Et s’il était temps de quitter les réseaux sociaux ?

Nombreux sont les hommes qui ne peuvent pas se passer de leur smartphone et se connectent à leurs applis favorites 100 fois par jour. Un like sur Instagram, un commentaire sur TikTok, et que je swipe par-ci et que je swipe par-là…

Mais parfois, trop, c’est trop ! Si vous en êtes arrivé à ce stade, peut-être devriez-vous envisager une détox digitale ? Et pourquoi ne pas quitter aussi (temporairement ou définitivement) les réseaux sociaux ?

Have a break…

…have a Kit-Kat si vous voulez. Mais surtout, profitez de cette « pause numérique » pour vous recentrer sur vous-même et ne plus être sollicité par de multiples notifications tout au long de la journée.

Certes, l’Homme dans sa globalité n’a jamais passé autant de temps sur les réseaux sociaux. Et cela commence de plus en plus jeune… et se poursuit de plus en plus tard ! De TikTok à WhatsApp, en passant par Snapchat, Facebook, Twitter, LinkedIn ou Instagram, pas une tranche d’âge, pas une catégorie socio-professionnelle n’y échappe.

Selon certaines études, plus de 51% de la population mondiale se connecte tous les jours à ces réseaux sociaux. Soit quelque 4 milliards d’individus ! Les Français passeraient même en moyenne 5h37 de temps chaque jour sur Internet (dont 2h17 depuis leur smartphone). Des chiffres qui ont de quoi donner le vertige et qui pourraient (devraient ?) nous inciter à réduire cette consommation.

D’ailleurs, combien d’entre nous se sont déjà dit « demain, j’arrête« … mais ne sont jamais passés à l’acte, de peur de louper une information essentielle ou d’être coupé du monde. Pourtant, il n’en est rien. Faites le test, quittez les réseaux sociaux simplement quelques jours et vous verrez que votre vie ne sera pas pire qu’avant. Vous doutez encore ? On va vous donner ici 3 bonnes raisons de dire au revoir ou adieu à Mark Zuckerberg et ses petits camarades…

1. Les réseaux sociaux vous manipulent

Alors, oui, ça paraît être l’argument simpliste : « Ouh le grand vilain Facebook, c’est Big Brother ! » Il n’empêche qu’il y a un fond de vérité là-dedans (voire un peu plus). Les différents réseaux sociaux fonctionnent grâce à des algorithmes particulièrement performants.

Ceux-ci analysent vos comportements en ligne (temps passés sur une publication, nombre de likes, commentaires, partages et autres interactions) pour juger si telle publication est plus pertinente qu’une autre. En d’autres termes, c’est une « machine » qui décide d’afficher ce qu’elle veut dans votre flux. Le documentaire « Derrière nos écrans de fumée« , visible sur Netflix illustre cela de façon très clair et probante.

Quand vous recevez une notification d’une application spécifique, ce n’est pas (juste) pour vous faire plaisir ou vous tenir informé, mais bien pour vous inciter à vous connecter et passer encore plus de temps en ligne. C’est aussi comme cela que certains deviennent littéralement accros aux réseaux sociaux.

2. Les réseaux sociaux, ce n’est pas la vraie vie

Cela paraît une évidence, et pourtant… Ce que les gens (et notamment les influenceurs) vous montrent en ligne, c’est ce qu’ils VEULENT que vous voyez : une photo d’un hôtel de rêve au bord de la mer, une famille unie et amoureuse, un bébé trop mignon dans les bras. Bizarrement, aucune publication ne vous montre les régurgitations dudit bébé ou ses réveils nocturnes, les crises de couple, les embouteillages ou les tests PCR nécessaires pour parvenir à ce si beau palace…

Depuis peu, la tendance « Instagram vs Reality » a pris corps, d’abord de manière décalée, mais parfois de façon plus sérieuse, dénonçant ces dérives omniprésentes sur les réseaux sociaux.

#instavsreality

Outre les mises en scène qui nécessitent parfois plusieurs heures de mise en place, les filtres embellissent grandement les images. Chez de nombreux influenceurs, on ne fait plus la différence entre un avis volontairement publié au sujet d’une marque et un post pour lequel une marque a payé (et qui sera forcément dithyrambique).

Plus dangereux encore, les propos publiés en ligne sont souvent retirés de leur contexte et peuvent donner lieu à de multiples interprétations. On l’a encore vu récemment avec tout ce qui a été dit au sujet du Covid, des confinements et de la vaccination ainsi que les fake news qui ont émaillé la campagne présidentielle américaine.

Pour le coup, si vous êtes (encore) présent sur les réseaux sociaux, les différents comptes « Complots faciles pour briller en société » sont une mine d’or en la matière… Oui, nous sachons.

3. Les réseaux sociaux sont là pour faire de l’argent

Il est loin le temps où le petit Mark Z. créait un site Internet qui pouvait aider à entrer en relation avec les étudiants de son campus universitaires. En 2020, le chiffre d’affaires de Facebook s’est ainsi élevé à la rondelette somme de 85,965 milliards de dollars (et plus de 26 milliards pour le seul premier trimestre 2021)…

En fait, les réseaux sociaux sont à l’Internet d’aujourd’hui ce que les spots publicitaires étaient à la TV de la fin du 20e siècle. La seule différence (et elle est de taille), c’est que l’on a vite compris que les pubs diffusées à la TV n’étaient pas réelles, contrairement aux réseaux sociaux (ce qui nous ramène au point numéro 2 de cet article).

On a envie de croire qu’il y a une prise de conscience de plus en plus importante de la part des utilisateurs. Que ceux-ci ne sont pas dupes. Mais qu’en est-il de la jeune génération ? On comprend bien que l’argent est le cadet de leurs soucis (et heureusement !), mais les éduquer à une bonne utilisation des réseaux sociaux paraît encore plus indispensable.

De bonnes raisons de quitter les réseaux sociaux

Au final, loin de nous l’idée de voir les réseaux sociaux disparaître à tous jamais. Ceux-ci ont une réelle utilité, que ce soit pour nous informer, rester en contact avec nos amis ou simplement nous divertir. Néanmoins, il est essentiel de faire la part des choses, de ne pas prendre tout ce que l’on peut y voir ou lire pour argent comptant et de savoir parfois déconnecter. Quelques jours, quelques semaines ou plus… Tout est une question d’équilibre !

Pour aller plus loin :

Digital detox : pour en finir avec l’addiction aux nouvelles technologies

Rédigé par Ludovic

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !