L’art de la fellation : secrets dévoilés pour une pipe inoubliable

Simple mise en bouche ou acte sexuel complet à elle seule, la fellation est appréciée de tous les hommes, ou presque.

La fellation est souvent considérée comme une excitation majeure pour de nombreux hommes en raison de la stimulation directe qu’elle procure au pénis. Elle peut également être une expression d’amour et d’appréciation dans une relation, ou simplement une activité mutuellement agréable entre deux adultes consentants.

Le désir s'émousse ? Envie d'enrichir votre sexualité ou de faire plaisir à votre partenaire ? Messieurs, apprenez le massage érotique. On oublie trop souvent que le corps entier est érogène ! En gui...Lire la suite

Si de nombreuses femmes aiment pratiquer la fellation sur leur partenaire, l’attrait qu’elle exerce sur les hommes est moindre …

Mais pourquoi ? Et qu’en est-il des femmes à ce sujet ?

Pourquoi cette pratique sexuelle rend les hommes dingues ?

Si l’on demande à des hommes la pratique sexuelle qu’ils préfèrent, il y a fort à parier qu’un très grand nombre (une majorité ?) répondront la fellation. Souvent même au détriment de la pénétration.

Qu’elle soit accomplie en guise de préliminaire ou simplement proposée comme une gâterie coquine, la « p’tite pipe » doit aussi et surtout se concevoir comme un moment de plaisir partagé à deux… ce que de trop nombreux hommes ont tendance à oublier.

Partager ce moment de plaisir, c’est comme s’offrir un sous-vêtement sexy ou un jouet sexuel dans une boutique coquine. D’ailleurs, la fellation et les objets du désir ne sont pas incompatibles, loin de là, et ils contribuent l’un comme l’autre à éveiller les sens de monsieur et à le mener vers cet instant magique où il va basculer vers l’orgasme. Comme le dit senkys, on peut donner du plaisir sans casser sa tirelire !

Comprendre pourquoi cette pratique rend les hommes fous se résume en peu de choses :

  1. Tout d’abord, le plaisir est intense. La fellation est un acte sans équivalent dans la pratique sexuelle pour mener l’homme au plaisir et augmenter son érection à condition que le/la partenaire sache y faire et s’y prenne bien.
  2. Deuxièmement, l’homme se laisse aller à un sentiment d’abandon. Il confie son sexe à la bouche de son/sa partenaire en faisant fi du danger potentiel qu’une telle action peut engendrer. Inconsciemment, la peur accompagne le plaisir pour mieux le décupler tout en renforçant la confiance en l’autre.
  3. Troisièmement, la fellation est pour les hommes un moyen de se sentir valorisé. Si une femme ou un homme accepte de pratiquer une fellation (sans que celle-ci soit imposée), cela peut être considéré comme une réelle preuve d’amour.

Alors, pour savoir comment la fellation peut être autant appréciée par celui qui la reçoit que par celle (ou celui) qui l’effectue, il convient d’en décrypter le fonctionnement complet.

Fellation vs pénétration : une question de langue

La principale différence entre la pénétration et la fellation réside dans… un muscle ! Et même plusieurs.

La langue, formée de plus de 17 muscles, joue en effet un rôle capital dans la fellation. C’est elle qui peut stimuler toutes les zones érogènes du pénis : le gland, le frein, la couronne, les testicules, les points à la base de la verge…

Ces zones, en connexion directe avec l’hypothalamus qui contrôle le plaisir, sont surexcitées pendant la fellation. Résultat : les artères se dilatent, le débit sanguin devient plus important et la pression supérieure, le volume du pénis augmente alors et l’orgasme est encore plus puissant. Voici donc pourquoi les hommes perdent généralement vite le contrôle dans ces moments-là.

Quelques conseils pour une fellation réussie

Avant même de parler de « technique », messieurs, il est essentiel de rappeler qu’une hygiène irréprochable est requise. C’est la condition sine qua non pour que madame (ou monsieur) ait envie de ce câlin bucco-génital.

L’utilisation d’un préservatif, même si beaucoup la jugent désagréable, est aussi indispensable dans le cadre d’une relation non suivie. Car contrairement aux idées reçues, une pipe peut aussi être la cause d’une IST.

Puisque l’on a parlé du rôle de la langue, il peut être aussi utile d’expliquer qu’une fellation ne se résume pas à sucer un pénis ni à faire des mouvements de va-et-vient le long de la verge.

Embrasser, lécher, faire tourner la langue sont autant d’éléments qui permettront de faire monter la pression.

Les mains aussi jouent un rôle important, certains hommes aimant être caressés au niveau des cuisses, des testicules ou des fesses pendant l’acte.

Une fellation peut aussi être accompagnée d’une stimulation prostatique mais, là encore, il faut que les deux « participants » soient d’accord !

A l’inverse, les dents doivent rester sagement à leur place. Pas question de mordiller une quelconque partie (sauf si monsieur le demande, après tout).

De votre côté, messieurs, il est inutile de vous prendre pour un acteur porno. Exprimer votre plaisir, OK, mais toujours dans le respect de votre partenaire.

Et on évite aussi de prendre la tête de sa ou son partenaire pour imprimer le rythme. Laissez-vous faire, ça va bien se passer !

Avaler ou pas, that is the question

Oui, l’éjaculation faciale a la cote dans les vidéos X. Mais dans votre vie privée, cela risque de ne pas être le cas.

Alors, avant « d’envoyer la sauce », ayez le bon goût de prévenir votre partenaire, qui pourra alors décider s’il ou elle souhaite prolonger la fellation jusqu’au bout. Faut-il vraiment vous préciser que tout le monde n’est pas obligé d’aimer le goût du sperme ?

La fellation, pas une obligation

Pour aller un peu plus loin, on dit en psychologie que la bouche est un endroit noble, le siège du sourire, de la parole, de la gourmandise. Et si cet endroit fait l’honneur de vous accueillir, c’est que votre partenaire vous accorde une totale confiance.

Il est toujours important de répéter que la fellation n’est pas une pratique sexuelle obligatoire, messieurs. Vous n’êtes pas en droit « d’exiger » une fellation. Même si cela vous procure beaucoup de plaisir. En d’autres termes, si votre chère et tendre n’est pas emballée à l’idée, ne la forcez surtout pas.

Et ne confondez pas tout : ce n’est pas parce que l’idée ne l’enchante pas qu’elle (ou il) ne vous aime pas. Le principal moteur de l’amour, c’est l’envie ; si elle n’est pas là, on passe à autre chose.

Après tout, il y a 1001 façons de prendre son pied, non ?

Puisqu’on ne peut pas tout accepter, même par amour, concentrez-vous sur son plaisir à elle par exemple, ou multipliez les jeux sexuels, les caresses, les câlins, ou encore les positions sexuelles originales

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

Vous-même pouvez aussi montrer de quoi vous être capable et la faire grimper aux rideaux avec un cunnilingus par exemple. Et peut-être qu’un jour, votre chérie se trouvera une envie soudaine et vous montrera ses talents cachés.

5 commentaires

  1. Bonjour, après une carrière de plus de 40 ans de DR./Prof. urologue-andrologue, sexologue/psycho scientifique, chirurgien pour les problèmes masculin, etc…. j’ai trouver votre reportage sur mon bureau, apporté par un de mes collaborateurs. Après le sujet, qui semble avoir un succès dans les papelars masculin, j’aurais quand même quelques avis , si vous le permettez. Je ne sais pas qui à écrit cela , mais cela me semble féminin.. Si votre article est là pour critiquer l’homme, et le prendre pour un imbécile, c’est une trés mauvaise in idée.
    Dans ma longue carrière nous avons été les premiers à organiser des workshop, concernant « la fellatio » ce qui à biensûr fait grand bruit. Le résultat était qu’on a du freiner de quatre fers, puisque ces mesdames (pas de messieurs pour une fois) était très (ou trop) enthousiastes. Par contre ce qu’on à constaté, c’est une totale inconnaissance de l’appareil génital masculin… Les propos qu’on à entendus sur le façon- le comment – le pendant – la fin etc…. était totalement ahurissant…. (attention aux dégâts ) Ce qu’on à constaté n’est pas une technicité nulle et inexistente, mais une totale ignorance, à un tel point qu’on c’est demandé ce que les hommes en question doivent sentir…..!!!
    A en croire certaines, j’ai l’impression qu’une partie de leçons biologiques serait le bienvenues.
    Même aujourd’hui dans nos scéeances de conseils, ou en cabinet, les idées, er manières de faire sont pour le moins douteux, sinon franchement nul. Si vous croyez que votre récit est le miroir de ce qu’il se passe réellement, eh bien vous êtes à côté de la plaque. En plus je ne vois pas ce qu’une publication masculine se mêle de faire la leçon aux hommes… en général c’est l’homme qui reçoit …. ou je me trompe ??? Soyons cru !!! Le nombre de femmes qui n’ont jamais eu de pénis dans la bouche est majoritaire, et quand c’est le moment elles ne savent absolument pas
    quoi faire. De la beaucoup de refus et frustration des filles après avoir été complètement déçus. En plus dans ce cas il n’y a aucun plaisir pour la fille , ni pour le conjoint….. Alors il y en a qui appellent la copine au secours, ce que pour la plupart des cas est encore pire. Alors certaines publications conseillent à ceux qui donnent de tenir la conversation , et de demander si c’est bien, ce qu’il faut faire etc……. aie….. un complèt désastre…. Dans la pl^part des cas la fille ne gère plus rien, et tombe dans la frustration….. avec un penis dans la main, ne sachant pas quoi faire exactement.. Et si l’homme n’est pas du tout du genre à donner les bons conseils…….. la chose est raté pour longtemps. Et encore je ne vous raconte qu’une petite partie des histoires. Et ne croyez pas que cela se passe u iquement chez les très jeunes….pas mal de femmes dans la trentaine reviennent au cabinet , totalement frustrée parce qu’elles sentent l’envie du chérie, mais elles sont pas du tout en phase, soit parce qu’elles n’aiment pas, soit elles ne savent pas, ou ne veulent pas savoir. Et pour ce qui est le finish ….. c’est la totale… Dans la plûpart des cas cela se passe mal.. puisque l’homme il dit qu’il va venir, mais cela à 0,002 secondes de l’envoi. Alors vous voyez le désastre…!!DONC, la fellation n’est pas aussi aimée que vous croyez, la réalité est toute autre.
    Voilà, j’espère vous avoir renseignez sur le vrai sujet… pas sur la chose sensationnel…!!

    1. Cessez de potasser la sexualité. Achetez plutôt un livre d’orthographe.j ai 62 ans(femme),fais très buen l amour avec un homme de 65.fellations comprises mais ça nous arrive de bouquiner…..

    2. Il aurait été plus intéressant de donner ici des conseils aux femmes qui en attendent plutôt qu’un lot de bla bla et de critiques. En outre après nombre d’années d’études et 40 ans de carrière
      vous devriez être en mesure d’écrire un commentaire sans multiplier les fautes d’orthographe et d’accord et qui ne m’inciterait à aller vous consulter.

Voir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *