Ces 6 délicieux desserts français oubliés qui reviennent à la mode

©foxfox/ Unsplash

La gastronomie française est réputée pour sa diversité et la qualité de ses produits. Si certaines pâtisseries sont devenues des incontournables, d’autres ont été quelque peu reléguées au rang des souvenirs. Cependant, ces dernières années, on assiste à un retour en grâce de ces desserts oubliés. Dans cet article, nous vous invitons à redécouvrir certains de ces délices sucrés qui font le bonheur des gourmands.

Le kouign-amann : une spécialité bretonne

Originaire de Bretagne, le kouign-amann est un dessert riche en beurre, en sucre et en pâte feuilletée (500 g de pâte). Sa préparation est simple : on étale 200 g de beurre mou et 150 g de sucre sur la pâte, que l’on replie ensuite avant de la cuire au four à 220°C pendant environ 30 à 35 minutes. Le résultat est croustillant à l’extérieur, fondant et légèrement caramélisé à l’intérieur.

Alors que la vague de chaleur envahit notre quotidien pendant l'été, il est parfois difficile de trouver des idées pour se préparer des repas légers et rafraîchissants. Pour cela, les recettes de gas...Lire la suite

Le kouign-amann connaît un véritable engouement et se retrouve à la carte de nombreuses boulangeries partout en France. Son succès est également notable sur la scène internationale, où il est apprécié pour son goût unique et sa texture incomparable.

La tarte tropézienne : un mariage réussi entre brioche et crème

Inventée dans les années 1950 à Saint-Tropez, la tarte tropézienne consiste en une brioche (500 g de pâte à brioche) garnie d’une crème légère composée de 250 ml de lait, 100 g de sucre, 3 œufs et 100 g de beurre. Après cuisson de la brioche, la crème est incorporée avant de servir.

Ce dessert séduit par son association gourmande des saveurs et sa présentation généreuse, faisant d’elle un choix idéal pour toutes les occasions.

Le choux craquelin : le retour en force des chouquettes

Le choux craquelin se compose d’un petit chou (pâte à choux de 250 g pour environ 20 pièces) surmonté d’une fine couche de pâte sablée croquante (50 g de beurre, 60 g de sucre, 60 g de farine). Fourré de crèmes pâtissières (200 ml de lait, 2 jaunes d’œufs, 50 g de sucre) aux saveurs variées, il offre un panel de possibilités gustatives. Ces petits choux croquants et fondants sont devenus des favoris dans les pâtisseries françaises.

©Cristina Gonzalez /pexels

Les pâtissiers ne manquent pas d’imagination et rivalisent d’audace pour proposer des assortiments toujours plus alléchants.

Le merveilleux : une douceur venue du Nord

Ce dessert se prépare avec une meringue (4 blancs d’œufs, 250 g de sucre) enrobée de crème fouettée (200 ml de crème, 50 g de sucre) parfumée au chocolat et saupoudrée de copeaux de chocolat (100 g). Traditionnellement proposé en format individuel, le merveilleux est apprécié pour sa texture légère et sa douceur intense.

Plus récemment, on assiste à un engouement pour ce dessert grâce à l’apparition de boutiques dédiées, où le merveilleux se décline en plusieurs goûts et saveurs, faisant renaître son succès d’antan.

Le clafoutis : un classique méconnu

Le clafoutis est un dessert composé de fruits, principalement des cerises (500 g), cuits dans une pâte épaisse (150 g de farine, 300 ml de lait, 4 œufs, 100 g de sucre).

La recette traditionnelle demeure inchangée, mais des changements sont aujourd’hui proposées avec différents fruits ou même des ingrédients salés. Tout comme la tarte tropézienne, le clafoutis revient peu à peu sur le devant de la scène et s’impose comme un dessert réconfortant qui rappelle les bonheurs simples de l’enfance.

L’éclair : un éternel délice

L’éclair consiste en un chou allongé (pâte à choux de 250 g pour environ 10 éclairs) garni d’une crème pâtissière (200 ml de lait, 2 jaunes d’œufs, 50 g de sucre, arôme selon le goût). Chaque éclair peut être adapté avec des arômes différents comme le café, la vanille ou le chocolat, offrant une variété appréciée par tous.

Si dans les boulangeries traditionnelles, le choix demeure classique, certaines enseignes spécialisées n’hésitent pas à proposer des éclairs originaux et surprenants, avec des garnitures revisitant les saveurs d’autrefois ou des décors tout en finesse qui en font un incontestable dessert à la mode.

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

Il est indéniable que ces desserts oubliés connaissent aujourd’hui un retour en force, ravivant ainsi notre palais gustatif et notre gourmandise. Qu’ils soient simples, délicats ou audacieux, il est toujours plaisant de redécouvrir ces douceurs françaises qui ont fait la renommée de notre patrimoine culinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *