MGTOW : Quand les hommes décident de dire non aux femmes et de tracer leur propre voie

©Urbanscape / iStock

Connaissez-vous le phénomène social MGTOW (Men Going Their Own Way) – en français, les hommes qui prennent leur propre voie – qui prend de l’ampleur ces dernières années, notamment en réaction au féminisme ? Il suscite à la fois intérêt et controverse, provoquant des discussions houleuses sur les rôles de genre et les attentes sociétales. Dans cet article, nous allons mettre en lumière les revendications de ces hommes qui défendent les intérêts masculins.

MGTOW : qui, quoi, où, comment ?

Pour commencer, MGTOW se prononce « migto » et ça signifie Men Going Their Own Way, les hommes qui prennent leur propre voie. Apparus aux États-Unis dans les années 2000, les MGTOW se définissent comme un phénomène social plutôt qu’un mouvement ou une philosophie, encore moins comme une idéologie. Il est souvent associé à la « manosphère », un ensemble de sites Web, de blogs et de forums en ligne axés sur les questions de masculinité et de droits des hommes.

Des mots, encore des mots, toujours des mots. Mais ce n'est pas l'essentiel pour séduire une fille ou pour toute autre situation de communication. Le langage du corps est ainsi primordial dans la com...Lire la suite

MGTOW désigne une partie des hommes qui souhaitent prendre leur indépendance pour s’émanciper de l’influence féministe. La sécession masculine au XXIème est donc devenue réalité, et est bien entamée. Au fil des ans, MGTOW a gagné en popularité et s’est répandu à travers le monde, avec des adeptes dans de nombreux pays, dont la France.

Comprendre le Mouvement MGTOW

MGTOW est donc un mode de vie qui encourage les hommes à vivre leur vie en dehors des attentes sociétales traditionnelles, en particulier en ce qui concerne les relations avec les femmes. Les adeptes de ce mouvement choisissent de se concentrer sur leur propre bien-être et leur indépendance plutôt que de chercher à se marier ou à avoir des enfants, cherchant à se libérer de la dictature féministe.

Le phénomène MGTOW n’est pas un groupe organisé avec une hiérarchie ou une structure formelle. Les opinions et les croyances au sein du mouvement peuvent varier considérablement. Au minimum, l’homme va renoncer au mariage et à la paternité, tandis qu’au niveau maximum, l’homme refusera toute relation avec les femmes, limitant considérablement le contact féminin. MGTOW est contextuel, tout dépendra du vécu et de la situation personnelle de chaque individu. Certains pourront faire le choix d’avoir des relations avec des femmes, sans engagement, à court terme ou encore sans lendemain, et surtout en restant sur ses gardes.

MGTOW se veut réactionnaire au féminisme, tout en étant une résistance passive. On parle alors d’ « auto-préservation masculine ». Cependant, ce phénomène est souvent mal compris par le grand public et est parfois dépeint de manière négative dans les médias.

En clair, les MGTOW sont partis du constat que depuis quelques années, la société est en guerre contre les hommes. Cette société impose la vie de couple, mais l’homme se retrouve prisonnier dans la vie de couple avec une femme. Une seule solution s’offre à lui : refuser toute relation longue avec la femme.

Critiques et Controverses

Les MGTOW sont souvent critiqués pour leur attitude envers les femmes et le féminisme. Certains les considèrent comme misogynes et anti-féministes. Cependant, les adeptes de ce courant réfutent ces accusations, affirmant qu’ils ne sont pas contre les femmes en tant que telles, mais plutôt contre ce qu’ils perçoivent comme une société biaisée en faveur des femmes.

Selon eux, la société actuelle serait dominée par le féminisme et les femmes. La femme serait systématiquement représentée comme une victime de la violence de l’homme et aurait alors tous les droits. Prenons l’exemple de l’infidélité : l’infidélité féminine serait toujours dédouanée et moins condamnée que l’infidélité masculine.

La question du divorce sans faute

Les MGTOW sont très critiques du divorce sans faute. Dans les grandes lignes, le divorce sans faute permet à un conjoint de demander le divorce sans avoir à prouver qu’il y a eu faute de la part de l’autre. Le mariage est alors dissout si l’un des deux partenaires le décide. Selon les MGTOW, ce divorce sans faute est l’un des vecteurs de la domination des femmes sur les hommes.

La question de la scolarité

Autre point avancé par les MGTOW, le système scolaire serait fait pour les filles. Dans les faits, les petites filles réussissent mieux que les petits garçons à l’école. Pour ce qui est des études supérieures, la gent féminine est certes largement représentée dans les filières dites « féminines » (les langues, le social, la psychologie par exemple), mais elles ont droit à des programmes pour favoriser leur accès aux filières dites « masculines » (les mathématiques, les sciences, l’informatique, la technologie, etc.) afin d’encourager la parité. En revanche, personne ne s’offusque du peu d’hommes dans les filières sociales et économiques.

La question du choix d’être seul

Vous l’aurez compris, pour les MGTOW être en couple longue durée comporte trop d’enjeux et n’en vaut pas la chandelle. Nuance : Les MGTOW se distinguent des incels car un incel est un célibataire involontaire, il n’a pas fait le choix d’être seul, il subit le célibat. Tandis que le MGTOW choisit le célibat et le voit comme une stratégie. Il se présente alors comme volcel, célibataire volontaire.

©Eric Ward / Unsplash

Les MGTOW sont donc critiqués car ils encouragent l’isolement social et le rejet des relations amoureuses. Cependant, les membres du MGTOW affirment qu’ils ne rejettent pas nécessairement toutes les relations avec les femmes, mais choisissent plutôt de se concentrer sur leur indépendance, pour éviter de se rendre vulnérable, gagner en tranquillité et garder leur liberté.

En France, le courant MGTOW reste relativement marginal mais il gagne en visibilité. Les discussions autour du mouvement sont souvent animées, reflétant les débats plus larges sur les questions de genre et de droits des hommes dans la société française. Comparativement à d’autres pays, la présence du mouvement en France est encore limitée, mais elle est en croissance.

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

MGTOW est un phénomène complexe et controversé. Il reflète une certaine frustration et un sentiment d’injustice ressentis par certains hommes dans la société actuelle. Quelle que soit votre opinion sur ce mouvement, il est indéniable qu’il a suscité un débat important sur les rôles de genre et les attentes sociétales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *