Eve
Il y a 6 jours

Mon Amie Adèle : notre avis sur la série Netflix qui divise

Succès sur Netflix depuis sa sortie le 17 février dernier, Mon Amie Adèle a captivé les spectateurs de la plateforme avec son intrigue effrayante et son twist final étonnant. Décryptage.

Notre avis sur Mon Amie Adèle

Il y a des succès sur Netflix que l’on ne voit pas forcément venir. Ce fut le cas en octobre 2020 avec Le jeu de la Dame, qui avait profité d’un bouche à oreille particulièrement efficace. La nouvelle mini-série Mon Amie Adèle semble sur le point de suivre le même chemin. Depuis sa mise en ligne, elle occupe les premières places des Top en France mais pas que, notamment à cause de sa “fin incroyable” promise par la plateforme.

Un casting parfait

Mon Amie Adèle notre avis
Simona Brown / Behind Her Eyes – Netflix

Simona Brown (authentique et nuancée) joue Louise, la mère célibataire divorcée d’un petit garçon et secrétaire à temps partiel dans un cabinet de psychiatrie. Après avoir flirté avec un inconnu dans un bar un soir, elle découvre le lendemain que le gars, David (Tom Bateman, mono-expressif), n’est autre que son nouveau patron. L’attraction persiste. Ce qui rend les choses encore plus gênantes lorsqu’une rencontre fortuite mène à l’amitié de Louise avec la femme effrayante de David, Adèle (Eve Hewson, terrifiante). Cela ne peut que mal se finir, mais pas forcément comme vous l’imaginez…

Un thriller pas commun

Faire cohabiter cette intrigue familière de triangle amoureux avec des histoires de terreurs nocturnes, de rêves lucides et de projection astrale a été le pari fou de la romancière Sarah Pinborough dans son roman Behind Her Eyes (2017), traduit par Mon Amie Adèle en France, et adapté dans une mini-série en 6 épisodes pour Netflix par Steve Lightfoot. Le showrunner a écrit quatre des six épisodes de la série et Angela LaManna, qui a travaillé avec Lightfoot sur les séries Hannibal et The Punisher, a écrit les deux autres.

Eve Hewson / Mon Amie Adèle – Netflix

Dans Mon Amie Adèle, on parle d’infidélité, d’identité et de la façon dont nous nous trahissons les uns les autres et nous-mêmes. Il y a une brillance fascinante à cela, comme ce genre l’a souvent fait, et cette patine lisse de richesse et de prestige est entachée par un sentiment de terreur qui s’intensifie, comme ce genre l’a souvent aussi.

Un scénario farfelu mais qui tient la route

Plus important encore, même si Mon amie Adèle devient bizarre dans sa seconde partie – croyez-nous, c’est le cas – la série ne perd jamais ses motivations familières et plausibles. Au fil de ces six épisodes, qui intègrent des flashbacks et des paysages oniriques, les personnages sont sujets à des événements de plus en plus étranges, mais leurs ambitions sont reconnaissables dans leur universalité. Tout le monde veut être aimé, avoir une maison, vivre une vie confortable plutôt que lutter, offrir force et protection à autrui…

Tout en taquinant les téléspectateurs avec des thèmes d’infidélité, d’identité et de trahison, la série les incite à se demander à quels personnages se fier, et s’ils se disent la vérité les uns aux autres ou même à eux-mêmes. Et c’est certainement grâce à ce jeu particulièrement bien joué que la mayonnaise prend. Du moins, pour ceux qui veulent se laisser prendre.

Magnifiquement tourné et mijotant de terreur, la mini-série est un drame plutôt captivant qui rappellera de la meilleure façon possible d’autres mystères récents comme Big Little Lies et Sharp Objects.

L’adaptation est fidèle, moins quelques détails sordides

Les fans du livre seront satisfaits de l’adaptation globalement fidèle du showrunner Steve Lightfoot, tandis que les nouveaux venus seront attirés par la distribution uniformément forte, le rythme efficace et le côté thriller qui sort des sentiers battus.

Dans l’ensemble, la mini-série suit tous les ressorts du livre mais a fait le choix de supprimer quelques éléments du récit, jugés superflus ou peut être un peu trop noirs. Pour en révéler certains sans trop en dire, citons le personnage de la meilleure amie de Louise, bien moins présent dans la série que dans le livre ; ou le sort bien différent du chat de Marianne, l’ex de David. On en sait également plus sur la relation qu’avait David avec les parents d’Adèle et on découvre un détail carrément supprimé de la série : Adèle était enceinte.

Mon amie Adèle : on parle de la fin ?

Vous l’aurez compris, ce qui divise principalement les spectateurs au sujet de Mon Amie Adèle, c’est le twist final. Peut-être est-ce parce qu’ils n’ont pas tout saisi ? C’est visiblement ce que pense Netflix France qui a décidé de mettre en ligne une vidéo explicative le 1er mars sur sa chaîne YouTube. Celle-ci reprend un à un toutes les pièces du puzzle.

Pour avoir enchainé les épisodes de la mini-série assez rapidement (sur une semaine), en ayant pris le temps de regarder chacun d’entre eux avec attention, je n’ai jamais été perdue en cour de route. La fin est certes déstabilisante ou “tirée par les cheveux” diraient certains, mais ne laisse jamais flotter le doute. Mais peut être que leurs motivations étaient ailleurs.

Petit warning : si vous choisissez de visionner la vidéo, sachez qu’elle révèle absolument toute l’intrigue ET le dénouement. On vous aura prévenu 😉

Une saison 2 pour Mon Amie Adèle ?

En effet, on est en droit de penser, après visionnage, que la vidéo avait aussi pour but d’insinuer le doute sur la possibilité d’une saison 2 de Mon Amie Adèle. En effet, quand le fils de Louise semble s’apercevoir de la supercherie, la narratrice conclut : “Mais c’est une autre histoire !“.

La romancière Sarah Pinborough, qui n’a pas écrit de suite à son roman Behind Her Eyes, a expliqué dans une interview à Express UK qu’il n’y avait pas de deuxième saison en préparation mais qu’elle n’était pas fermée à cette éventualité :

“Je serais intéressée de voir ce qu’ils feraient pour une suite car c’est une fin assez fermée. Mais si ça fonctionne bien, qui sait…”. S. Pinborough

Pour le moment, ni le showrunner Steve Lightfoot, ni Netflix n’ont communiqué sur la possibilité d’une saison 2. Mais cela n’empêche pas les rumeurs de fuser sur la webosphère, et notamment quelques théories sur le personnage de Louise (attention spoilers).

Mais vraisemblablement, il semblerait qu’une deuxième saison ne soit pas à l’ordre du jour et que Mon Amie Adèle reste une mini-série, comme Le Jeu de la Dame, qui n’aura pas de seconde saison non plus.