Guide du divorce pour les hommes : les erreurs à éviter pour ne pas tout perdre

©Romain Dancre - Unsplash

Chaque année, environ 130 000 divorces ont lieu en France. On connait tous quelqu’un dans notre entourage qui est passé par là, mais lorsque cela nous tombe dessus, tout nous parait flou et compliqué… Trouver toutes les informations nécessaires sur le divorce peut être un défi, surtout lorsque l’on est un homme et que l’on doit faire face à des questions spécifiques. C’est pourquoi nous avons créé ce guide pratique pour vous aider à traverser cette épreuve de manière sereine et efficace.

Comprendre le processus de divorce

Pour vivre au mieux et savoir évoluer dans le processus de divorce, il est essentiel de connaître les bases. En France, le divorce peut être prononcé selon quatre procédures différentes :

Des mots, encore des mots, toujours des mots. Mais ce n'est pas l'essentiel pour séduire une fille ou pour toute autre situation de communication. Le langage du corps est ainsi primordial dans la com...Lire la suite

  • le divorce par consentement mutuel (amiable) qui se fait sans juge ;
  • le divorce accepté (pour acceptation du principe de la rupture du mariage) devant un juge ;
  • le divorce pour faute devant un juge ;
  • et le divorce pour altération définitive du lien conjugal devant un juge.

Chacune de ces procédures présente des avantages et des inconvénients qu’il convient d’étudier attentivement pour choisir celle qui correspond le mieux à votre situation. N’hésitez pas à consulter un avocat spécialisé en droit de la famille pour vous éclairer dans vos choix.

Déterminer vos droits et obligations

©iStock

Une fois le divorce prononcé, vous n’êtes plus tenu à la solidarité des dettes du ménage, de même que vous ne devez plus aider vos beaux-parents dans le besoin. D’autres obligations financières peuvent persister telles que la prestation compensatoire ou la pension alimentaire.

La prestation compensatoire et la pension alimentaire

Le divorce peut donner lieu au versement d’une prestation compensatoire de la part de l’un des époux à l’autre. Cette somme a pour objectif de compenser la disparité de niveau de vie créée par le divorce. Elle est fixée en tenant compte des besoins et des ressources de chacun. Vous pouvez vous entendre sur son versement dans le cadre d’un divorce par consentement mutuel ou lors d’un divorce judiciaire, le montant et ses modalités peuvent être décidés par le juge.

Il est essentiel de ne pas confondre la prestation compensatoire avec la pension alimentaire, qui peut également être versée dans certains cas pour subvenir aux besoins d’un enfant ou d’un ex-conjoint dans l’incapacité d’assurer seul sa subsistance. Les modalités de calcul et de versement de ces deux sommes obéissent à des règles distinctes.

Droit de visite et d’hébergement des enfants

Lorsqu’il y a des enfants en commun, un jugement de divorce doit prévoir les modalités d’exercice de l’autorité parentale, notamment le droit de visite et d’hébergement du parent qui n’a pas la garde principale. Une chose que vous devez garder en tête : priorisez le bien-être de vos enfants. Il convient d’établir un calendrier précis, tout en veillant à tenir compte des contraintes professionnelles et personnelles de chaque parent. Parfois, un droit de visite élargi ou une garde alternée peuvent être envisagés.

©PeopleImages – iStock

Gérer les conséquences patrimoniales du divorce

La répartition des biens communs

Selon le régime matrimonial sous lequel vous vous êtes mariés, la répartition des biens communs (appartements, véhicules, meubles…) s’effectuera différemment. Il est important de connaître précisément votre régime matrimonial afin de déterminer vos droits sur le partage du patrimoine. En outre, certains biens peuvent être considérés comme des biens propres auxquels l’autre époux n’aura pas droit.

Les dettes et les crédits

Au moment du divorce, il faut également régler la question des dettes contractées pendant le mariage. Selon votre situation, vous pourrez être amené à supporter une partie de ces dettes, voire l’intégralité si elles proviennent d’un bien propre ou si vous en êtes le principal responsable. L’ensemble des crédits en cours devront aussi être répartis entre les ex-époux en fonction de leur solvabilité respective.

Se préparer psychologiquement au divorce

Le divorce représente souvent un bouleversement dans la vie d’un homme, tant sur le plan familial que financier et social. Il est donc important de prendre le temps de s’y préparer mentalement, que ce soit en se faisant aider par un professionnel (psychologue, coach…), en échangeant avec d’autres personnes traversant une situation similaire ou en cherchant du soutien auprès de ses amis et sa famille.

©Kelly Sikkema – Unsplash

Trouver un avocat compétent

Il est impossible de divorcer sans un avocat. Chaque époux doit avoir son propre avocat pour une procédure de divorce, qu’il s’agisse d’un divorce judiciaire ou par consentement mutuel. Le choix de votre avocat est primordial pour mener à bien votre procédure de divorce. En effet, celui-ci doit non seulement posséder une solide expérience en matière de droit de la famille, mais également faire preuve de qualités humaines telles que l’empathie, la patience et la pédagogie. N’hésitez pas à rencontrer plusieurs professionnels et à leur poser des questions pour vous assurer qu’ils répondent à vos attentes.

Conseils pratiques pour gérer au mieux son divorce

Voici quelques recommandations pour traverser cette période en limitant les risques de conflits et en préparant au mieux l’avenir :

  1. Gardez une communication ouverte et respectueuse avec votre ex-conjoint, même si cela peut s’avérer difficile. Si vous avez des enfants ensemble, il est important de ne pas se disputer devant eux, et encore moins de dire du mal de l’autre devant eux.
  2. Documentez-vous sur vos droits et obligations pour éviter les mauvaises surprises.
  3. Ayez conscience de l’impact financier que peut avoir un divorce : préparez un budget prévisionnel pour faire face aux conséquences financières du divorce et anticipez les éventuels changements de situation (déménagement, modification des charges…).
  4. Soyez flexible et adaptez-vous aux imprévus qui peuvent survenir pendant la procédure.
  5. Entourez-vous d’amis et de proches pour vous soutenir moralement.
  • Réussir son divorce
  • Réussir son Divorce: Le Guide Pratique Étape par Étape
  • Réussir son divorce: Prendre les bonnes décisions et préparer sa nouvelle vie

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

En suivant ces conseils et en restant bien informé, vous serez en mesure de traverser cette épreuve avec plus de sérénité. Le divorce est une étape difficile pour les hommes, mais il est possible de l’affronter avec succès en se donnant les moyens de comprendre ses enjeux et de protéger ses intérêts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *