Les régimes pour Homme

Perdre du poids, nos conseils pour mincir ou maigrir

Se conformer aux canons de beauté masculins, veiller à sa santé, à son élégance et à sa séduction : les raisons poussant un homme à faire un régime n’ont rien de futile.

A plein régime
Souvent la volonté fléchit devant l’effort demandé par la perte de poids, faute d’une méthode adéquate.
Le choix du régime adapté à sa forme, à ses goûts et à son rythme est fortement conseillé pour l’homme ne souhaitant pas compromettre sa santé ou au minimum son équilibre.
Une alimentation équilibrée mais intelligemment diversifiée permettra de ne pas s’engager sur une route dangereuse de prise de produits divers et avariés.
Devant la forte demande en aide et tutoriaux divers, les types de régimes ont proliféré, avec des résultats et des scrupules pour le moins variables. L’efficacité d’un régime passe par une vraie personnalisation, aucune méthode ne détenant la vérité absolue et universelle : c’est pourquoi le suivi par un médecin, un nutritionniste ou un diététicien est recommandé pour éviter les risques de «crise de régime».

Les débats entre médecins, nutritionnistes, diététiciens et autres spécialistes n’ont pas fini d’agiter la microsphère du monde des régimes, dont émergent actuellement plusieurs méthodes tenant le haut du pavé.

Régimes dictatoriaux
4 méthodes choisies par nos soins :

Le régime Hypocalorique qui permet de perdre très rapidement du poids. Il repose sur une diminution drastique des sucres et des graisses ingérées pour obliger l’organisme à puiser dans les réserves du corps.

Le régime Dissocié, dont la méthode Montignac, ou «régime des managers » qui ne déconseille pas la consommation de plats riches, au contraire des viennoiseries : le dosage des bons glucides et lipides permet au plaisir de la table de ne pas nuire à notre ligne.

Le régime Hyperprotéiné, hyperprotéique ou encore diète protidique sont les mêmes et consistent à consommer diverses poudres ou boissons à base de protéines.

Le régime d'Exclusions, dont la méthode Atkins en prône l’élimination des glucides, pouvant s’accommoder d’une alimentation conséquente.
Ces méthodes seront détaillées au cours des prochaines semaines.

D'autres régimes existent, tels que :
Le régime Crétois ou Méditerranéen, né d’une étude de l’Ecole de médecine de Harvard établissant en 1993 des statistiques de longévité dans les pays du sud, établit la nécessité d’une distinction entre bons et mauvais glucides et lipides : on peut consommer de nombreuses matières grasses, à condition d’effectuer une sélection entre les éléments conseillés (huile d’olive) et déconseillés (viande rouge).
Le régime méditerranéen, également baptisé «régime crétois » (la Crète étant considérée comme l’exemple le plus probant de sa réussite) est d’ailleurs davantage un mode de vie qu’un régime à proprement parler : il est d’ailleurs paradoxal de voir cette région de Grèce succomber aujourd’hui à la malbouffe alors que ses traditions alimentaires font fureur.

Le régime South Beach a pour but d’ajuster l’organisme à un changement d’alimentation en éliminant les aliments raffinés et riches en glucides (sucreries,  riz et pain blancs pommes de terre) pour en aboutir à un réel changement de style de vie.
 
Mais, masculin ou féminin, le corps ne changera définitivement qu’au prix d’un réel et définitif changement d’alimentation, qui devra s’apparenter à un choix de vie. Il faut souffrir pour être beau, mais cela n’implique pas de mourir pour être mince.

par Nikita Malliarakis

Partager