La Rédac' Masculin
Il y a 1 semaine

No Fap Challenge : faut-il arrêter de se masturber ?

Le No Fap Challenge est une pratique en vogue depuis quelques années. Elle consiste simplement à arrêter de se masturber. Pourquoi ? Parce que stopper cette activité pourrait procurer de multiples bienfaits.

Mais lesquels sont-ils ? Faut-il réellement mettre fin au plaisir solitaire pour sa santé ? Voilà un débat qui agite un bon nombre de sexologues à travers la planète. Fap ou No Fap Challenge ? That is the question…

Les origines du No Fap Challenge

La masturbation a, pendant très longtemps, été combattu par les religions comme un acte anormal. Avec le temps, la masturbation masculine s’est démocratisée mais est toujours stigmatisée par les religions monothéistes.

Stop Fap, un site au cœur des débats

A l’origine de ce mouvement, un site internet nommé Stop Fap qui recense plus de 7 000 inscrits. Sur ce site, les participants au No Fap Challenge peuvent (doivent ?) écrire chaque jour leur ressenti sur leur arrêt de la masturbation.

Malheureusement, il est impossible de savoir qui sont les participants de ce défi car la quasi-totalité agit sous pseudo et n’indique pas leur âge. Selon le créateur du site, qui se présente sous le nom de Tony, la plus grande part des utilisateurs ont moins de 30 ans.

Une solution pour contrôler ses pulsions et son addiction à la pornographie ?

Bien que ce site soit majoritairement utilisé par des personnes religieuses, le fondateur de Stop Fap se garde de toutes connotations religieuses sur le site internet.

En revanche, celui-ci a surtout été créé dans le but de lutter contre l’addiction à la pornographie. Par ailleurs, selon Philippe Arlin, psychologue spécialisé en sexologie, la dépendance à la masturbation vient du support et non de l’acte en lui-même.

Selon les nombreux témoignages effectués par plusieurs membres, il est souvent possible de voir que stopper la masturbation permet de retrouver une réelle vigueur sexuelle avec son/sa partenaire. En effet, selon Philippe Arlin, ce n’est pas le fait d’arrêter de se masturber qui fait retrouver de la vigueur sexuelle mais bien l’arrêt de la pornographie.

Notons aussi que de nombreux utilisateurs de la plate-forme affirment essayer parfois de se masturber sans atteindre l’éjaculation. C’est une pratique qui pourrait s’apparenter a du tantrisme ou de la “kundalini” par exemple : grâce aux pouvoirs de la kundalini ou du tantrisme, certaines personnes estiment pouvoir récupérer un contrôle total de leur énergie sexuelle en stoppant la masturbation.

Pourquoi les hommes devraient-ils arrêter de se masturber ?

Le site Stop Fap essaie de convaincre les curieux en mettant en avant de nombreux avantages comme un regain d’énergie après la deuxième semaine, une confiance en soi retrouvée ou encore une voix plus grave. Sur YouTube, de nombreux vidéastes ont aussi pris la parole et ont tenté l’expérience.

Selon Evelyne Schreier, docteure en psycho-sexologie, les effets bénéfiques dus à l’arrêt de la masturbation sont ceux garantis par un objectif atteint. En revanche, pour une sexologue citée par Slate, l’arrêt de la masturbation peut avoir des bienfaits si celle-ci est addictive.

Par ailleurs, la médecine traditionnelle chinoise dit qu’une éjaculation trop fréquente entraîne une perte d’énergie.

Une initiative regardée de façon bienveillante par les professionnels…

Pour les sexologues, pas de doute sur les bienfaits d’un arrêt de la masturbation dans le cadre d’une réelle addiction. Ceux-ci mettent même en garde les hommes qui pourrait avoir une tendance addictive à la masturbation : l’intensité de la pratique masturbatoire peut provoquer des dysfonctionnements comme une éjaculation précoce ou encore des troubles de l’érection.

…mais pas de quoi diaboliser la masturbation

Cependant, les professionnels de la psycho-sexologie alertent les personnes sans relations sexuelles qui veulent arrêter la masturbation. Selon Philippe Arlin, le discours moralisateur dans l’injonction “ne pas se masturber” peut être un problème pour beaucoup.

En bref, la culpabilisation de la masturbation peut parfois avoir des conséquences bien pires que la masturbation en elle-même. Il rajoute pour conclure, que comme le vin et beaucoup de choses dans la vie, la masturbation en soi n’est pas dangereuse, il faut juste la consommer avec modération !