2 months ago

Essai Volvo XC60 T6 Hybride rechargeable

Longtemps (re)connu pour ses breaks au design minimaliste mais fonctionnels, la marque suédoise a depuis conservé cet esprit d’aller à l’essentiel mais mettant le design au cœur de sa stratégie depuis quelques années. Le XC60 illustre sans doute le mieux cette quintessence au sein de la gamme Volvo.

Volvo XC60, le charme venu du Nord

Essai Volvo XC60 T6 Hybride

Discret de prime abord, son design n’en demeure pas moins reconnaissable dès le premier coup d’oeil. La signature lumineuse n’y est sans doute pas étrangère même si le marteau de Thor du bloc optique avant est désormais commun à toute la gamme Volvo. La signature arrière est en revanche propre au XC60. Plus affirmée, d’aucuns regretteront la disparition de cette courbe sensuelle qui faisait le charme de la génération précédente du XC60 de nuit.

Essai Volvo XC60 T6 Hybride

Ses lignes extérieures, sans être dans l’exagération, affichent un certain dynamisme, surtout avec une finition R-Design comme celle du modèle d’essai dont nous avons eu le plaisir de prendre le volant durant quelques jours. Pas d’excès de sportivité pour autant, tout est dans la suggestion à l’image des jantes poli-vernis de 19 pouces (montées en 235×55).

Essai Volvo XC60 T6 Hybride

Outre leur esthétisme, ces jantes ont aussi le mérite de ne pas être (trop) salissantes même après plusieurs kilomètres sur des routes de campagne en cette période hivernale. Dommage qu’il n’en soit pas de même pour l’intérieur des portières arrières et des bas de caisses intérieurs qui ne manqueront pas d’envoyer vos pantalons directement au pressing si vous devez installer un enfant dans son siège.

A l’inverse, saluons la possibilité de disposer d’un rehausseur intégré (en option à 270€) qui évitera aux grands-parents de s’encombrer d’un siège auto dédié pour les vacances ou la sortie du mercredi.

Essai Volvo XC60 T6 Hybride
Confortables et astucieux, les sièges du XC60 s’inscrivent en référence

Mais rassurez-vous, si vous êtes plutôt branché sorties entre amis, avec près de 4,7m de long et près de 2m de large, deux adultes pourront s’installer confortablement à l’arrière de ce XC60. La troisième place en revanche n’est que pour la forme, la faute à un tunnel de transmission pour le moins imposant, les batteries y étant intégrées. Les familles avec 3 enfants se tourneront donc davantage vers le XC90 voire le break V60.

Essai Volvo XC60 T6 Hybride
Avec une poussette imposante, mieux vaut relever le cache-bagage

D’autant que le coffre n’est pas le plus généreux de sa catégorie avec un volume de 468l (pour des dimensions utiles de 95x110x45 cm – ou 60 cm de hauteur avec le cache bagage en position haute) mais pour un véhicule hybride, ce n’est pas si mal.

Essai Volvo XC60 T6 Hybride

Comme souvent, le conducteur et le passager avant sont donc les mieux lotis, encore plus si vous optez pour les sièges chauffants ventilés et massants comme sur notre modèle (option à 690€). Très confortables, ils offrent en prime un bon maintien (et de nombreux réglages si nécessaire).

Essai Volvo XC60 T6 Hybride

La planche de bord illustre bien le charme du design scandinave avec une nouvelle fois ce côté minimaliste mais fonctionnel. Le design n’est pas oublié pour autant avec cette “vague” du plus bel effet côté passager.

Essai Volvo XC60 T6 Hybride

Le bouton démarrer ou encore la molette dédiée à la sélection des modes de conduite sont tout aussi soignés, tout comme les aérateurs et leurs molettes de réglages. Une discrète surpiqure parachève la finition.

Essai Volvo XC60 T6 Hybride

Une technologie discrète au service du conducteur

L’écran central est aussi une bonne illustration de la philosophie Volvo. De prime abord quelque peu déroutant pour un non-initié, il se révèle pourtant intuitif à l’usage. Son bouton home parlera aux habitués des smartphones et autres tablettes Apple. Un appui et vous retrouvez la vue sur les principales fonctionnalités : Navigation, Radio, Téléphone et un affichage dynamique de la dernière fonctionnalité utilisée tout en bas. C’est aussi l’emplacement choisi pour l’affichage Car Play (ou Android Auto). Malheureusement, pas de Car Play sans-fil et ce malgré la présence d’un emplacement dédié à la recharge par induction (option à 230€). Mais revenons donc à l’écran central.

Essai Volvo XC60 T6 Hybride

Bien défini, intégré et avec sa taille confortable de 12 pouces, il offre un affichage précis et se révèle réactif. Un balayage vers la gauche pour accéder aux principaux réglages de la voiture, notamment la possibilité de verrouiller la batterie pour conserver l’autonomie pour un usage ultérieur ou au contraire forcer la recharge en roulant. Pratique mais pas très rapide et gourmand en essence (un bon 3l/100 supplémentaire d’après nos observations).

Essai Volvo XC60 T6 Hybride

Mieux vaut donc le brancher une fois à destination (environ 4h sur une prise domestique “classique”, 2h30 sur une prise T2). Autre option accessible via un swipe gauche, l’activation des caméras. Un bouton dédié aurait été le bienvenue, mais la tendance est au tout tactile à l’image du réglage de la climatisation.

Essai Volvo XC60 T6 Hybride

Le combiné d’instruments est lui aussi digital mais apparait moins moderne. Une densité de pixels plus élevée serait appréciable tout comme la possibilité de personnaliser davantage la disposition. Là, seule la partie centrale peut être modifiée, avec au choix, une carte de navigation ou l’affichage des médias.

Quant au compteur droit, il est dédié au compte tour en mode sport ou plus souvent, à l’usage de la batterie symbolisée par l’affichage bleu présent sur la quart haut gauche. Tant que la jauge reste dans le bleu, vous roulez en électrique. Au-delà, le moteur thermique reprend la main.

Plus de 2,2 tonnes, 340ch mais une consommation inférieure à 3l/100 !

A la conduite, le mode hybride est sans conteste le plus agréable en ville. Silencieux tant que vous effleurez la pédale de droite, dynamique et plutôt maniable malgré son gabarit grâce à sa direction très assistée. Et avec sa batterie de 11,6 Kw, le XC60 peut aussi rouler en électrique une fois sorti des agglomérations (environ 35-40 kms selon les conditions de circulation et le type de parcours et en adaptant une conduite “zen”). De quoi ainsi afficher une jolie consommation moyenne inférieure à 2,5l. Pour être certain de rouler en Full électrique, le mode de conduite “Pure” s’impose mais il faut alors composer avec un dynamisme moindre pour ne pas dire une certaine mollesse.

Essai Volvo XC60 T6 Hybride

En usage mixte, et sur de plus grande distances, tablez plutôt sur une moyenne de 9l/100. Avec une conduite plus dynamique, la consommation moyenne gagne encore 2 bons litres et flirte avec les 12l/100. C’est là les limites des véhicules hybrides, encore plus des SUV où le (sur)poids fini toujours par se faire ressentir. Light is right n’est donc pas la devise de ce XC60 qui affiche plus de de 2,2T sur la balance (soit près de 300 kg de plus que son homologue Essence) ! Une surcharge qui se ressent sur les petites routes sinueuses où, même avec le mode sport enclenché, le SUV Volvo n’est pas des plus à l’aise.

La boite de vitesse, pas des plus réactives et souvent hésitante quant au rapport à engager, sans parler du bruit peu harmonieux du 4 cylindres (les limites du downsizing), finiront de vous convaincre que le XC60, malgré ses 340 ch, est davantage destiné à cruiser en écoutant son album préféré sur l’excellent système audio Bowers & Wilkins (option à 3300€ tout de même), bien isolé des bruits extérieurs grâce aux vitres feuilletées et en profitant du toit panoramique.

Essai Volvo XC60 T6 Hybride

Volvo pense à la sécurité de ses occupants

Le leitmotiv de Volvo n’est donc pas la sportivité mais la sécurité avec une ambition affichée de 0 mort à bord de ses véhicules. Le XC60 dispose donc d’un arsenal d’aide à la conduite, actives et passives. Line Assist, radars destinés à prévenir les collisions avec les voitures et/ou piétons, sans oublier quatre caméras pour faciliter les manœuvres à basse vitesse.

D’aucuns seront séduits, d’autres trouveront certaines de ces technologies trop intrusives. Sans pour autant les remettre en cause, il faut reconnaitre que leurs réactions sont parfois surprenantes, par exemple lorsque “l’ordinateur” pile alors que le vélo détecté est déjà loin. Une sensation aussi présente avec le Pilot Assist, capable d’analyser la circulation pour maintenir allure et distances de sécurité tout en agissant sur le volant.

Les prémices d’une conduite autonome en somme mais les micro-ajustements de la direction ne sont pas très agréables mieux vaut donc se contenter du traditionnel régulateur de vitesse adaptatif sur voies à grande vitesse.

Essai Volvo XC60 T6 Hybride
Les phares à LED automatiques et directionnels assurent une excellente vision

Commercialisé à partir de 66 000€ (49 000€ pour les modèles sans hybridation) mais plus de 85 000€ dans la configuration essayée avec ses nombreuses options, le Volvo XC60 se positionne sur le segment des SUV Premium. Dans sa déclinaison hybride rechargeable, le XC60 n’a pas de malus mais pas de bonus non plus du fait de son tarif supérieur à 50 000€.

La concurrence est bien entendu à chercher du coté des productions germaniques (Audi Q5 et BMW X3 en tête) mais pour qui cherche à se démarquer, les Lexus RX 450h ou DS7 Crossback constituent sans doute les meilleures alternatives. Le charme italien de l’Alfa Romeo Stelvio pourrait aussi être considéré par une clientèle plus jeune mais à ce jour, il n’est pas proposé avec une motorisation hybride et impose donc de composer avec un malus dissuasif…

Notre avis sur le Volvo XC60

Essai Volvo XC60 T6 Hybride

S’il fallait résumer le Volvo XC60 T6 Hybrid en quelques mots, que retenir ? Son design assurément, tant extérieur que intérieur qui lui confère sa singularité et fait tout son charme. La finition n’a rien à envier aux productions germaniques. Le confort de ses sièges également, un régal pour avaler les kilomètres. L’écran central peut sembler quelconque mais pourtant il est agréable à l’usage, réactif et efficace une fois sa logique comprise. Pas de sous-menu inutiles, l’essentiel est à portée de main et si besoin, le manuel électronique apportera les réponses à vos interrogations en un instant.

Côté conduite, le Volvo XC60 illustre bien les SUV hybrides actuels. Paradoxalement (très) agréables en ville alors même que leurs dimensions n’y ont pas leur place. A l’aise en dehors mais à condition de ne pas rechercher un SUV incisif. Mais est-ce là la préoccupation première du conducteur d’une Volvo ?

Essai Volvo XC60 T6 Hybride

Newsletter Masculin.com

L'actualité et nos derniers conseils

 

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Success
Error