Les 10 meilleurs films originaux Netflix à ne pas manquer

Meilleurs films originaux Netflix - Don't look up déni cosmique

On a un peu trop tendance à limiter Netflix à son catalogue de séries TV. Certes, de Squid Game à Stranger Things en passant par The Crown, la plateforme a réussi à produire des shows aussi ambitieux que complexes et réussis. Mais en l’espace de quelques années seulement, l’entreprise a réussi à devenir un vrai poids lourd du cinéma en dépoussiérant le documentaire (Derrière nos écrans de fumée, Drive to Survive, 14×8000) et en produisant des films auxquels les studios classiques n’avaient pas voulu donner leur chance.

La Ballade de Buster Scruggs des frères Coen, The Mission avec Tom Hanks, Les Sept de Chicago ou encore le trop méconnu Beasts of No Nation avec Idris Elba (le premier film du network, sorti dès 2015 !) composent notamment la liste des films originaux Netflix. Ils ne font toutefois pas partie de la liste de 10 longs-métrages retenus dans cet article (eh oui, choisir, c’est renoncer !).

Roma

Meilleurs films originaux Netflix - Roma

En 2019, le long-métrage d’Alfonso Cuaron a définitivement permis à Netflix d’entrer dans la cour des grands, en étant couronné à trois reprises aux Oscars : meilleur film étranger, meilleure photographie et meilleur réalisateur (pour un cinéaste qui avait déjà été récompensé en 2014 pour Gravity).

Roma est un film magnifique au point de vue esthétique. Tourné en noir et blanc, son titre renvoie à un quartier de Mexico, et c’est là que l’on fait la connaissance de Cleo, une domestique, et Sofia, la femme de la famille pour laquelle elle travaille. Pas très gai, parfois austère, mais terriblement émouvant.

Okja

Quand on disait que les films originaux Netflix ne manquaient (parfois) pas d’audace et de créativité, en voici un très bel exemple. Projeté au festival de Cannes, en 2017, ce film américano-coréen a confirmé tout le talent de Bong Joon-ho, deux ans avant le carton international de Parasite.

Cette oeuvre de science-fiction, fantastique et poétique, met en scène une amitié improbable entre une jeune fille et un cochon géant baptisé Okja. A côté de la jeune Ahn Seo-hyeon, Tilda Swinton est impeccable dans son rôle de dirigeante de société agro-alimentaire. Une chose est sure : après avoir vu ce film, vous ne regarderez plus votre tranche de jambon de la même façon…

Don’t Look Up : Déni Cosmique

Leonardo DiCaprio, Jennifer Lawrence, Jonah Hill, Cate Blanchett, Meryl Streep, Timothée Chalamet et même Ariana Grande et Tomer Sisley ! Un tel casting ferait rêver bon nombre de studios et de réalisateurs. Mais c’est bien Netflix qui a décroché la timbale avec cette satire grinçante d’Adam McKay, qui évoque la chute imminente d’une comète sur Terre… et la destruction de notre bonne vieille planète.

Le parallèle avec la crise climatique qui nous guette et dont tout le monde semble se moquer est évident. Mais le film donne matière à réfléchir. Ne reste qu’à espérer qu’il puisse inspirer les « grands de ce monde ».

Marriage Story

Leonardo DiCaprio et Kate Winslet étaient aussi magnifiques qu’émouvants dans Les Noces Rebelles de Sam Mendes. Adam Driver et Scarlett Johansson sont au moins aussi touchants dans Marriage Story de Noah Baumbach.

Le couple qu’ils interprètent à l’écran traverse une période très compliquée, mais le cinéaste s’attache justement à nous montrer comment ils essaient de rester unis malgré le divorce. Le duo d’acteurs est épatant de justesse… comme le sont Oscar Isaac et Jessica Chastain dans Scènes de la Vie Conjugale. Décidément, les histoires d’amour finissent-elles toujours mal ?

The Irishman

Annoncé comme LE film événement de l’année 2019, The Irishman n’aura pas forcément rencontré le succès escompté, boudé aux Golden Globes aussi bien qu’aux Oscars (malgré 10 nominations !).

Pourtant, le long-métrage fleuve (3h29 !) de Martin Scorsese s’annonçait comme une masterclass du réalisateur : une plongée dans la mafia des années 1950 à 1970, avec un casting réunissant notamment Robert De Niro, Al Pacino et Joe Pesci. Trop long, trop classique, trop « désincarné » (un comble !) ou trop linéaire : The Irishman manque de ce petit truc, ce supplément d’âme qui aurait pu transformer cette brillante reconstitution en chef d’oeuvre incontournable.

Mank

Un an après The Irishman, c’est un autre « film à Oscars » qui déboulait sur Netflix en décembre 2020. Pour un résultat assez similaire : deux statuettes dorées décrochées (quand même) sur 10 nominations, une réalisation virtuose d’un point de vue esthétique, mais un film parfois trop bavard…

En nous plongeant dans le Hollywood des années 30, David Fincher nous livre en quelque sorte sa propre vision du Citizen Kane d’Orson Welles. Sans l’égaler, ce biopic du scénariste Herman J. Mankiewicz est une très belle lettre d’amour au cinéma d’antan. Une oeuvre d’art au sens premier du terme, à laquelle tous les spectateurs ne seront pas aussi sensibles.

Bird Box

On change radicalement de registre ici, avec un film nettement moins abouti et complexe. Bird Box demeure pourtant un très bon divertissement. Réalisé par Susan Bier et porté par Sandra Bullock, il devient à sa sortie le plus gros succès de Netflix.

L’intrigue se situe dans un monde post-apocalyptique, alors qu’une « force » mystérieuse décime les humains au moindre regard. C’est dans ce contexte effrayant qu’une femme et deux enfants tentent de trouver un refuge, en gardant les yeux bandés. Priver les personnages du sens de la vue permet de faire monter la tension habilement, même si Bird Box souffre aussi de quelques incohérences scénaristiques.

The Highwaymen

Kevin Costner et Woody Harrelson dans la peau de deux Texas Rangers sur les traces de Bonnie & Clyde dans l’Amérique des années 1930. Bien sûr, le scénario ne brille pas par son originalité, mais nos deux enquêteurs tirés de leur retraite pour traquer les criminels les plus recherchés du pays forment un binôme efficace à plus d’un titre !

L’image glamour de Bonnie Parker et Clyde Barrow en prend un coup, mais pour ceux qui aiment les intrigues policières et les paysages sauvages américains, The Highwaymen est un film qui se laisse savourer !

Oxygène

Claustrophobes, s’abstenir ! On est ici loin des grands espaces américains évoqués précédemment. Dans Oxygène, Alexandre Aja plante sa caméra dans une capsule cryogénique pas plus grande qu’un cercueil. C’est là qu’une jeune femme se réveille, sans savoir qui elle est ni comment elle a atterri là…

Omniprésente, Mélanie Laurent parvient à transmettre son angoisse au téléspectateur et on en viendrait presque à suffoquer avec elle devant notre écran !

La Main de Dieu

Inutile d’être un fan absolu de football pour se laisser emporter par ce film de Paolo Sorrentino, sorti en 2021. Le cinéaste italien nous emmène à Naples, dans les années 1980, pour faire la connaissance de Fabietto, un ado mal dans sa peau. Mais quand la star Diego Maradona débarque au pied du Vésuve et sauve le jeune garçon d’un terrible accident, l’histoire prend une nouvelle dimension.

Si le titre fait évidemment référence au but de la main marqué par El Pibe de Oro en 1986, La Main de Dieu se pose comme un film beaucoup plus subtil et délicat, évoquant autant le sport que l’amour, le destin que la famille. Une oeuvre presque intimiste, qui confirme que Sorrentino est un réalisateur complet qui sait parler de bien d’autre chose que de mafia !

D’autres programmes à voir sur Netflix :

Les meilleures séries du moment sur Netflix
Les documentaires à ne pas rater sur Netflix

Rédigé par Ludovic

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !

Réagir à cet article