Les maladies cardio-vasculaires

De quoi parle-t-on ?

La maladie cardio-vasculaire est la première cause de mortalité dans les pays développés comme la France. Pourtant, ces pathologies sont encore trop mal connues du grand public alors que les conséquences peuvent être désastreuses.

© Karen Roach


Mais au fait, de quoi parle-t-on ?

Les maladies cardio-vasculaires correspondent aux différentes affections pouvant toucher les vaisseaux du corps humain. Elles concernent plus particulièrement les coronaires (qui irriguent le muscle du cœur), les carotides (qui nourrissent le cerveau) et les artères des membres inférieurs.


Qui sont-elles ?

Elles sont malheureusement assez nombreuses. Vous en connaissez certainement quelques unes d'entre elles :
– L'infarctus du myocarde (appelé aussi la crise cardiaque)
– L'angor (qui correspond à l'angine de poitrine)
– L'athérosclérose (dépôt de graisse appelé athérome sur la paroi des artères qui va conduire à les durcir, à diminuer leur calibre, et à terme les boucher)
– Accidents vasculaires cérébraux (AVC)
– Embolie pulmonaire
– Artériopathie oblitérante des membres inférieurs.

A qui la faute ?
Les causes de ses maladies sont plus ou moins connues de chacun. Elles sont assimilées à des facteurs de risques. Ils sont assez variés. En voici les principaux :
– Le cholestérol
– L'hypertension artérielle
– Tabac et alcool
– La sédentarité
– Facteurs indépendants : âge (supérieur à 40 ans), sexe masculin et l'hérédité
Un certain nombre de facteurs de risque qui peuvent être largement évités en modifiant sa conduite de vie (arrêt du tabac, diminution des graisses…). D'autres, comme l'âge ou l'hérédité ne sont indépendants de notre bon vouloir.

Mais que faire alors ?
Comme il vient d'être précisé, il est impossible de contrôler tous les facteurs de risques.
La meilleure façon de diminuer les risques, est de revoir son hygiène de vie et ses comportements au quotidien : arrêt du tabac, alimentation saine et équilibrée, avoir une activité physique quotidienne (même minime !) « Manger moins pour mieux bouger »
Ces petits conseils permettent considérablement de diminuer le risque d'être un jour atteint par la maladie cardio-vasculaire.

Il y a une chose capitale à retenir : Vous pouvez éviter tous ces tracas en prenant soins de votre corps et de votre santé.

par Guillaume Regaignon
Crédit photos : stockxpert
Partager