[TEST & AVIS] MeisterSinger Lunascope : on a décroché la Lune

C'est à Baselworld que MeisterSinger a dévoilé sa montre automatique à phase de lune, la Lunascope. Un garde-temps aussi beau que précis.

Il y a quelque temps, je vous avais proposé un test de la montre Classic Manufacture Worldtimer de Frédérique Constant. Une très belle pièce qui avait la particularité de pouvoir afficher simultanément l’heure de 24 villes du monde.

Aujourd’hui, je change de complication horlogère : après la fonction GMT, c’est la phase de lune qui est au coeur de la nouvelle montre de MeisterSinger, la Lunascope. Il s’agit tout simplement de la première montre à phase de lune astronomique de la marque allemande.

Lors de son lancement en 2020, la collection Streamliner a immédiatement tapé dans l'oeil des passionnés. En raison de son style et de son élégance, bien sûr, mais aussi grâce à la couleur de son cad...Lire la suite

MeisterSinger, le spécialiste de la mono-aiguille, mais pas que !

Ce n’est pas la première fois que nous parlons de MeisterSinger sur Masculin. La première fois, c’était en 2014, avec la Salthora. Mais pour chaque modèle évoqué, une caractéristique commune : une seule aiguille.

Car oui, la marque allemande fondée en 2001 est spécialiste des montres mono-aiguilles. C’est encore le cas de cette Lunascope. Mais au-delà de cette petite coquetterie qui permet de voir défiler le temps plus lentement (un peu comme les montres avec cadran 24h), ce nouveau modèle est aussi la première phase de lune dite « astronomique » de MeisterSinger. De quoi démontrer que la maison horlogère a plus d’un tour dans son sac !

Gros plan sur la montre Lunascope

MeisterSinger avait choisi le Baselworld 2018, au printemps dernier, pour dévoiler cette nouvelle Lunascope. Désormais disponible à la vente pour quelque 3300 euros, elle semble susciter un réel engouement auprès des amateurs de belles montres.

Et cela se comprend. Dès la première prise en main, impossible de ne pas être attiré par l’immense lune affichée sur le cadran. Vous l’aurez compris, cette montre retrace la course de l’astre lunaire autour de la Terre « en temps réel ». Et grâce à son mouvement particulièrement précis, MeisterSinger affirme qu’un réajustement n’est nécessaire que tous les 122 ans. Un détail ? Non, une démonstration de force car là où la plupart des montres à phase de lune font tourner la Lune en 29,5 jours, cette Lunascope colle au plus près des 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2,9 secondes du cycle lunaire réel.

Pour le reste, la sobriété du boîtier en acier de 40,5mm, l’élégant contraste entre le cadran bleu nuit et le bracelet marron cognac ou encore la parfaite lisibilité de l’heure (il faut toutefois s’habituer à la lecture avec une seule aiguille) sont autant d’atouts qui plaident en faveur de cette Lunascope.

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

Pour une première, cette montre à phase de lune de MeisterSinger est une réussite. Et à l’image de la Salthora et de ses multiples variantes, on peut déjà imaginer que de nouvelles déclinaisons verront le jour dans les années à venir. Chouette !

Montre MeisterSinger Lunascope - phase de lune
Montre MeisterSinger Lunascope - cadran bleu nuit
Montre MeisterSinger Lunascope - fond transparent
Montre MeisterSinger Lunascope - boîtier en acier et couronne
Montre MeisterSinger Lunascope - bracelet en cuir cognac