Le Jeu de la Dame : la série Netflix qui fait des échecs un succès

Le jeu de la dame sur Netflix

Dans le flot ininterrompu de séries dont Netflix abreuve ses abonnés, certaines sont de véritables pépites à visionner au plus vite.

Le dernier exemple en date s’intitule The Queen’s Gambit (Le Jeu de la Dame en français) et narre le destin extraordinaire d’une jeune prodige des échecs dans les Etats-Unis des années 1960… Un pitch particulièrement audacieux qui a immédiatement séduit les spectateurs du monde entier.

Une mini-série à découvrir absolument sur Netflix

Le Jeu de la Dame est donc la toute dernière création Netflix qu’il est impératif de regarder. Au même titre qu’Unorthodox, il s’agit d’une mini-série, composée de 7 épisodes seulement. Celle-ci a réussi l’exploit de déchaîner les passions sur les réseaux sociaux malgré une thématique peu cinématographique au premier abord (les échecs) et un casting méconnu du public.

De quoi parle Le Jeu de la Dame ?

The Queen’s Gambit n’est pas une histoire vraie, mais l’adaptation du roman éponyme signé par Walter Tevis. Celui-ci avait déjà suscité, par le passé, l’intérêt de grands noms du cinéma, dont le regretté Heath Ledger, qui envisageait de l’adapter au cinéma.

La mini-série, tout comme le roman, narre l’histoire et le destin d’une jeune américaine, Beth Harmon (qui est interprétée par la jeune et talentueuse actrice Anya Taylor-Joy) qui perd brutalement sa mère à la suite d’un accident de la route. A la suite de ce drame, l’héroïne va se retrouver au sein d’un orphelinat sinistre où son unique échappatoire seront les échecs.

Les échecs vont rapidement prendre une place primordiale dans l’existence de la jeune femme qui, après avoir été adoptée, va inciter ses parents adoptifs à la faire participer aux concours d’échecs régionaux pour ensuite affronter les plus grands joueurs du monde. Toutefois, bien que Beth Harmon devienne peu à peu une véritable vedette grâce à ses triomphes à répétition, celle-ci cache une réalité beaucoup moins glamour, à savoir une addiction à l’alcool et aux anxiolytiques.

Quand les échecs deviennent cinématographiques

Dans la droite lignée du film The Coldest Game, avec Bill Pullman, et qui se concentrait sur une partie d’échecs en pleine crise des missiles de Cuba, The Queen’s Gambit réussit la performance de faire des échecs une thématique étonnamment cinégénique.

Réalisé par Scott Frank et Allan Scott, la mini-série impressionne par son élégance, sa mise en scène et l’intensité émotionnelle qui se dégage de chaque scène.

Inutile de connaître parfaitement les règles des échecs pour apprécier et devenir littéralement addict de cette série Netflix qui rend à la fois ce jeu palpitant mais parvient surtout à offrir une plongée vertigineuse dans la personnalité complexe et torturée de son héroïne.

L’une des autres belles surprises du Jeu de la Dame est son interprète principale dont le charisme, le charme et la capacité à retranscrire les émotions de son personnage impressionnent de bout en bout. Après avoir déjà crevé l’écran avec ses rôles dans The Witch et Split entre autres, Anya Taylor-Joy est clairement l’un des atouts majeurs du show.

Y aura-t-il une saison 2 au Jeu de la Dame ?

Face à l’impressionnante popularité de la mini-série, une question revient sans cesse dans les échanges des internautes : y-aura-t-il une suite à The Queen’s Gambit ? Au risque de doucher les espoirs des fans, il est peu probable que celle-ci connaisse une deuxième saison. En effet, le roman dont s’inspire la série ne compte qu’un seul tome qui a été, pour l’occasion, intégralement adapté au cours de ces 7 épisodes. Bien que l’auteur du livre avait formulé le vœu d’écrire un second tome, il n’en a pas eu le temps avant son décès en 1984.

Néanmoins, compte-tenu du succès phénoménal de la série, Netflix pourrait tout à fait décider de donner une suite aux aventures de Beth Harmon. En attendant, on ne saurait que trop vous recommander de regarder Le Jeu de la Dame encore et encore !

A lire absolument :

Les 20 meilleures séries Netflix en 2020