La Rédac' Masculin
Il y a 4 mois

Des conseils simples pour une salle de bain zéro déchet

Du fait de l’impact de la surconsommation sur la planète, de plus en plus de personnes essayent d’adopter une démarche éco-responsable et de se mettre au “zéro déchet”..

S’il peut être compliqué pour les femmes de troquer leurs produits de beauté pour des produits réutilisables, les hommes peuvent toutefois passer à une salle de bain sans déchets plus facilement. Que ce soit pour le soin de la barbe, votre hygiène corporelle ou sous la douche, voici quelques astuces pour débuter votre salle de bain zéro déchet !


Comment raser et entretenir sa barbe de manière éco-responsable ?

Vous ne le savez peut-être pas mais tous les produits que vous utilisez pendant le rasage, que ce soit les lames, les emballages en plastique ou même les mousses à raser, représentent des milliers de tonnes de déchets chaque année. Par ailleurs, le plastique est connu comme étant l’une des matières les plus lentes à se dégrader.

De ce fait, en bannissant les rasoirs jetables de votre salle de bain, vous entamez une vraie démarche écologique envers la planète.

Par ailleurs, investir dans un kit de rasage de qualité vous fera faire des économies sur le long terme. Il faut l’avouer : avoir une barbe impeccablement tracée au quotidien, cela représente un sacré budget. Heureusement, il existe aujourd’hui une alternative bien plus économique et écologique : le rasoir de sûreté.

Comme pour le coupe-choux, on retrouve ici la philosophie du rasage à l’ancienne. Conçu en bois, en aluminium ou en inox, celui-ci peut être utilisé pendant de longues années et ne risque pas de se rouiller. De plus, il s’agit d’un accessoire qui, esthétiquement parlant, pourra s’accorder au reste de votre salle de bain. Il ne fera donc pas tache dans le décor. Ainsi, tout ce que vous aurez à changer, ce sont les lames.

Pour une douche zéro déchet, passez au solide !

S’il y a des produits qui s’épuisent vite et qui polluent énormément, ce sont bien les produits d’hygiène. Effectivement, qu’il s’agisse de shampoings, de gels douches, ou encore, de déodorants, les emballages ne sont généralement pas recyclables.

Le savon solide plutôt que le gel douche

Pour minimiser votre consommation en plastique, vous devez donc penser à adopter les produits d’hygiène solides. Par exemple, pour ce qui est du gel douche, vous pouvez le troquer pour un savon solide. En plus d’être plus durable et plus économique, la composition de ce dernier est beaucoup plus naturelle.

Par ailleurs, vous pouvez même choisir des savons bio qui sont faits par des artisans. Certes, ils ne sentiront peut-être pas aussi bon qu’un gel douche bourré de produits chimiques, mais vous pouvez être sûr qu’ils nettoient tout aussi bien.

Pour encore plus d’efficacité, optez pour un gant de bain réutilisable, en chanvre ou en coton bio.

Lavez vos cheveux avec un shampoing solide

Vous pouvez pousser vos convictions zéro déchet encore plus en vous mettant aux shampoings solides. Là encore, vous remarquerez peut-être qu’en termes d’odeur et de brillance, les résultats ne seront pas les mêmes qu’avec un shampoing liquide. Néanmoins, le shampoing solide reste efficace. Et puis, vous pouvez toujours alterner entre les deux pour réduire votre consommation en plastique.

Déodorant en crème ou pierre d’alun sous les bras !

Enfin, vous avez aujourd’hui la possibilité de vous passer de votre déodorant industriel en spray, pour laisser place à un produit révolutionnaire qui est le déo en crème. Conçus à base de beurre de karité pour la plupart, ces déodorants s’appliquent très facilement et tiennent toute la journée, contrairement aux sprays chimiques. De plus, d’un point de vue santé, ils ne sont pas néfastes.

Dans un autre style, l’efficacité de la pierre d’Alun n’est plus à prouver pour remplacer un déo classique. Certes, le parfum est neutre, mais contre la transpiration et pour des aisselles bien fraîches, cela reste une excellente solution !

Les brosses à dents et le dentifrice deviennent aussi écologiques

Après l’hygiène corporelle, il faut aussi penser à l’hygiène buccale. En ce qui concerne les brosses à dents, celles-ci sont également fabriquées en plastique et changées plusieurs fois par an. La quantité de déchets qu’elles génèrent augmente donc plus vite que vous ne le croyez.

Pour remédier à cela, vous pouvez troquer votre brosse à dents jetable pour un modèle électrique rechargeable, par exemple. Même si cette dernière est aussi faite en plastique, vous la garderez bien plus longtemps puisque vous n’aurez qu’à changer sa tête.

Sinon, vous pouvez aussi opter pour des matières plus naturelles qui sont biodégradables et moins polluantes, telles que le bois. D’ailleurs, la brosse à dents en bambou est très prisée pour sa longévité et son efficacité.

Enfin, vous pouvez compléter votre nouvelle démarche éco-responsable en bannissant les tubes de dentifrice de votre salle de bain. Effectivement, les dentifrices en poudre sont de plus en plus appréciés de nos jours. Vous n’aurez donc qu’à leur consacrer un pot que vous pourrez remplir de nouveau à chaque fois.

Les cotons-tiges réutilisables, ce n’est pas sale !

On ne pouvait pas terminer cet article sur la salle de bain zéro déchet sans évoquer le cas des ennemis des océans : les cotons-tiges en plastique.

En effet, à cause des tonnes de déchets de ces bâtonnets qui sont jetés à l’eau chaque année, beaucoup d’animaux marins meurent. Certaines espèces sont d’ailleurs en voie d’extinction. Les cotons-tiges à usage unique ont été interdits au 1er janvier 2020 et ont été remplacés par des modèles naturels et recyclables.

Cette interdiction a donné lieu à une autre tendance, celle des cotons-tiges réutilisables, des oriculis. Non, ce n’est pas sale, messieurs ! Après vous être nettoyé les oreilles avec ce bâtonnet en bois, il suffit de le nettoyer sous l’eau pour vous en servir une prochaine fois. Pour des questions d’hygiène, et comme pour la brosse à dents, on vous recommande simplement de ne pas l’échanger avec les autres membres de votre foyer !