Retour vers le futur, c’est maintenant !

Que feront Doc et Marty le 21 octobre 2015 ?

Le deuxième volet de la trilogie "Retour vers le Futur" fait bien sûr voyager ses protagonistes dans le temps, mais les amène également au coeur des plus grandes découvertes technologiques (réalisées ou imaginées) des 30 dernières années.

De retour en 1985, Jennifer et Marty, qui prennent connaissance qu'une menace plane sur leur descendance, doivent se faire conduire par Doc en 2015, à la date précise du 21 octobre. A un rythme effréné, ils survolent les époques afin d'empêcher les méfaits de Biff Tannen et sa bande.

Si l'on considère qu'une dizaine d'innovations spécifiques à Retour vers le Futur II ont vu le jour et font partie de nos vies 26 ans plus tard, la question reste entière : Robert Zemeckis a-t-il finalement des dons de médium ou a-t-il inspiré certaines créations au cours des années suivantes ? Mais revenons en arrière quelques instants… à moins que ce ne soit en avant !

Les voitures volantes, un fantasme bientôt réel ?

En 2015, le monde est fait d'autoroutes aériennes où circulent d'innombrables véhicules volants au rythme des feux et panneaux en lévitation. C'est certainement le plus grand fantasme de l'homme en matière de nouveauté technologique que la science-fiction ait pu provoquer.

Bien sûr, de nombreux essais ont été déjà tentés, mais sans succès malheureusement. Parmi les Géo Trouvetou de la voiture volante, on citera un ingénieur slovaque qui s'est lancé le défi de créer un prototype de voiture volante, déployant ses ailes afin de s'envoler. On peut également parler de la société américaine Terrafugia qui s'est lancée dans le prototype de voiture avec des ailes flexibles, pouvant se changer en petit avion. Mais l'industrie automobile réfléchit néanmoins à créer des véhicules automatisés pouvant se conduire seuls. Une technologie dont on se rapproche à grands pas, mais sur la terre ferme.

L'hoverboard


Si l'Hoverboard risque fort de devenir une réalité, c'est peut-être grâce à la société Hendo qui a conçu son premier skate volant dont le fonctionnement repose sur un système de disques aimantés placés au-dessus de plaques métalliques. Supportant le poids d'un homme, ce projet a remporté un franc succès sur une plateforme de crowdfunding. Toutefois, il requiert l'installation d'un sol doté de plaques métalliques.

Or, il se trouve qu'en parallèle, Lexus, le constructeur automobile a sorti officiellement le 5 août dernier un autre prototype qui marche – enfin qui vole –, tandis qu'un skatepark, dit "Hoverpark", serait en cours de construction à Cubelles, à 60 km de Barcelone. Nul doute que l'Hoverboard suscite toujours l'intérêt !

Les baskets à laçage automatique


L'annonce est confirmée : les baskets à laçage automatique sont actuellement en cours de développement et devraient sortir en fin d'année 2015, à partir d'un système de Powerlace POne. Ceci fait d'ailleurs suite à un premier essai réalisé par Nike en 2011, avec les Nike Mags, toutefois dénuées de lacets automatiques. On aura donc peut-être une chance d'en profiter dès fin 2015, mais nul doute que l'accès au futur à nos pieds se fera à un prix conséquent.

La maison connectée


Voici une évolution révolutionnaire de laquelle on se rapproche au quotidien. Marty vit, dans le futur, dans une maison où tout est entièrement contrôlé. Aujourd'hui, la domotique a pris un essor fulgurant depuis quelques années, du réfrigérateur au chauffage, en passant par les systèmes de sécurité ou le contrôle des volets par exemple, et le tout commandé via son smartphone, tant pour réaliser des économies que pour se simplifier la vie, mais en toute sécurité.

Le système biométrique


Toujours dans le cadre de la domotique, s'est développé un système biométrique pour garantir la sécurité de chacun, à partir des empreintes digitales. Si Jennifer ouvre, même inconsciente, la porte de sa maison à l'aide de son empreinte digitale, on peut désormais en faire autant aujourd'hui grâce aux serrures biométriques, mais aussi pour déverrouiller téléphones portables, ordinateurs ou coffres-forts.


Le contrôle vocal


La domotique et la maison connectée se retrouvent également à travers le contrôle vocal. Souvenez-vous, dans le film, tout se contrôle à la voix. Qu'en est-il dans notre année 2015 ? De nouveau, on ne peut que constater les progrès significatifs qui ont été réalisés dans ce domaine. Par exemple, on peut contrôle la télé avec sa voix, notamment à travers la Xbox One et le Kinect, son capteur. Il en est de même avec son smartphone ou certains modèles d'ordinateurs qui exécutent des actions à partir de la reconnaissance vocale.

Le cinéma 3D et la smart TV


Certes, on est loin de l'hologramme des Dents de la mer, que Marty découvre avec terreur, à peine arrivé dans le futur, mais on ne peut que constater l'évolution significative du cinéma 3D et même de la TV 3D. Il en est de même pour ce que l'on appelle la "Smart TV", qui permet de visionner plusieurs programmes en même temps. On découvre également une certaine adéquation sur les téléviseurs à écran plat, déjà présents dans le deuxième volet de la saga, et qui, désormais, se trouvent dans la majorité des foyers.

La visioconférence


Si la visioconférence a connu ses prémices avant le film culte, il n'en reste pas moins que le dispositif fictif semblait nettement plus avancé, tant et si bien qu'il s'assimile davantage aux dispositifs qui ont été développés au fil des années, tels que Facetime ou Skype par exemple, application sur laquelle on peut se connecter aussi bien sur son ordinateur que sur son téléphone portable ou sa télé.

Les tablettes tactiles


Steve Jobs se serait-il inspiré du film pour créer l'iPad ? Il n'en reste pas moins que la tablette tactile qui est présenté à Marty pour signer une pétition est criante de réalisme, tant elle fait penser aux tablettes tactiles de notre époque.

La réalité virtuelle


La réalité virtuelle était certes fictive en 1989, mais ce n'est plus le cas aujourd'hui. Dans le film, les lunettes vidéo servent à regarder un film ou répondre à un appel par exemple. De nos jours, le même type de lunettes fonctionnent avec un smartphone et permettent une totale immersion dans un film ou un jeu vidéo. C'est notamment le cas de l'Oculus Rift, du projet de casque vidéo de Sony ou encore du Samsung Gear VR.


Les jeux vidéo sans manette


Le film a également prédit l'avènement des consoles de jeux comme la Wii, conçue par Nintendo, et Xbox One de Microsoft, avec son Kinect. Rappelez-vous que, dans le film, les bornes d'arcade, très chères au coeur de Marty, sont considérées dans ce futur comme des jeux pour bébé, face à l'essor des jeux ne nécessitant aucune manette.


Quant aux réalisations qui ont failli voir le jour, soulignons les drones, ces petits robots volants qui jouent, dans le film, le rôle de journalistes. Si ce dispositif est déjà développé aujourd'hui, il ne s'agit pas de remplacer les journalistes, mais plutôt de venir en renfort.

Un petit bilan ?

Retour vers le futur II restera l'un des films les plus importants en matière de science-fiction. Un grand nombre d'inventions prédites dans le scénario ont effectivement vu le jour, certaines pas encore mais impossible de dire que Robert Zemeckis s'est complètement trompé sur notre évolution rapide. En à peine 30 ans, le monde a connu une révolution technologique impressionnante.

En revanche, l'heure n'est pas au développement par exemple des vestes auto-séchantes, comme celle qui permet à Marty, sorti trempé du plan d'eau dans lequel il était tombé, de se sécher en quelques secondes. Il en est de même pour la pizza déshydratée, qui devient géante après quelques secondes d'hydratation.
Mais, de nos jours, on ne retient qu'une chose, c'est que rien n'est exclu, même s'il est peu probable que cela apparaisse d'ici la fin de l'année 2015

Partager
Tags: film
Raphaël

Raphaël Mercier est l’auteur du blog du site de rencontre Belge Nice People : www.nice-people.be. Fondé en 2007, Nice People est l’un des tout premiers sites de rencontre Belge. Le site possède une grande communauté de plus d’un million de membres.A côté de cela, Raphaël travaille aussi pour l'agence web Avada.be