Les bienfaits du kombucha, cette boissons aux origines inconnues : santé, saveur et sérénité

Très prisé aux Etats-Unis et par certains influenceurs, le kombucha, boisson fermentée à base de thé vert ou de thé noir et de sucres, reste encore assez peu connu en France.

Vantée pour ses vertus thérapeutiques (comme le kéfir voire le maté par exemple), cette curieuse potion peut se préparer maison. Mais quels sont les réels bienfaits du kombucha ? Et quel goût cela peut-il avoir ? Voici quelques éléments de réponse et des conseils pour apprivoiser le breuvage en toute sécurité.

Vous êtes à la recherche d'une activité sportive pour profiter pleinement de vos journées ensoleillées sur la plage ? Le beach volley est exactement ce qu'il vous faut ! Ce sport, alliant détente et ...Lire la suite

Le kombucha, c’est quoi ?

Le kombucha (ou komboutcha) signifie « champignon de thé ». Cette boisson acidulée d’origine mongole est réalisée à partir de la fermentation de thé (noir ou vert) par une symbiose de levures et de bactéries. La fermentation avec les sucres (sucre blanc, miel ou jus de raisin) donne une boisson alcoolisée et légèrement gazeuse au goût de cidre doux. Ce thé est traditionnellement consommé en Russie et en Chine.

Très en vogue depuis les années 2000 aux États-Unis, et de plus en plus prisé par les influenceurs, le kombucha est vendu comme « élixir santé » sous toutes ses formes, boissons prêtes à boire, sachets effervescents, kits de préparation. En France, on le trouve en magasins bio en bouteilles, parfois aromatisé au gingembre, citron, grenade, etc.

Pas très appétissant à regarder, il ne l’est guère plus à avaler. Le goût est indéfinissable, mais « bizarre » résume assez bien la chose ! Ce n’est pas très sucré, ça pique un peu, c’est acide mais pas trop : assurément, le Kombucha ne ressemble à aucune autre boisson connue ! Aujourd’hui, certaines marques tentent de l’aromatiser avec du gingembre ou des fruits rouges… A vous de voir !

Une boisson bonne pour la santé ?

On connaissait déjà les super-aliments comme la spiruline, les graines de basilic ou le curcuma. On pourrait bien être ici en présence d’une « super-boisson ». Car, selon les aficionados du kombucha, ce dernier posséderait des vertus thérapeutiques absolument extraordinaires. 

Le kombucha est un probiotique naturel, puisqu’il contient des germes et des levures qui sont des micro-organismes vivants et actifs. C’est pourquoi il est réputé pour ses vertus digestives, anti-inflammatoires et anti-fatigue. Sa teneur en vitamines C et B ne serait pas négligeable.

Cependant, l’efficacité du breuvage sur l’homme n’a pas été prouvée scientifiquement. Les plus sérieuses publications pratiquées sur l’animal montrent des effets anti-inflammatoires, anti-stress et anti-oxydants puissants. Deux études montrent même des effets préventifs sur certains cancers. Les sportifs et les travailleurs intellectuels signalent souvent, très surpris, qu’ils se sentent beaucoup plus en forme après avoir ingéré du kombucha.

Comment préparer son kombucha maison ?

Puisqu’il s’agit d’une préparation vivante acide non pasteurisée avec un délai de conservation, le kombucha demande quelques règles d’hygiène.

Recette kombucha maison

Une recette à faire chez soi

Un litre de boisson nécessite avant tout un Scoby (Symbiotic Culture Of Bacteria and Yeast, ou culture symbiotique de bactéries et levures). Il s’agit d’une espèce de bulbe blanchâtre (ou jaune ou marron) qui doit toujours être trempé dans l’eau.

Utilisez ensuite un grand bocal de verre d’au moins 3 litres, dans lequel vous mélangerez :

  • 2 tiers d’eau fraîche et 1 litre d’eau bouillante,
  • 1 tasse de sucre et 3 à 5 sachets de thé (noir, vert ou même aromatisé pour ajouter du goût).
  • Vous pouvez aussi ajouter 10 cl de vinaigre de cidre bio pour acidifier le milieu (à voir selon votre goût).
  • Plongez le SCOBY et son liquide à l’intérieur, couvrez le bocal avec un linge et un élastique.

La conservation recommandée est d’environ une semaine dans un endroit sombre et frais… mais pas forcément au réfrigérateur. Le récipient utilisé doit être désinfecté et capable de résister aux acides, verre sans plomb par exemple. Au bout de 3 à 4 jours, la souche doit remonter en surface sous l’effet de la production de CO2.

Comment utiliser le kombucha en cuisine ?

Le kombucha peut remplacer le vinaigre dans la sauce salade. Il se mélange aux autres ingrédients comme l’huile d’olive, des épices et peut aussi faire office de marinade pour le poisson et des viandes.

Pour une version sucrée, le kombucha peut être mélangé avec des fruits ou du jus. Il suffit de verser la mixture dans des plateaux de glace à l’eau. Vous pouvez aussi utiliser des plateaux de glaçon et créer des glaçons amusants pour ajouter à vos boissons et cocktails préférés.

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

S’il n’est pas très appétissant de prime abord, le kombucha peut donc s’avérer très agréable à boire. Avec son goût acide et sucré, il peut faire penser à certaines limonades et en plus, il serait bon pour la santé. Alors, qui veut goûter au kombucha ?

Bocal de kombucha