie de faire des efforts et passer plus de temps à me faire un petit Netflix pour me détendre les nerfs.

C’est à cette période que j’ai eu l’éclair de génie : pourquoi passer du temps à se battre avec les tâches ménagères alors que quelqu’un d’autre peut le faire à notre place ?

Après tout, mon salaire me le permet et, de nos jours, l’Etat vous rembourse la moitié en crédit d’impôt, donc pourquoi s’en priver ?

Étalé dans mon canapé, je prends mon téléphone et je tape “femme de ménage à domicile” et je tombe sur la page du site Yoojo.

Les profils proposés ont l’air pas mal, le site honnête, je fais donc une demande pour 36€ et je choisis parmi les réponses celle qui a le plus de commentaires positifs sur sa fiche… juste pour être sûr.

Le lendemain soir, Danielle passe à la maison à 18h et c’est la surprise pour ma femme ! On boit un petit café pour expliquer en détail ce qu’il faut faire (madame ne rigole pas avec la qualité du ménage). Je prends le lead et lui montre où se trouvent tous les produits comme si je savais ce que je faisais.

Danielle s’attèle à la tâche et réalise le grand ménage pendant que Mathilde et moi en profitons pour casser la croûte sur le balcon. J’avais commandé des sushis… On peut dire que ce soir-là, j’ai marqué des points !

Finalement, Danielle n’était pas disponible pour du long terme, mais l’expérience était concluante et j’ai décidé d’engager une autre aide ménagère pour 2h par semaine. Chaque fois que Mathilde me demande de réparer ceci ou de faire cela, je prends mon Smartphone et boom… tout est fait très vite, par quelqu’un qui s’y connait et qui n’est pas moi, que demander de plus ?

La feignasse qui est en moi est ravie, Mathilde est toujours de bonne humeur et on en a enfin fini avec les disputes sans queue ni tête.

Alors, la morale de cette histoire est double. La première est de toujours écouter sa mère, elle est pleine de bon sens. La deuxième est d’être créatif dans l’adversité car il y a toujours une solution qui arrange les deux parties.

Bref, prenez quelqu’un pour faire les tâches quotidiennes à votre place et vous résoudrez déjà pas mal de petites prises de tête de la vie à deux.