En 2024, Seiko veut encore casser les codes avec sa mythique Astron

Depuis la création de son atelier au coeur de Tokyo, en 1881, Kintarō Hattori a toujours eu une seule devise : « Toujours une longueur d’avance sur les autres ». C’est ainsi que son entreprise est devenue une pionnière de l’horlogerie japonaise dès la fin du 19e siècle.

Sur le Vieux Continent, c’est surtout à la toute fin des années 1960 que le nom de Seiko s’est fait connaître, avec le lancement de l’Astron, la première montre à quartz qui a révolutionné le secteur horloger. Aujourd’hui encore, cette référence figure en bonne place dans les collections Seiko et celle-ci a même droit à un traitement de faveur particulier en cette année 2024…

On a trop tendance à l'oublier, mais à côté de ses foulards et parfums, Hermès est aussi une maison qui propose de très belles montres : l'Heure H et son iconique boîtier carré, l'Arceau taillée pour...Lire la suite

Depuis 1969, l’Astron ne cesse de faire bouger les lignes

Les vrais passionnés d’horlogerie le savent : l’Astron a marqué l’histoire… et cela n’a pas plu à tout le monde (mais alors vraiment pas). Car quand elle arrive sur le marché, le 25 décembre 1969 (ça ne s’invente pas !), cette montre bouleverse littéralement le secteur horloger. Principalement parce qu’il s’agit de la première montre à quartz commercialisée pour le grand public.

Revendiquant « une précision 100 fois meilleure que celle d’une montre mécanique standard », l’Astron s’avère aussi nettement plus abordable que les montres mécaniques traditionnelles. Celle qui a discrètement débarqué au pied du sapin devient ainsi le modèle qui casse les codes de l’horlogeries contemporaines et déclenche la fameuse crise du quartz.

A cette époque, Seiko prédit qu’un jour, « toutes les montres seront conçues de cette façon ». Et si certains ont d’abord pu rire devant cette affirmation, le rictus a sans doute jauni car, comme aime le dire la marque elle-même, c’est bien Seiko qui définit désormais les standards mondiaux : « De nos jours, la plupart des montres à quartz utilisent le système développé par Seiko. »

Bien sûr, le lancement du modèle Seiko Quartz Astron 35SQ de 1969 est tout sauf un aboutissement. La marque japonaise continue donc à peaufiner ses mécanismes et cherche à développer de nouvelles techniques. Cette quête d’innovation se traduit en 1973 par le lancement de la première montre à quartz numérique avec un écran LCD à 6 chiffres, puis la première montre solaire GPS au monde ! Précise partout autour du monde, la nouvelle Astron revendique une précision hors norme : +/- 1 seconde tous les 100 000 ans !

L'histoire de la Seiko Astron

Une édition spéciale pour les 100 ans de la première montre Seiko

Si la firme japonaise a bien vu le jour en 1881, ce n’est qu’en 1924 qu’est apparue la première montre véritablement estampillée Seiko, sortie de l’usine Seikosha. Soixante-quinze ans avant la sortie de l’Astron. Mais aujourd’hui, en 2024, la marque ne pouvait pas laisser passer l’occasion de fêter ce bel anniversaire.

Aux côtés des Prospex et Presage, l’Astron demeure le modèle le plus emblématique de Seiko. Celui qui figure aussi régulièrement parmi les meilleures ventes. Rien d’étonnant à le voir donc mis à jour en cette année particulière, avec une innovation de taille : le calibre 5X83. Celui-ci permet à l’Astron de marier pour la première fois un chronographe classique à la technologie GPS Solar Dual-Time.

Concrètement, la montre se connecte automatiquement deux fois par jour au réseau GPS (ou manuellement d’une simple pression du poussoir) pour maintenir sa précision tout autour du monde. Ainsi, l’Astron est capable d’afficher l’heure locale au centre ainsi qu’un second fuseau horaire à 6 heures. Un compteur jour/date et un chronographe au 1/20e de seconde complètent l’arsenal de cette nouvelle génération, qui affiche une précision moyenne de +/-15 sec/mois et une réserve de marche de 6 mois lorsqu’elle n’est pas portée.

Trois nouvelles variantes de l’Astron rejoignent le catalogue Seiko cette année, avec les références SSH151 (cadran noir), SSH153 (cadran argenté) et SSH155 (bracelet, cadran et boîtier noirs). Mais celle qui sort véritablement du lot, c’est l’édition limitée SSH156J1, produite à 1000 pièces numérotées seulement

Son boîtier en titane carboné noir de 43,42 mm de diamètre, surmonté par une lunette en céramique, contraste joliment avec des éléments dorés (couronne, poussoirs, aiguilles et index). Seiko présente ce design comme « une vue de la Terre la nuit, telle qu’elle est perçue par un satellite en orbite ». Au dos, l’Astron est tout aussi scintillante : le fond du boîtier, de couleur or jaune, laisse apparaître le nom du fondateur de l’entreprise, Kintaro Hattori, ainsi que la marque « S », déposée en 1900, ancêtre de Seiko et symbole de l’usine Seikosha.

Cette édition limitée de l’Astron est proposée à 4000€ tandis que les nouvelles versions « classiques » voient leurs prix osciller entre 2600 et 2800€.

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

Coffret Seiko Astron Kintaro Hattori Edition

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *